11/01/2018 11:21

Accusant Samsung de faire travailler des mineurs, deux ONG portent plainte contre le géant coréen

Deux associations portent plainte contre Samsung et l'accusent de violer "les droits humains". En fait, comme le révèle Ouest France, ces deux ONG appelées Sherpa et Peuples solidaires ont annoncé le dépôt de leur plainte au parquet de Paris contre la maison mère et la filiale française du géant coréen pour pratiques commerciales trompeuses.
La plainte s'appuie sur une loi française datant de mars 2017 et qui oblige les entreprises à un devoir de vigilance à l'égard des droits humains et de l'environnement. Or, pour les deux organisations, Samsung ne remplie pas ces critères. Elles accusent le fabricant d'électroménager d'avoir recours au travail d'enfants de moins de 16 ans. De plus, la firme les forceraient à se plier à des horaires abusifs et des conditions de travail "incompatibles avec la dignité humaine". "Les salariés sont fréquemment contraints d'effectuer des tâches dangereuses sans protection adéquate", lit-on dans la plainte. Les usines incriminées fabriquent des produits vendus en France.
Pourtant, sur le site de Samsung, comme le rappelle le site d'information, l'entreprise affirme sa volonté de "devenir l'une des entreprises les plus éthiques au monde". La firme asiatique veut aussi faire de la "gestion éthique" en construisant "la confiance" avec ses collaborateurs et clients. 
Interrogée par Reuters, la filiale française de la marque, Samsung Electronics France, s'est refusée à tout commentaire.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions