30/09/2018 15:00

AVANT-PREMIERE - "Un jour, un destin" (France 2): Avec émotion, Robert Badinter évoque sa grand-mère déportée en 1942 - VIDEO

Le dimanche 7 octobre, à 23h10, France 2 diffusera un numéro inédit de la nouvelle saison de "Un jour, un destin", présenté par Laurent Delahousse. Pour ce nouveau numéro, les téléspectateurs découvriront un document signé Alexis de La Fontaine sur Robert Badinter.

Présentation

« Demain, les pages sanglantes de notre justice seront tournées. » Le 17 septembre 1981, le garde des Sceaux Robert Badinter prononçait un réquisitoire contre la peine de mort à la tribune de l’Assemblée nationale. Il allait entrer dans l’histoire en faisant voter son abolition. Après avoir été l’avocat de nombreux accusés qui encouraient la peine capitale, il voyait là l’aboutissement de longues années de combat.

À l’aide des témoignages inédits de son épouse Élisabeth mais aussi de ses deux fils, Simon et Benjamin, ce portrait vous plonge dans une existence intense, riche en rebondissements.

Vous découvrirez notamment ses débuts d’avocat aux côtés de stars de cinéma, sa rencontre avec François Mitterrand, la blessure familiale qui ressurgit avec l’arrestation du criminel nazi Klaus Barbie en 1983 et les dessous de sa colère lors de la commémoration de la rafle du Vél'd’Hiv en 1992. À l’issue du film, Robert Badinter accorde un entretien exceptionnel à Laurent Delahousse.

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir, en avant-première, les premières images de l'émission dans laquelle Robert Badinter va évoquer, avec émotion, sa grand-mère déportée en 1942 (voir vidéo ci-dessus).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
30/septembre/2018 - 20h59
gigitoti a écrit :

on aurait pu du l'ecouter pour la peine de mort! remettons la!!!!

Trop tard , constitutionnellement le truc est verrouillé.

Même en sortant de l' Europe, ce serait loin d' être possible.

 

Portrait de Tom2406
30/septembre/2018 - 15h52 - depuis l'application mobile
Breizhdu22 a écrit :

Ils en ont pas raz-le-cul de nous seriner chaque mois, chaque trimestre, chaque semestre, toute l'année, avec les Juifs! Ca devient tellement omniprésent que ça me gave, et je ne suis pas antisémite mais c'est pas en nous rabâchant les mêmes choses que vous allez empêcher l'antisémitisme!

Parlez-nous des Indiens d'Amérique, qui eux aussi ont été exterminés et forcés à vivre reclus, ha ouais mais eux ne gouvernent pas les médias, les politiques, les banques et le show-bizz...

@Breizhdu22
Pauvre type