14/03 10:00

Regardez le témoignage d'une étudiante voilée qui affirme avoir été discriminée en postulant dans un magasin Etam de Montpellier - VIDEO

Lundi dernier, une étudiante postait sur Twitter un vidéo dans laquelle elle évoquait ce qui lui était arrivée quelques heures plus tôt. "Une situation que j'ai vécue et que je ne souhaite à personne", débute-t-elle. A la recherche d'un emploi, elle s'est rendue dans des magasins pour y déposer CV et lettres de motivation.

Après être rentrée dans l'une des enseignes, la jeune femme - qui porte un hijab - s'entretient avec la responsable de l'enseigne Etam de Montpellier (Hérault). "Et là, elle me regarde et me dit : “J’espère que c’est une blague, vous n’êtes pas sérieuse ? Vous êtes voilée et vous me demandez un travail, alors que c’était la journée de la femme il y a même pas deux jours !"", se souvient-elle, "choquée" par cette réaction. La gérante a également ajouté ne pas "accepter les voilées".

Très vite, la vidéo en question a été relayée sur les réseaux sociaux (voir ci-dessus). Ce qui a entrainé la réaction de l'enseigne sur Twitter. "Je suis Cédric, le directeur général d'Etam. Je viens de prendre connaissance de ce qui s'est passé dans notre magasin. Sachez que chez Etam, nous comprenons votre émotion et sommes désolés de ce qui s'est passé. C'est effectivement contraire à nos valeurs", explique-t-il sur le réseau social via le compte de la société de prêt-à-porter.

Interrogée par Le Parisien, la marque a indiqué que la responsable du magasin de Montpellier a été "mise à pied à titre conservatoire". Etam "décidera des mesures appropriées à la lumière de l’enquête interne en cours". Et de préciser : "En matière de recrutement, Etam a toujours respecté une stricte politique de non-discrimination à l’embauche et ce, conformément au Droit du Travail en vigueur".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BILOU T
15/mars/2019 - 08h40

a une époque dans les banques les directions obligeaient le personnel masculin à porter au guichet veste et cravate..... et il y avait tous les ans une notation (donc prime) sur la qualité vestimentaire des salariés..... si vous n'acceptiez pas vous n'êtiez pas embauché et cela n'a jamais fait la une des journaux.

Portrait de lucieat
15/mars/2019 - 07h59

Et pendant ce temps, en Iran , l'avocate Nasrin Sodoudeh est condamnée à 38 ans de prison et 148 coups de fouets, en plus des 5 ans qu'elle était en train de faire pour s'être présentée au tribunal sans le voile obligatoire, des femmes se battent pour ne plus avoir à subir le joug de ces contraintes et d'autres s'obligent à le porter par provocation (voir l'article sur le site de Ouest France)

Portrait de The dream
15/mars/2019 - 05h54

Parce qu'elle veut nous faire croire qu'elle aurait été à l'aise pour vendre des strings ? C'est de la pure provocation et je trouve incompréhensible la réaction du directeur général d'Etam qui aurait mieux fait de soutenir sa gérante de magasin. 

Portrait de Pinp
14/mars/2019 - 22h23

Pourquoi se passer de cette femme qui est peut-être spécialiste en petites culottes à dentelle et soutien-gorge tous bonnets. Il fallait lui laisser sa chance.

Portrait de SuperMenteur
14/mars/2019 - 22h00

Et oui, bienvenue en France ! Si t'es pas contente tu peux partir au bled.

Portrait de runrun
14/mars/2019 - 21h30

Et pendant ce temps là, l'avocate Nasrin Sotoudieh est condamné à 10 ans de prison et 148 coups de fouets pour avoir retirée son voile... Le voile est signe religieux régressif. Soutient total à la gérante du magasin. Mr Cedric Taravella vous n'avez aucun courage, honte à vous.

Portrait de popeye55
14/mars/2019 - 21h29

Quand va t-on supprimer cette secte qui prône la charia et de "tuer tous les incroyants à n'importe quel endroit où ils se trouvent" ?

Portrait de morrigan13
14/mars/2019 - 20h09

Boycott ETAM:

Portrait de raph
14/mars/2019 - 19h33

A l'évidence, c'est une provocation et la responsable de ce magasin est tombée dans le panneau.Que ne ferait-on pas maintenant pour faire le buzz !? Cette personne voilée est lamentable et absurde.

Portrait de raph
14/mars/2019 - 19h29

a

Portrait de Tenvalacruchealo
14/mars/2019 - 19h29

Je pense pouvoir faire la même vidéo  de discrimination en me présentant dans un magasin qui vendrais des "hijab" si je me présente en mini-jupe, décolleté et talons aiguilles. .. je ne correspondrais pas à l'image du magasin.. Il faut de la logique. ..

Vraiment elle a fait ça pour faire un mauvais buzz

Portrait de memoirevive
14/mars/2019 - 19h07 - depuis l'application mobile
ricomoro a écrit :

Elle travaille pas à la C.A.F., plutôt ? Je l'ai déjà vu là bas….

Mais je rêve. c'est de la provocation... évidemment la responsable n'aurait pas dû
lui dire ce qu'elle pensait mais l'autre qui avait sa vidéo branchée et qui diffuse !

Portrait de Wouhpinaise
14/mars/2019 - 19h01

Recruter une personne en hijab pour vendre de la lingerie c'est prendre le risque de faire fuir une partie de la clientèle. La responsable de la boutique a bien fait ! Quant à la "plaignante", qu'elle profite de son temps libre pour prendre quelques cours de français. Parce que dans ce domaine, elle a du "boulot" !

Portrait de ale35
14/mars/2019 - 18h03

Une entreprise peut exiger 1 code vestimentaire en plus ce n'est pas bien commercial tout ça , le pire c'est que par exemple en Iran yl y a des femmes qui vont en prison à cause du voile qu'elles enlèvent

Portrait de ricomoro
14/mars/2019 - 17h58

Elle travaille pas à la C.A.F., plutôt ? Je l'ai déjà vu là bas….

Portrait de B612
14/mars/2019 - 17h44

ETAM explique dans son communiqué :

"Nous demandons en revanche à nos employés en contact avec nos clients, conformément à notre règlement intérieur et comme l'autorise la loi, de respecter dans le cadre de leurs fonctions, une totale neutralité dans leur expression comme dans leur apparence".

ETAM fait à mon avis référence à la Loi El Khomri de 2016, art. L. 1321-2-1) : "Le règlement intérieur peut contenir des dispositions inscrivant le principe de neutralité et restreignant la manifestation des convictions des salariés si ces restrictions sont justifiées par l'exercice d'autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché."

Donc on peut dire que le jeune femme était déjà en infraction avec la Loi en se présentant avec une tenue aussi ostentatoire (par le terme de restreindre la manifestation dans celle-ci), et puisque ETAM invoque cette Loi.

C'est à elle à faire l'effort de venir habillée comme une vendeuse, avec une tenue neutre, meme pour déposer un simple CV. N'importe qui se douterait que, si on veut postuler dans une boutique de vêtements et qu'on arrive déjà dans une tenue aussi ostentatoire, tout comme si on arrive en religieuse, ou mal habillée, mal coiffée, etc. on ne soit pas très bien reçue...

Portrait de ricomoro
14/mars/2019 - 17h41

Cela s'appelle les codes vestimentaires. Pour chercher du travail, on tient compte de ce code et on fait abstraction de signe religieux; surtout comme il est sujet à polémique par les temps qui courent. Est ce qu'un homme de confession juive va chercher du travail avec une kippa ? Y a t il du cacher dans les supermarchés ? Non. Du hallal, oui.  Alors pourquoi privilégier une communauté plutôt qu'une autre ? Le hijab pour trouver du travail ? Cessez de provoquer sans cesse pour déclencher des polémiques.

Portrait de ceverine
14/mars/2019 - 17h40

Je plains la gérante du magasin Etam, comment peut elle être mise à pied...

Portrait de dedefritz
14/mars/2019 - 17h20

et puis quelle femme aura envie d'acheter de la lingerie a cet épouvantail. Effectivement c'est de la pure provocation de la part de cette "femme" qui n'a rien trouvée d'autre pour faire parler d'elle

Portrait de dedefritz
14/mars/2019 - 17h17

A Mr Le directeur d'Etam, si vos valeurs permettent d'accepter l'archétype de la soumission et de la dévalorisation de la femme, alors que justement la lingerie est censée la sublimer c'est que vous nous rien compris a votre job

Portrait de th93100
14/mars/2019 - 17h09

Je respecte les convictions et les religions.. en revanche, avant que j'achète à une femme voilée dans un magasin. De plus, si je ne me trompe pas le hijab est autorisé sur la voie publique... mais dans un lieu privé ???

Portrait de Bourricot
14/mars/2019 - 16h35
Milou 123 a écrit :

Désolé Mlle, mais quand tu cherches un emploi en France dans un magasin de lingerie (et n'importe où d'ailleurs) tu arrives légèrement maquillée, tenue propre et repassée, escarpins cirés, parfumée... et là tu trouveras du taff chez Etam, Louboutin, Erès, Aubade ou autre...

Sinon tu cherches à Djerba (Ile que j'aime bcp), Oman (que je ne connais pas). Si ma soeur cherchais à Djerba ou Oman un job et arrivait maquillée, parfumée, sans hijab elle serait rejetée aussi sec!

 

Tout a fait exact !

Portrait de Micheldu17.02
14/mars/2019 - 15h26

Dans le même temps des gamines, des femmes sont obligées par l' entourage de le porter pour pouvoir exister.

Des Iraniennes, des Saoudiennes sont emprisonnées, battues, au nom de cette croyance en un "ami imaginaire" et des soi disant obligations qui iraient avec.....Evidemment imposées, comme pour les autres religions, par des hommes.

Portrait de jamesbud
14/mars/2019 - 14h40
renelle a écrit :

Bravo madame d'avoir eu le courage de le lui dire en face,  vous auriez pu ne rien dire comme le font beaucoup de recruteurs car visiblement cette personne était dans la provocation en cette période troublée par divers évènements récents  comme ces gardiens de prison agressés par une femme portant une tenue non appropriée , cherchait-elle du travail sincèrement j'en doute , que vous subissiez une mise à pieds est inadmissible quand à votre D.G  qu'il sache que je ne mettrai plus un pied chez décathlon et je ferai pareil pour ETAM  dorénavant !!!!!!!

renelle , soutient officiel des musulmans salafistes , 

l'islam d'après les historiens ,c  est 250 millions de morts en son nom , et ça continue

Portrait de Greenday2013
14/mars/2019 - 13h47

Je m'étonnais que la nana dépose sa candidature directement en allant dans les boutiques, mais en même temps, quand je vois son orthographe sur Twitter... il ne valait mieux pas qu'elle postule par Internet.

Et puis voile ou pas voile, elle manque un peu de style pour travailler dans un magasin de vêtements. A se demander s'il ne s'agissait pas de provocation.

Portrait de renelle
14/mars/2019 - 13h22

Bravo madame d'avoir eu le courage de le lui dire en face,  vous auriez pu ne rien dire comme le font beaucoup de recruteurs car visiblement cette personne était dans la provocation en cette période troublée par divers évènements récents  comme ces gardiens de prison agressés par une femme portant une tenue non appropriée , cherchait-elle du travail sincèrement j'en doute , que vous subissiez une mise à pieds est inadmissible quand à votre D.G  qu'il sache que je ne mettrai plus un pied chez décathlon et je ferai pareil pour ETAM  dorénavant !!!!!!!

Portrait de Romain Dure
14/mars/2019 - 12h33 - depuis l'application mobile

J'approuve la gérante , laïcité ..tel est mon pays.

Portrait de Gordon_F
14/mars/2019 - 12h33

suis allé plusieurs fois dans un magasin etam avec des personnes féminines, il est evident qu'elles sont habillées de maniere coquette sans etre vulgaire alors une femme voilée ne correspondera jamais a ce type de poste de vendeuse !!

 

Portrait de lysniais
14/mars/2019 - 12h25

Provocation, victimisation pour faire le buzz!! Suivant...

Portrait de Harriet
14/mars/2019 - 12h10
Clovisb a écrit :

La loi le dit bien pourtant : une entreprise ne peut pas interdire à ses employés de porter le voile, mais elle peut mettre des restrictions. Si le voile nuit à l'image ou à l'intérêt commercial de l'entreprise. De quoi s'étonne t -elle??

ça va parfois même plus loin ! Ma fille (lors d'un job d'été pour une entreprise américaine) devait s' habiller avec les vêtements de l'enseigne (même si elle bénéficiait d'une réduction de 20%) ...

Image de marque du magasin oblige ! Politique commerciale abusée ou non, il faut arrêter de toujours invoquer la discrimination !