29/03 17:59

Gilets jaunes à Nice: Geneviève Legay, 73 ans, a bien été poussée par un policier - Le procureur de la République avait dans un premier temps affirmé que la septuagénaire n'avait "pas été touchée par les forces de sécurité"

Le procureur de la république admet finalement ce vendredi qu'un policier a fait tomber Geneviève Legay.

Jean-Michel Prêtre a en effet révélé que "les blessures de Madame Legay résultent de l'action d'un fonctionnaire de police dont il convient d'apprécier maintenant le caractère volontaire ou involontaire."

Et d'annoncer l'ouverture d'une information judiciaire pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique". Avant d'indiquer qu'elle avait été "confiée à plusieurs juges d'instruction".

"Les résultats finalisés hier (jeudi, NDLR) dans la soirée de l'exploitation affinée de très nombreuses autres images, issues notamment de la vidéosurveillance de la ville de Nice, et la mise en cohérence de l'ensemble de ces éléments de preuve, m'ont conduit avec les enquêteurs à constater qu'avant l'arrivée du cordon de ses collègues au niveau où se trouvait Mme Legay, un fonctionnaire de police isolé et dépourvu de bouclier avait écarté du bras, vers sa droite, Madame Legay, provoquant ainsi la chute de cette dernière", a-t-il poursuivi, comme le rapporte le site de Nice Matin.

Et d'ajouter: "Ce policier, qui avait déjà été entendu en début de semaine dans le cadre de l'enquête, a rectifié ce (vendredi) matin son témoignage en admettant que la personne qu'il avait écartée de son chemin n'était pas un homme, comme il l'avait déclaré initialement."

Samedi dernier, cette femme âgée de 73 ans, et porte-parole d'Attac dans les Alpes-Maritimes, a violemment chuté lors de la dispersion d'une manifestation de "gilets jaunes" place Garibaldi, dans un périmètre interdit à toute manifestation.

Elle "n'a pas été touchée par les forces de sécurité", avait assuré deux jours après les faits le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre, alors que la famille de la septuagénaire grièvement blessée à la tête avait porté plainte pour "violence en réunion avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique contre personne vulnérable".

Le président de la République avait quant à lui suscité la polémique en souhaitant à la septuagénaire un "prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse": "Quand on est fragile, qu'on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci", avait estimé Emmanuel Macron dans Nice-Matin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
30/mars/2019 - 10h10
pumpernickel a écrit :

en droit du travail ce serait : la faute inexcusable du salarié car il a manqué aux consignes strictes qui étaient données. Et tous les frais médicaux devraient être à sa charge. Mais voilà, en France on manifeste quand c'est interdit et on devient martyr quand on est blessé .....

Les frais médicaux à sa charge ? Faut pas exagérer non plus. A ce compte là, un fumeur atteint d'un cancer du poumon doit payer ses frais médicaux. Un alcoolique qui développe une cirrhose doit payer ses frais médicaux. Une racaille qui se fait planter lors d'une rixe doit payer ses frais médicaux. Un accidenté de la route qui roulait trop vite doit payer ses frais médicaux. Etc... On peut aller loin comme ça. En revanche, elle devrait payer une amende pour avoir manifesté sur un lieu interdit.

Portrait de jcfrom06
30/mars/2019 - 08h50
BILOU T a écrit :

le CRS a d'abord nié, puis au vu des vidéos il a été obligé d'avouer, maintenant il va dire que c'est involontairement qu'il a chargé une mamie de 73 ans dangereusement armée d'un drapeau..... plus facile que sur un boxeur.... assez des violences policières.

elle est mamie  ou manifestante ? 

si elle veut être Mamie, elle n'a qu'a faire des tartes aux prunes et des confitures. si elle veut être manifestante elle assume ces actes (en l’espèce interdit à cet instant et à cet endroit).

on ne peut pas revendiquer les deux.

l'age ne pardonne pas tout.

Portrait de jcfrom06
30/mars/2019 - 06h11
nantes55 a écrit :

pas forcément se presenter voter aussi a toutes les élections....

mais ce n'est pas parce que vous gagnez les élections que vous devez faire taire par tous les moyens vos opposants....ni de mentir a tous les français et la c'est bien le cas du procureur, de Castaner et de Jupiter.

les GJ ne sont pas des opposants, il n'y a aucune substance dans ce mouvement. 

ils nourrissent leurs colères de fake news et traitent les autres de moutons.

ils ont 30 000 a casser tous les samedis en toute impunité en se prenant pour des révolutionnaires.

eux qui disent on ne lâchera rien auraient du commencer par ne pas lâcher l’école...

Portrait de The dream
30/mars/2019 - 06h08
C'ptain What' a écrit :

Les Allemands. Je suppose que vous voulez parler des Nazis en 4O et non des Allemands actuels car d''après votre commentaire je présume que vous n'avez jamais été en contact avec un policier allemand dont la politesse est exemplaire. 

Merci C'ptain What pour l'intelligence de votre commentaire. En effet, les allemands d'aujourd'hui et depuis de nombreuses années maintenant sont des gens très bien et n'ont rien de nazis. Il faudrait que 75 ans après, on arrive enfin à cesser cette abominable association.
Portrait de Wouhpinaise
29/mars/2019 - 20h36

Une femme blessée qui manifestait sur un lieu interdit, un policier qui ment sur les circonstances exactes de l'incident, et pour finir un procureur qui balance des conclusions erronées avant de revenir sur ses déclarations. Tu parles d'une histoire !

Portrait de nina83
29/mars/2019 - 20h32

elle a été poussée, parce qu'elle ne voulait pas partir d'un lieu de manifestation interdite, parce qu'elle n'a pas "entendu" ni surtout voulu obtempérer aux sommations d'usage des flics, ben voilà ma pauvre lucette, poum t'es tombée, t'étais là parce que tu le voulais bien, et tu savais aussi ce qu'il pouvait t'arriver ! pas de chance !

Portrait de nantes55
29/mars/2019 - 20h12
popeye55 a écrit :

La démocratie, c'est de se présenter aux élections. Et en fonction  de vos élus vous appliquerez votre programme ! Mais au fait combien feraient les GJ aux élections ?

pas forcément se presenter voter aussi a toutes les élections....

mais ce n'est pas parce que vous gagnez les élections que vous devez faire taire par tous les moyens vos opposants....ni de mentir a tous les français et la c'est bien le cas du procureur, de Castaner et de Jupiter.

Portrait de Gordon_F
29/mars/2019 - 20h06

elle a jouée elle a perdue point final

 

Portrait de bengalister
29/mars/2019 - 19h36

Vous voulez devenir policier ?

Votre mission si vous l'acceptez est de faire reigner l'ordre sans toucher les gens, d'arrêter toujours les mêmes délinquants qui seront relâchés car soit-disant mineurs, vice de procédure , prisons engorgées ou parce qu'ils sont militants de gauche (les forces du bien), et servir de punching ball défouloir sans riposter aux frustrés de la vie.

N'oubliez pas de ne surtout pas poursuivre des jeunes de banlieues qui font des rodéos sur des motos volées, interdiction aussi de toucher aux protégés des juges rouges à savoir les blacks blocks et autres zaadistes, n'intervenez pas aussi contre les gitans qui bloquent la route pour que l'un des leurs sorte de prison. S'il l'affaire est médiatisée, c'est vous qui serez inculpé.

 

Ah oui j'oubliais tout ça avec un salaire de misère, des moyens dérisoires et une hierarchie qui ne vous soutiendra pas en cas de coup dur ou si vous prenez la moindre initiative.

Portrait de sylviane69
29/mars/2019 - 19h28

Bizarre. On a bien vu une vidéo où elle est tombée, à cause d'un mouvement de repli, par un gilet jaune (qui ne l'a pas fait express).... Et puis, mince,, ras le bol des GJ

Portrait de Nuageur
29/mars/2019 - 19h18

Ouf ça change tout alors.............Et sinon elle n'avait rien à foutre la , devant les CRS et interdit ce jour la.

Portrait de jcfrom06
29/mars/2019 - 19h18

ça y est  les GJ ont un martyr.... c'est pratique quand on n'a pas d'idée.

Portrait de nantes55
29/mars/2019 - 19h15
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Je suis désolé pour elle, mais si j'ai des piliers de Rugby devant moi, je ferme ma gueule et j'obtempère.

la loi du plus fort c'est pas la démocratie ça !

Portrait de shansa
29/mars/2019 - 19h14

Je pense qui si nous voulons sortir de cette guérilla urbaine et hebdomadaire nous devons soutenir notre police Sinon nous sommes partis pour des semaines et des semaines de chaos, de vols,etc..etc...    La manif. était interdite les gens qui se trouvaient là étaient en infraction Point final 

Portrait de shansa
29/mars/2019 - 19h14

Je pense qui si nous voulons sortir de cette guérilla urbaine et hebdomadaire nous devons soutenir notre police Sinon nous sommes partis pour des semaines et des semaines de chaos, de vols,etc..etc...    La manif. était interdite les gens qui se trouvaient là étaient en infraction Point final 

Portrait de cerise1170
29/mars/2019 - 18h56
La manifestation était interdite! Donc elle n'avait pas être la! Elle subit les conséquences de son inconscience. Il ne faut pas retourner la responsabilité!
Portrait de monette66
29/mars/2019 - 18h46

Il est où le problème manifestation interdite à cet endroit donc pas de polémique point

Portrait de nantes55
29/mars/2019 - 18h31

certain aurait mieux fait de se taire plutot que de dire que cette dame était tombée toute seule....

Le procureur, Castaner et Jupiter devrait faire des excuses d’abord à cette personne et à la France des gilets jaunes pour avoir menti.

Dans une démocratie digne de ce nom le procureur et Castaner donnerait leur démission  mais on est en France .....

Portrait de Jilou1994
29/mars/2019 - 18h26

Il semblait effectivement que le procureur avait avancé des conclusions un peu hâtivement en affirmant que sa chute n'était pas due aux forces de l'ordre... Il aurait fallu qu'il étaye ses affirmations avec des vidéos mises à la disposition des médias, et là alors ensemble on aurait pu le suivre dans sa conclusion. De toute évidence l'amateurisme et l'esprit corporate a joué encore une fois un rôle dans cette mascarade médiatique instrumentalisée par et pour l'Elysée.