19/12/2017 16:48

EN DIRECT - Accident Millas: La conductrice du car scolaire a de nouveau été placée en garde à vue (procureur)

16h45: Xavier Tarabeux, procureur de Marseille, donne une conférence de presse pour faire un point sur l'enquête

"J'ai essayé de répondre aux questions des parents sur cet accident. Nous avons reconstitué la scène en trois dimension. Les premières conclusions sont qu'il n'y a pas d'obstacles visuels. On ne détermine pas la cause exacte de cet accident".

La conductrice du car scolaire a à nouveau été placée en garde à vue pour être entendue. Lors de sa première garde à vue, elle avait été entendue "succinctement".

"On a saisi l’ensemble du matériel pour le soumettre à des expertises. Nous devons bien évidemment faire des examens technique pour nous assurer que l'ensemble du matériel fonctionnait". Le procureur a indiqué que "des traces"ont été relevées sur le car "à hauteur de la barrière", sans qu'il soit prouvé qu'elles proviennent de celle-ci. "Les constations matérielles vont dans le sens de barrières fermées".

"L'armoire électrique qui commande le fonctionnement de ce passage à niveau ne présente pas de défectuosités en l'état de l'examen. En l'état, le bus accidenté n'a pas été gêné dans sa circulation. C'est difficile de faire des conclusions tant qu'on n'a pas d'expertises techniques".

"Les premières conclusions sont qu'il n'y a pas d'obstacle visuel, si ce n'est qu'on constate qu'une fois que le virage est pris on est très rapidement sur le passage à niveau. Il y a plus d'une centaine de témoignages qui ont été recueillis. Il faut être très prudent avec les témoignages".

16h00: Les députés ont observé mardi une minute de silence en hommage aux victimes de la collision qui a fait six morts à Millas (Pyrénées-Orientales), le président de l'Assemblée François de Rugy exprimant "les condoléances de la représentation nationale". "C'est avec une grande émotion et une profonde tristesse que nous avons appris jeudi dernier la collision entre un car scolaire et un train qui s'est produite à Millas dans les Pyrénées-Orientales", a déclaré M. Rugy à l'ouverture de la séance de questions au gouvernement.

15h20: Un car de l’entreprise Faur, identique à celui impliqué dans l’accident, a emprunté à plusieurs reprises le chemin parcouru jeudi après-midi par la conductrice, en traversant la voie ferrée. Aucun train n’était présent sur place. Des gendarmes ont barré la route, maintenant les journalistes à distance.

15h14: Défaillance technique ou erreur humaine: les enquêteurs tentent de savoir si les barrières du passage à niveau étaient ouvertes ou fermées mais les témoignages divergent fortement. Le bilan s’est alourdi à six collégiens tués, après la mort lundi d’un blessé grave. Le pronostic vital est toujours engagé pour cinq enfants.

15h00: L’enquête sur la terrible collision entre un car scolaire et un train régional, qui a fait six morts jeudi à Millas (Pyrénées-Orientales), s’accélère: une reconstitution a eu lieu mardi pour déterminer le champ de vision de la conductrice de l’autocar et le procureur fait un point sur les investigations.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions