09/01/2019 07:46

Gilets Jaunes - L'ancien ministre Luc ferry demande aux policiers de se servir de leurs armes contre "ces espèces de salopards d’extrême droite et extrême gauche"

.

L’ancien ministre de l’Education Luc Ferry a déclenchant la polémique en suggérant aux policiers de se servir de leurs armes lorsqu’ils sont malmenés par des Gilets jaunes en pleine manifestation.

«Quand on voit des types qui tabassent à coups de pied un malheureux policier par terre, qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois ! 

Ça suffit, ces espèces de nervis, ces espèces de salopards d’extrême droite et extrême gauche ou des quartiers qui viennent taper des policiers. […] On a la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies », s’est-il emporté au micro de Radio Classique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de duke
9/janvier/2019 - 21h53
Bactérie a écrit :

S'il fait cet appel au meurtre comme ça au calme, c'est que toute sa caste de parasites d'état en parlent entre eux très sérieusement.

Peu importe combien d'entre nous doivent crever, nous ne sommes que du bétail, tout ce qui compte pour eux c'est qu'on leur paye leurs jolies rentes sans broncher.

Les masques tombent de plus en plus. C'est passionnant.

 

Commentaire stupide et débile...vous nous y avez habitués...

Portrait de B612
9/janvier/2019 - 21h15

Suite à la polémique, Luc Ferry a précisé qu'il parlait d'armes "non létales". Sauf que toutes les armes non létales à la disposition des forces de l'ordre ont déjà été utilisées par eux depuis le début du mouvement. Il ne reste plus que les armes à feu. Je crois qu'il nous prend pour des buses, et qu'il essaye de rattraper après coup. Peut-être a t'il parlé guidé par la colère. Ballot pour un philosophe.

D'ailleurs à ce propos, entre BHL qui collectionne les points Godwin depuis le début du mouvement, et maintenant lui... Quand je pense qu'on avait fait toute une histoire à Michel Onfray à cause de son pamphlet adressée à Macron.

Portrait de Gregeagle
9/janvier/2019 - 16h09
Donnez-leur des brioches a écrit :

Ce qui est particulièrement cocasse, c'est de lire ici des intervenants ouvertement électeurs de cette imbécile de Marine ( même ceux qui ne le disent pas, ça transparait ) et qui en arrivent à défendre des tabasseurs de policiers sous prétexte de leur détestation d'Emmanuel Macron.

C'est dire la force de leurs convictions sécuritaires et surtout de leur pseudo " Amour " de la France comme de l'ordre.

Ce sont non seulement d'incroyables guignols mais surtout des individus qui ne suscitent que mon dégoût le plus profond.

Merci à monsieur Ferry d'avoir eu le courage de ces propos là, moi aussi je suis absolument exaspéré par toute cette bande de trous du cul. Trop de laxisme, je le dis depuis des semaines. Si on s'était déjà montré plus radical avec ces abrutis très violents, nous n'en serions pas là. 

 

 

Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses.

Portrait de 59
9/janvier/2019 - 16h08

c'est une incitation au meurtre 

Portrait de Gregeagle
9/janvier/2019 - 13h04

Belle exemple mr l ancien ministre .

Celà prouve encore la mentalité de certains de nos dirigeants. 

 

Portrait de Guyot75
9/janvier/2019 - 11h43
555 a écrit :

Il n'y a pas de surcoût si le référendum se fait en même temps qu'une élection prévue donc pas de gaspillage. 

Et même si cela devait être le cas que sont 60 millions comparés aux 20 milliards qu'on pourrait économiser si on fermait les agences d'état jugées inutiles par la cour des comptes. 

Oui ils faut moins de taxes et une meilleur gestion du fonctionnement de la république et des privilèges des apparatchiks qui la gangrène. 

Oui des questions peuvent être posées sans rentrer dans des questions fermés.  

60 millions par referendum, c'est le coût évalué pour une seule question fermée du type oui/non. 

Si la question est ouverte, le coût de dépouillement sera certainement beaucoup plus élevé.

Vous proposez de fermer quoi comme agences d'Etat ? Souvent quand on ferme quelque chose en France, on le remplace par autre chose encore plus coûteux, donc pas sûr qu'on fasse des économies. Et 20 milliards, ça représente le salaire moyen de 500 000 fonctionnaires. Vous les recasez où ?

Portrait de Micheldu17.02
9/janvier/2019 - 11h24

Réaction d' un "protégé" du système qui a toujours été du côté du manche.

Même pas un sale type, un crétin tout simplement.

Portrait de garlaban
9/janvier/2019 - 10h53

Donc, il veut que les policiers lui tirent dessus. Bizarre ce type.

Portrait de Guyot75
9/janvier/2019 - 10h05
Harriet a écrit :

Tout à fait ....

(Les Européennes approchant ...) 

De plus, parler de coût pour rétablir la démocratie, quand on voit chaque jour grimper la facture des exactions, perte de chiffre d'affaire , etc ... ça n'est pas l'argument le plus pertinent !  smiley

On déplore souvent l'argent public gaspillé, mais alors, gaspiller 60 millions dés qu'on aura envie de poser des questions au peuple, auxquelles la plupart des gens répondront à côté, ou en voyant midi à leur porte, ça fait cher la question. Par ailleurs je ne vois pas trop ce qu'on pourrait poser comme question par referendum. Moins de taxes ? oui tout le monde est contre les taxes. Plus de services public ? oui tout le monde est pour. avec quel argent ? c'est là que ça coince. Vous avez des idées d'autres sujets à poser ?

Portrait de Pikachu06800
9/janvier/2019 - 09h57
Illustre inconnu a écrit :

il n'y a pas tant de décérébrés et d'abrutis que vous ne tentez de le laisser croire

inconnu tu es et tu resteras ! 

Plus de personnes que tu ne l'imagine pense cela secrètement. 

Portrait de Harriet
9/janvier/2019 - 09h52
555 a écrit :

Et bien pour diminuer le coût du référendum on fait comme certains états des U.S.A, c'est à dire qu'on inclus les questions dans un vote comme les législatives, les régionales voire pourquoi pas les municipales.  

Tout à fait ....

(Les Européennes approchant ...) 

De plus, parler de coût pour rétablir la démocratie, quand on voit chaque jour grimper la facture des exactions, perte de chiffre d'affaire , etc ... ça n'est pas l'argument le plus pertinent !  smiley

Portrait de Guyot75
9/janvier/2019 - 09h39
Harriet a écrit :

Il n'a rien inventé le pseudo intello, comme beaucoup, déconnecté de la réalité  !

En 68, de Gaulle voulait envoyer l'armée contre les manifestants ( Pompidou l'en a dissuadé) ...

Et comme à l'époque, quand on en arrive à ces extrémités , une seule solution : un référendum à questions multiples (issues de la remontée des cahiers de doléances) ...

Comme le dit Marie Petit, effectivement l'escalade dans la violence n'est pas la solution ... c'est même tout le contraire ...

Si c'est pour demander aux gens : "souhaitez-vous que votre voisin paie plus d'impôts que vous ?" , je ne vois pas l'utilité de faire un referendum. Et puis, un referendum, cela coûte très cher (environ 60 millions d'euros)

Portrait de arcansoleil
9/janvier/2019 - 09h28

Comment attiser la haine by Mr Ferry ancien ministre. A gerber!

 

Portrait de Antivirus
9/janvier/2019 - 09h05
Guaranna a écrit :

Il dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas...

N'importe quoi !!! ce sont justement des méthodes d'extreme-droite et d'extreme-gauche que de flinguer les gens sans autre forme de procès ! On ne combat pas ce qu'on condamne en faisant la même chose! Et si les flics se servaient de leurs armes, on se retrouverait avec des centaines de morts, il n'y aurait plus de manif on serait dans une société totalitaire. Beaucoup rêvent de ça ??? je ne crois pas . il faut vraiment être idiot pour croire que les armes vont résoudre les problemes de violence.

Portrait de Harriet
9/janvier/2019 - 08h20

Il n'a rien inventé le pseudo intello, comme beaucoup, déconnecté de la réalité  !

En 68, de Gaulle voulait envoyer l'armée contre les manifestants ( Pompidou l'en a dissuadé) ...

Et comme à l'époque, quand on en arrive à ces extrémités , une seule solution : un référendum à questions multiples (issues de la remontée des cahiers de doléances) ...

Comme le dit Marie Petit, effectivement l'escalade dans la violence n'est pas la solution ... c'est même tout le contraire ...

Portrait de marie petit
9/janvier/2019 - 08h08

la violence engendre la violence on ne règle pas les problèmes a coup de flingues ou de matraque d un côté vous avez Mélenchon qui encourage la violence des gilets jaunes et de l autre Ferry qui demandé aux forces de l'ordre de répliquer avec leurs armes ça devient du n importe quoi 

Portrait de Guaranna
9/janvier/2019 - 08h07

Il dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas...