01/07/2018 10:01

Marlène Schiappa remet en place Jean-Claude Van Damme quand il affirme: "Si toutes les femmes travaillent, qui s'occupe des enfants à la maison ?" - Video

La secrétaire d’État était l'invitée politique de "On est pas couché" pour la dernière émission de l'année, et la dernière de Yann Moix. Elle venait présenter son livre, Si souvent éloignée de vous (Editions Stock), écrit pour ses filles.

Marlène Schiappa explique donc sa position car elle est interrompue par Jean-Claude Vandamme également invité sur le plateau: "Si toutes les femmes travaillent, que font les enfants à la maison ?"

Un peu sidérée, la secrétaire d'État le rappelle à l'ordre, mettant en avant la notion de "mansplaining". "Ce que vous venez de faire c’est du mansplaining, c’est à dire qu’un homme interrompt une femme pour lui expliquer qu’il sait mieux qu’elle des choses sur son propre domaine d’expertise"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KingCrimson64
2/juillet/2018 - 13h38
Jacques J. a écrit :

Elle confonds "manspreading" et "maninterrupting".... smileyDans le vocabulaire féministe, qui vient des Etats-Unis, "manspreading" est le fait pour un homme d'écarter les jambes dans les transports en commun. Rien à voir donc avec le maninterrupting qui consiste à couper la parole à une femme...Par ailleurs, la loi n'interdit pas encore de couper la parole à une femme, comme on peut le faire pour un homme également. Au contraire, la loi stipule que femmes et hommes sont égaux.

Non non, elle ne confond rien, c'est vous qui lisez mal. C'est bien du mansplaining, mot-valise à base de man et de explaining.

Portrait de Jacques J.
2/juillet/2018 - 09h22

Elle confonds "manspreading" et "maninterrupting".... smileyDans le vocabulaire féministe, qui vient des Etats-Unis, "manspreading" est le fait pour un homme d'écarter les jambes dans les transports en commun. Rien à voir donc avec le maninterrupting qui consiste à couper la parole à une femme...Par ailleurs, la loi n'interdit pas encore de couper la parole à une femme, comme on peut le faire pour un homme également. Au contraire, la loi stipule que femmes et hommes sont égaux.

Portrait de Le Sicilien....
1/juillet/2018 - 11h43

On n'a vu que ses cuisses pendant toute l'émission,et que dire de sa pose sur sa chaise,une p*** dans sa vitrine !

Portrait de Crouteux
1/juillet/2018 - 11h36

C'est vandamme qui à remis la sous ministre à sa place ,bravo Jean-Claude !