27/11/2018 12:48

Hallyday: Bank of America qui gère le trust de Johnny aux USA annonce démissionner face aux procédures judiciaires en France - Un délibéré sera rendu par le tribunal le 18 décembre prochain

12h27: L’avocat d’Universal rappelle que seul un protocole d’accord signé en 2008 lie Johnny Hallyday et Universal. Ainsi, le contrat évoqué dans l’assignation rédigée par les avocats de David et Laura n’est pas le bon

12h20: Maître Albou parle « d’abus » en évoquant la demande qui ne porte que sur le gel de 75% des royalties, et qui incluent les parts de Jade et Joy, les enfants de Laeticia et Johnny

11h56: Maître Albou, l'avocat de Laeticia, prend la parole et explique que si les demandeurs ont assigné le trust, c'est qu'ils reconnaissent son existence mais aussi sa légitimité.

11h45: Me Piccio, qui représente David Hallyday, rappelle que son client n'a jamais eu "le fin mot de l’histoire à savoir le patrimoine réel de Laeticia Hallyday", précisant qu’elle a bénéficié d'un certain nombre de donations du vivant de Johnny Hallyday, avant d'affirmer qu’elle n’est pas du tout "asphyxiée". Et d'ajouter: Etant donnés "les revenus de Laeticia et la dissimulation d’actifs, Nous ne devrions demander plus que 75% du gel des royalties.”

11h36: Me Ravanas indique avoir« appris hier que Laeticia Hallyday serait en train de racheter une part d’une propriété californienne » , ce qui indique qu'elle dispose de revenus

11h28: Maître Ravannas explique que si les fonds sont transférés dans « un coffre fort américain », une décision française ne pourrait pas ordonner de les récupérer. Et d'ajouter que 75% est la part qui dans la loi française qui revient aux enfants, et 25% au conjoint.

11h09: Pour Me Ravanas , avocat de Laura Smet, la justice française a été saisie avant le tribunal américain. Ainsi, le juge des référés est pour lui compétent pour l'urgence et les mesures conservatoires

11h08: Le tribunal de Paris refuse une nouvelle fois le renvoi de l'audience

11h07: Pour l’avocat de Warner, c’est le juge de la mise en état de Nanterre qui est compétent.

10h53: L'avocat de Laeticia demande au juge de se déclarer incompétent en faveur du tribunal californien. C'est devant celui-ci que le trust avait demandé le transfert des royalties des maisons de disques.

10h44: L’audience reprend - Les avocats de Laeticia Hallyday veulent prendre la parole en premier, et soulèvent deux nullités: compétence du juge des référés alors que la procédure est en cours à Nanterre sur la succession de Johnny Hallyday

10h25: L'avocat de Laeticia redemande un renvoi "court". Le Président se retire à nouveau pour délibérer

10h23: La demande de renvoi est refusée par le Tribunal

10h22: Au Tribunal l'avocat de Laeticia explique que trouver un nouveau trustee va prendre "des mois" et qu'ils ont besoin de temps pour tirer les conséquences de cette démission, il demandent le renvoi de l'affaire.

10h10: Bank of America qui gère le trust de Johnny aux USA annonce démissionner face aux procédures judiciaires ne souhaitant pas être impliquée dans le procès.

L'avocat de Bank of america qui gérait le trust de Johnny annonce que le trustee a démissionné il y a 6 jours et et demande donc un sursis à statuer.

08h11: Un an après son décès, le clan Hallyday, continue de se déchirer autour de son testament. Une audience civile est prévue ce matin en référé (urgence) au tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Une nouvelle manche dans la guerre qui oppose depuis janvier Laeticia Hallyday, la veuve du chanteur, et les deux enfants aînés de Johnny.

Laura Smet et David Hallyday les deux enfants aînés du chanteur, demandent la suspension du versement de 75% des revenus découlant des ventes de disques de leur père. Ils sont pour le moment payés à sa veuve, Laeticia Hallyday. Une source proche du dossier explique que le chiffre de 75% des royalties correspond à la part devant revenir aux quatre enfants du chanteur, si le droit français était appliqué. Le conjoint se voit, lui, octroyer 25%.

Trois maisons de disques - Warner, Universal et Sony - sont concernées par l'audience ce matin devant le juge des référés (urgence) du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, à l'issue de laquelle la décision devrait être mise en délibéré.

Déshérités par le testament américain du rockeur, propriétaire d'une villa à Los Angeles où il résidait une partie de l'année, la fille de Nathalie Baye et le fils de Sylvie Vartan sont bien décidés à faire valoir leur droits au même titre que Jade et Joy, les deux fillettes adoptées par leur père et sa dernière épouse.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Serena78
27/novembre/2018 - 20h23 - depuis l'application mobile

On en peux plus de johnny gates on s en fou de son héritage stop stop

Portrait de michel06410
27/novembre/2018 - 13h04

Ce qui est curieux c' est que le fisc n' apparait pas parmi les demandeurs .....ne serait ce que pour payer les impôt dus en conséquence des ventes de son dernier album ...ne parlons même pas des arriérés et intérêts de retard

On ne veut bien sûr pas croire que compte tenu de la proximité de Brigitte Macron et Laetitia ( C' est Brigitte qui fut informé en tout premier du décès de Johnny, avant les enfants ) l' Elysée aurait demandé au fisc de fermer les yeux .....non,non!!!....

Un contribuable à part ce Johnny !!!

Portrait de Lemat
27/novembre/2018 - 12h56
Voltaire. a écrit :

gilet jaune peut être mais alors si elle en porte un il sera je subodore en or massif ...smiley

Ce n'est pas gentil, de la part des enfants Smet, de mettre démunir une pauvre veuve avec ses enfants juste avant Noël. Comment va t'elle pouvoir s'acheter le nécessaire pour survivre (sacs chanel, montres Rolex, bijoux Cartier, manteaux Dior, caviar, foie gras etc etc).

Je pense qu'elle va devoir défilé avec son gilet jaune créé par Lagerfeld mais à Los Angeles.