20/04 11:01

La colère des médecins urgentistes: "On nous demande de ficher et de signaler tous les gilets jaunes blessés"

Un manifestant "gilet jaune", qui a eu une main arrachée par une grenade près de l'Assemblée nationale en février dernier,  a décidé de porter plainte après avoir appris dans la presse l'existence d'un fichage des manifestants soignés dans les hôpitaux. Comme le rapporte France Info, leur dossier doit être enregistré dans le logiciel Système d’Identification unique des Victimes.

Une pratique qui met en colère le docteur Gérald Kierzek, urgentiste à l'Hôtel-Dieu, qui explique : "On nous demande d'appeler l'administrateur de garde pour lui signaler les patients issus des manifestations des 'gilets jaunes'". Et d'ajouter: "Le fichier SIVIC, c'est un fichier utilisé en cas d'attentat, quand il y a un grand nombre de victimes, là il est détourné. C'est de la délation qu'on nous demande 

Auprès de nos confrères, l'avocat du "gilet jaune" Me Arié Alimi, estime "qu'en plus d'être odieux, ce fichage est illégal, discriminatoire".
De son côté, l'AP-HP explique qu'il s'agit d'une demande de l'Agence régionale de santé, pour "organiser leur prise en charge". 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
20/avril/2019 - 13h55
vinze a écrit :
Il est où le problème

Lire ( ou relire) le serment d'Hippocrate : entre autres  :

" Quoi que je voie ou entende dans la société pendant ou même hors de l'exercice de ma profession , je tairai ce qui n'a pas besoin d'être divulgué regardant  la discrétion comme un devoir  en  pareil cas " 

Bref, un soignant n'a pas à être un délateur ... Il appartient à la justice/police d'établir les infractions... pas au corps médical, ça ne fait pas partie de leur rôle/de leurs attributions  ! 

Portrait de vinze
20/avril/2019 - 13h36 - depuis l'application mobile

Il est où le problème