24/02 16:31

EXCLU AVANT-PREMIERE - Capital (M6): Découvrez la technique utilisée par ce responsable pour faire baisser le prix des chambres d'hôtel - VIDEO

Ce dimanche, à 21h, M6 diffusera un nouveau numéro de "Capital", présenté par Julien Courbet. L'émission sera intitulé "Destinations de rêves à prix bradés : les secrets des vacances pour tous".

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir, en exclusivité, les premières images de l'émission (voir ci-dessus). Dans cet extrait, Axel considère qu'un dirigeant facture les chambres d’un hôtel trop cher. Il va tout faire pour négocier en essayant de trouver les principaux défauts de l’hôtel.

Présentation du sujet sur l'Egypte

Un climat agréable toute l’année, un pays chargé d’histoire avec des monuments mythiques, l’Egypte était la deuxième destination touristique préférée des Français en 2010, accueillant près de 750.000 touristes. Puis tout s’est écroulé après le printemps arabe et plusieurs attentats meurtriers : ils n’étaient plus que 70.000 en 2016. Mais depuis deux ans, l’Egypte s’offre un retour remarqué dans le radar des touristes et notamment des Français qui après les Allemands, les Anglais et les Belges font leur grand come-back sur la terre des Pharaons.

En 2017, ils étaient 150.000 et en 2018, ils seront presque le double ! Et ce n’est pas près de s’arrêter… Les ventes des Tour Operators ont déjà doublé pour la saison 2019. En ce moment, l’Egypte est la destination la plus courue pour de nombreux réseaux d'agence de voyage comme Leclerc, Carrefour Voyages ou Selectour. Pourquoi cette reprise ? Les efforts en matière de sécurisation des sites touristiques ont payé et la dévaluation de 50% de la devise égyptienne a entraîné une baisse conséquente du prix d’un séjour en Egypte.

Désormais, les réseaux d’agences de voyage proposent des offres chocs : un séjour club tout compris dans des hôtels 5 étoiles sur la mer rouge ou une croisière sur le Nil pour 500 euros la semaine en basse saison. Qui sont ces Tour Operators qui proposent ces voyages clés en main ? Comment gagnent-ils de l’argent avec ces tarifs au ras du plancher ? Comment négocient-ils avec les Egyptiens pour qui le tourisme représente la deuxième industrie du pays ? Les touristes sont-ils comblés avec de tels prix bradés ?

Ailleurs sur le web

Vos réactions