30/11/2017 18:23

Disparition de Maëlys - Procureur: "Le suspect Nordhal Lelandais nie toujours les faits. Il a été mis en examen pour meurtre aujourd'hui après son audition. Il n'est pas certain que nous retrouvions l'enfant "

18h04: Le procureur:

"L'audition du suspect Nordhal Lelandais a duré de 10h à 18h. Il bénéficie de la présomption d'innocence. L'enquête a voulu déterminer la chronologie précise de cette nuit, une chronologie qui repose sur des témoignages.

Dans la nuit Nordhal Lelandais a fait 3 aller-retour entre la salle des fêtes et son domicile et un aller simple.

Maëlys a disparu à 2h45 du matin, un horaire contesté par le suspect qui estime qu'elle a disparu plus tard.

A 2h46: Il met son téléphone en mode avion. A 2h47 son véhicule est dans la ville avec sur le siège passager une silhouette de petite taille avec une robe blanche. 3h24: Son véhicule et sur le retour et il est seul. 3h25 Il réactive son téléphone. 3h57: Il remet le téléphone en mode avion. 7h06: Il remet son téléphone en mode actif 

Le suspect nie toujours les faits reprochés. Il affirme que la voiture sur les vidéos n'est pas la sienne car il n'était pas à cet endroit à cette heure là. Il a maintenu toutes ses dénégations C'est un homme qui parle calmement.

Il a été mis en examen pour le meurtre. 

Il est certain que dans la voiture c'est un être humain de petite taille qui est à côté de lui avec une robe blanche."

Le procureur termine en disant qu'il n'est pas certain "que l'on retrouve l'enfant".

17h30: Le Procureur de la République de Grenoble va tenir une conférence de presse dans quelques minutes pour faire le point sur l'enquête.

14h02: Selon les informations de BFMTV, les recherches pour tenter de retrouver Maëlys ont repris ce matin, dans le secteur de Pont-de-Beauvoisin, en Isère.
Cette information intervient trois mois après la disparition de la petite fille dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, alors qu'elle se trouvait avec ses parents dans la salle polyvalente de cette petite ville d'Isère à une fête de mariage. Le seul suspect déclaré, Nordahl Lelandais, nie toute implication et reste présumé innocent.

L’homme suspecté de l’avoir enlevée a obtenu ce matin l’annulation de ses premières déclarations en garde à vue, avant d’être ré-entendu, pour la première fois, par les juges. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble a donné gain de cause à la défense en annulant quatre procès-verbaux remontant au début de l’affaire. Alors entendu une première fois en garde à vue le 31 août par les gendarmes, Nordahl Lelandais n’avait pas été filmé en raison d’une erreur de procédure, alors que le code pénal l’exige en matière criminelle.


.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tep81370
1/décembre/2017 - 11h02 - depuis l'application mobile

Sans accuser cet homme, il est vrai que tant de preuves contre lui et de contradictions dans ses propos ne peuvent qu' éveiller nos doutes.
Pour ma part, je reste convaincu de sa culpabilité.
Pensée aux parents, je n'imagine pas comment vivre avec toutes ses questions et non-réponses.

Portrait de nina83
1/décembre/2017 - 08h46

Pauvres parents.... et je pense aussi aux parents d'Alexia : là il y a un corps mais toujours pas de coupable, la justice est d'une lenteur exaspérante....

Portrait de laurencew
1/décembre/2017 - 01h05
Harriet a écrit :

ça me fait bizarre de dire ça ... mais il faudrait pouvoir utiliser un "détecteur de mensonge" pour confondre ce genre d'individu qui nie au delà des évidences !

Ce n'est pas bizzare, le détecteur de mensonge est basé sur la science, aux USA il est utilisé pour orienter les enquêtes, c'est TRES efficace.

Sauf erreur de ma part le suspect a gardé le même T-Shirt le jour de l’enlèvement et le lendemain lors de son interpellation. Il faudrait quand meme expliquer comment il a fait pour kidnapper maelys et ne laisser aucune trace ADN ou autre sur son T-Shirt. (si la fille l'a griffé comme c'est dit, on devrait trouver du sang du suspect sur son propre t-shirt) des micro gouttes que seuls, les experts peuvent déceler.

 

 

 

 a ces questions.

Portrait de -lisa
30/novembre/2017 - 22h21

Pauvre petite princesse. .. Le plus dur pour ses parents doit être de ne pas se raccrocher à un infime espoir. ..

 

Portrait de ajc21
30/novembre/2017 - 18h38
rYp a écrit :

à ce niveau là de coïncidences on atteint une impossibilité statistique presque du jamais vu: on se fout de nous!

un comportement aussi suspect perso j'ai jamais vu: un record!

surtout si aucune autre piste.

c'est le classique "sans corps" on ne peut juger le coupable. triste.

Il y a déjà des cas de condamnations pour homicide sans corps,  l'un des cas les plus médiatisé la condamnation de Maurice Agnelet pour le meurtre d'Agnès Le Roux

 

Portrait de marzz
30/novembre/2017 - 17h11
zem a écrit :

Quelle tristesse pour ses parents ,et ne pas savoir si leur adorable  Maélys est encore de ce monde ...

comment on t il pu faire une erreur  de procédure c est impardonnable 

j ai vue  la vidéo de sa mère bouleversant 

Portrait de brems
30/novembre/2017 - 15h49

J'espère qu'il va parler pour que cette famille puisse offrir des funérailles à leur petite fille. Je pense qu'il faudra s'intéresser aux enfants qui ont eu le malheur d'être en contact avec cet homme car il n'en est peut-être pas à son coup d'essai. 

Portrait de zeltron
30/novembre/2017 - 15h20
satine1 a écrit :

Alors, si j'ai bien compris....tout est à recommencer ?  Et pendant ce temps là, les parents sont sur le grill ! 

Non heureusement les gendarmes avaient posé les mêmes questions après l'interrogatoire qui a été jugé irrecevable, c'est juste une tentative de son avocat de créer de la confusion je pense.

Portrait de satine1
30/novembre/2017 - 14h44

Alors, si j'ai bien compris....tout est à recommencer ?  Et pendant ce temps là, les parents sont sur le grill ! 

Portrait de zem
30/novembre/2017 - 14h25

Cette vidéo  mise en ligne par la Maman est très émouvante ,et traduit bien sa douleur...

Portrait de zem
30/novembre/2017 - 14h21

Quelle tristesse pour ses parents ,et ne pas savoir si leur adorable  Maélys est encore de ce monde ...