22/12 07:31

Londres : Deux personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur des drones qui ont perturbé le trafic à l'aéroport londonien de Gatwick et affecté 120.000 voyageurs

07h31: Deux personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur des drones qui ont perturbé le trafic à l'aéroport londonien de Gatwick et affecté 120.000 voyageurs, a annoncé la police dans la nuit de vendredi 21 à samedi 22 décembre. "Dans le cadre des investigations sur l'usage criminel de drones qui ont sérieusement perturbé des vols au décollage et à l'atterrissage à l'aéroport de Gatwick, la police du Sussex a procédé à deux arrestations à 22 heures (locales et GMT) le 21 décembre", a déclaré l'officier de police James Collis. L'aéroport de Gatwick, le deuxième du Royaume-Uni derrière celui d'Heathrow, avait rouvert vendredi soir malgré le signalement d'un drone qui a entraîné une brève suspension des vols, plusieurs heures après une première réouverture du site. L'engin a été aperçu vers 17h10, selon l'aéroport, qui avait une nouvelle fois été fermé "par précaution". Mais "les mesures militaires mises en place à l'aéroport nous fournissent les garanties nécessaires pour rouvrir l'aérodrome", avait expliqué ce dernier sur son compte Twitter.

.

Vendredi 21 décembre

.

19h03: Les vols ont une nouvelle fois été suspendus vendredi à l'aéroport londonien de Gatwick après le « signalement non confirmé d'un drone », quelques heures après la réouverture du site, a indiqué une porte-parole de l'aéroport. « Nous avons actuellement suspendu les opérations de l'aérodrome par précaution en raison du signalement non confirmé d'un drone » vers 18h10 GMT , a déclaré une porte-parole.

L'aéroport, deuxième du pays derrière Heathrow, avait rouvert vendredi matin après avoir été contraint de fermer durant près de 36 heures à la suite de son survol par de mystérieux drones. Les drones concernés n’ont pas été interceptés, ni le ou les responsables de la pagaille retrouvés.

Les forces de l’ordre ont « considérablement augmenté » leur présence sur place, a expliqué la police du Sussex, comté où se trouve l’aéroport, sur Twitter.

18h51: Certains avions, empêchés d'atterrir, tournent en rond autour de l'aéroport britannique, explique la BBC.

18h44: Les vols sont à nouveau suspendus à l'aéroport de Gatwick au sud de Londres, après un nouveau signalement de drone près des pistes

15h12: Deux drones ont survolé à plusieurs reprises l’aéroport londonien de Gatwick les 19 et 20 décembre, perturbant fortement le trafic aérien. Alors que les pistes ont progressivement repris du service dans la matinée du 21 décembre, les deux engins n’ont toujours pas été interceptés.

D’après la police du comté de Sussex, ces drones auraient été repérés plus de cinquante fois entre mercredi et jeudi soirs. Les policiers ont qualifié cet incident d’« acte délibéré ». Ils ont toutefois affirmé qu’il n’y avait « aucune indication suggérant que cela soit lié au terrorisme ».

Malgré l’intervention de l’armée, les deux appareils n’ont pas pu être interceptés et le ou les pilotes n’ont pas été identifiés. « Les drones peuvent prendre rapidement de l’altitude.

Il suffit qu’il y ait un peu de brouillard pour qu’ils disparaissent à la vue » souligne Eric Heraud, de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Si l’abattage des drones a été envisagé, cette solution aurait finalement été écartée, par peur des balles perdues.

Éviter une collision Le trafic aérien a été très fortement perturbé par cet incident. 760 vols ont été annulés jeudi, affectant 110 000 passagers en partance ou à destination de Gatwick, en plus des 10 000 déjà touchés mercredi soir. Mais clouer les avions au sol s’avérait indispensable afin d’éviter une collision ou l’ingestion d’un drone par un réacteur.

Les voyageurs bloqués n’ont eu d’autre choix que de dormir dans l’aéroport et d’attendre que la situation revienne à la normale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions