31/07/2017 12:31

Des éleveurs fondent en larmes devant les caméras de France 2 en voyant leur troupeau de brebis tué en pleine nuit par une attaque d'ours - Regardez

Désespoir, colère, tristesse : les mots manquent pour définir la situation vécue par ces éleveurs d'Ariège qui ont perdu plus de 200 brebis. 

En cause, une attaque d'ours qui a saccagé tous les troupeaux !

"On n'est plus des bergers, on est les gardiens de la nécropole, voilà. Les huissiers des cadavres. On a fait 40 ans de montagne ensemble,  jamais c'était comme ça, c'était le plus beau métier du monde", lâche Gilbert Gilles, un éleveur en larmes devant les caméras de France 2. 

Regardez :

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Martino
1/août/2017 - 10h48

Jusqu'à preuve du contraire, il ne s'agit jamais que d'un troupeau de moutons maniaco-dépressifs qui se sont suicidés.

Portrait de Laziq
1/août/2017 - 09h07
alekine1 a écrit :

Au 18° siècle des enfants de 8 ans faisaient fuir des loups et des ours avec l'aide de leur chien et d'un baton mais des hommes de 50 ans n'y arrivent pas?

Non le problème est qu'ils veulent une vie de famille et surtout dormir dans leur lit tous les jours.

Je peux les comprendre mais qu'ils ne pleurent pas pour la perte de leur cheptel.

Ils pourraient très bien s'arranger entre berger et y  aller à un ou 2 pour une semaine et faire ce qu'on appelle des postes. Mais ils ont peut être peur de faire un remake de Brokeback Moutain.

+1.

Sans remonter au 18ième siècle, même après-guerre aucune bête ne dormait à l'extérieur et sans surveillance.

C'est comme partir en vacances et laisser les portes et fenêtres de son domicile grandes ouvertes. C'est impensable.

J'imagine qu'à l'époque il n'y avait pas d'assurance.

Portrait de Pepe41
31/juillet/2017 - 16h42 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

On est là en pleine idéologie écologiste complètement aberrante. 

On importe de la viande de mouton de Nouvelle Zélande, de l'autre côté de la planète, avec les dépenses d'énergie et la pollution que cela implique, et nous on donne nos moutons à manger aux loups et aux ours, des animaux nuisibles qui n'ont rien à faire dans nos montagnes. 

Ces soit disant "nuisibles" étaient là avant l'homme. Et si c'était l'homme le nuisible? Chacun a le droit de vivre et de se nourrir avec les "proies" qu'il peut attraper. Mais certaines proies ne le sont pas et sont élevées à desseins

Portrait de Filoû02
31/juillet/2017 - 16h35

que faire ?  Élever des ours alors ? 

Portrait de Planète des singes
31/juillet/2017 - 15h20
PhilRAI a écrit :

On peut le regretter mais c'est comme ça. L'Homme a mis la main sur ces territoires, et il n'y a pas de place pour ces prédateurs concurrents qui peuvent même être dangereux pour l'Homme comme on peut le voir dans les pays qui ont des territoires immenses comme au Canada ou en Russie et où les gens doivent être armés pour s'y déplacer en toute sécurité.

Je ne sais pas ce qui se passe en Italie,vous pouvez raconter n'importe quoi, mais une chose est certaine, en France les bergers ont tout essayé, sans succès.

Yakafokon ... et bien faites le, montrez l'exemple, allez exploiter un troupeau là bas, et essayez d'en tirer de quoi vivre. Aucun écolo ne l'a fait pour démonter sa théorie. Bizarre non ?

 

 

 

 

Il faut éradiquer ces nuisibles, il n'y a pas de place pour eux.

Le seul nuisible c'est l'homme qui est en train de détruire la planète sur laquelle il vit et votre discours le démontre parfaitement. Quand il n'y aura plus aucun signe de vie sur la terre, vous pourrez toujours essayer de conquérir Mars !

Portrait de Jilou1994
31/juillet/2017 - 15h02

Est-ce qu'il fondent en larme lorsqu'ils envoient les brebis aux abattoirs où l'on sait comment ils sont traités ? 

Portrait de Enimar68
31/juillet/2017 - 14h21
PhilRAI a écrit :

On peut le regretter mais c'est comme ça. L'Homme a mis la main sur ces territoires, et il n'y a pas de place pour ces prédateurs concurrents qui peuvent même être dangereux pour l'Homme comme on peut le voir dans les pays qui ont des territoires immenses comme au Canada ou en Russie et où les gens doivent être armés pour s'y déplacer en toute sécurité.

Je ne sais pas ce qui se passe en Italie,vous pouvez raconter n'importe quoi, mais une chose est certaine, en France les bergers ont tout essayé, sans succès.

Yakafokon ... et bien faites le, montrez l'exemple, allez exploiter un troupeau là bas, et essayez d'en tirer de quoi vivre. Aucun écolo ne l'a fait pour démonter sa théorie. Bizarre non ?

 

 

 

 

Il faut éradiquer ces nuisibles, il n'y a pas de place pour eux.

Des nuisibles qui ne servent à rien sur Terre, à part l'Homme je n'en connais pas. Je crois bien que même un cafard a plus d'utilité et de noblesse qu'un humain.
Portrait de PhilRAI
31/juillet/2017 - 13h44
Planète des singes a écrit :

ces animaux étaient là bien avant que l'homme envahisse leur territoire et les extermine. Ils ont tout autant le droit de vivre sur leur territoire que nous. C'est toujours en France que ça se passe mal et qu'à chaque fois il faut exterminer les loups, les ours et tout le reste. En Italie les bergers cohabitent avec les loups depuis des centaines d'années et les accidents sont rares, pourquoi ? Ah mais oui j'oubliais, eux ils ont des chiens bergers des Abruzzes qui surveillent les troupeaux jour et nuit. Visiblement en France on n'est pas capable de faire la même chose. Il vaut mieux exterminer toute la faune qui dérange. smiley

Disent ceux qui ne vivent pas là bas et qui sont confortablement assis dans leur fauteuil, tout en prenant des décisions pour d'autres sur des sujets qu'ils ne connaissent pas.

Portrait de PhilRAI
31/juillet/2017 - 13h43
Planète des singes a écrit :

ces animaux étaient là bien avant que l'homme envahisse leur territoire et les extermine. Ils ont tout autant le droit de vivre sur leur territoire que nous. C'est toujours en France que ça se passe mal et qu'à chaque fois il faut exterminer les loups, les ours et tout le reste. En Italie les bergers cohabitent avec les loups depuis des centaines d'années et les accidents sont rares, pourquoi ? Ah mais oui j'oubliais, eux ils ont des chiens bergers des Abruzzes qui surveillent les troupeaux jour et nuit. Visiblement en France on n'est pas capable de faire la même chose. Il vaut mieux exterminer toute la faune qui dérange. smiley

On peut le regretter mais c'est comme ça. L'Homme a mis la main sur ces territoires, et il n'y a pas de place pour ces prédateurs concurrents qui peuvent même être dangereux pour l'Homme comme on peut le voir dans les pays qui ont des territoires immenses comme au Canada ou en Russie et où les gens doivent être armés pour s'y déplacer en toute sécurité.

Je ne sais pas ce qui se passe en Italie,vous pouvez raconter n'importe quoi, mais une chose est certaine, en France les bergers ont tout essayé, sans succès.

Yakafokon ... et bien faites le, montrez l'exemple, allez exploiter un troupeau là bas, et essayez d'en tirer de quoi vivre. Aucun écolo ne l'a fait pour démonter sa théorie. Bizarre non ?

 

 

 

 

Il faut éradiquer ces nuisibles, il n'y a pas de place pour eux.

Portrait de pantxika64
31/juillet/2017 - 13h39

les ours ont bon dos, sur 580 000 brebis en estive, 18 à 30 000 meurent de faits non imputables aux ours. de 272 en 2012, à 178 en 2014. moins de 200 brebis par an mortes de l'ours. c'est grace à l'ours que des centaines de postes de bergers sont financés... bonne solution pour protéger les brebis...

Portrait de bana
31/juillet/2017 - 13h27

complètement d'accord avec INTERCITE. Et qd ca ne sera plus l' ours ce sera le loup et le vautour. Que les bergers soient un peu plus présents de les montagnes. Certains font correctement leur job et non pas à déplorer d'attaque

Portrait de Planète des singes
31/juillet/2017 - 13h26
PhilRAI a écrit :

On est là en pleine idéologie écologiste complètement aberrante. 

On importe de la viande de mouton de Nouvelle Zélande, de l'autre côté de la planète, avec les dépenses d'énergie et la pollution que cela implique, et nous on donne nos moutons à manger aux loups et aux ours, des animaux nuisibles qui n'ont rien à faire dans nos montagnes. 

ces animaux étaient là bien avant que l'homme envahisse leur territoire et les extermine. Ils ont tout autant le droit de vivre sur leur territoire que nous. C'est toujours en France que ça se passe mal et qu'à chaque fois il faut exterminer les loups, les ours et tout le reste. En Italie les bergers cohabitent avec les loups depuis des centaines d'années et les accidents sont rares, pourquoi ? Ah mais oui j'oubliais, eux ils ont des chiens bergers des Abruzzes qui surveillent les troupeaux jour et nuit. Visiblement en France on n'est pas capable de faire la même chose. Il vaut mieux exterminer toute la faune qui dérange. smiley

Portrait de PhilRAI
31/juillet/2017 - 12h59

On est là en pleine idéologie écologiste complètement aberrante. 

On importe de la viande de mouton de Nouvelle Zélande, de l'autre côté de la planète, avec les dépenses d'énergie et la pollution que cela implique, et nous on donne nos moutons à manger aux loups et aux ours, des animaux nuisibles qui n'ont rien à faire dans nos montagnes. 

Portrait de PhilRAI
31/juillet/2017 - 12h56
INTERCITES a écrit :

A deux heures de marche du troupeau, je suppose qu'il n'est pas équipé d'une web cam ou d'un drone pour le surveiller. Alors qu'en sait il qu'il s'agit d'un ours ? On est mieux indemnisé ? Pourquoi pas un affolement (orage, tir d'un chasseur) qui aurait effrayé le troupeau et provoqué sa chute ? Il n'y a qu'en France que la cohabitation loups, ours et troupeaux provoque des problèmes. Si on veut faire ce métier, on investit dans des patous, on organise des surveillances et des sécurités, et on le fait professionnellement pas industriellement. 

Je crois que vous devriez aller discuter avec ces bergers pour qu'ils vous expliquent la réalité des choses !

Portrait de INTERCITES
31/juillet/2017 - 12h46

A deux heures de marche du troupeau, je suppose qu'il n'est pas équipé d'une web cam ou d'un drone pour le surveiller. Alors qu'en sait il qu'il s'agit d'un ours ? On est mieux indemnisé ? Pourquoi pas un affolement (orage, tir d'un chasseur) qui aurait effrayé le troupeau et provoqué sa chute ? Il n'y a qu'en France que la cohabitation loups, ours et troupeaux provoque des problèmes. Si on veut faire ce métier, on investit dans des patous, on organise des surveillances et des sécurités, et on le fait professionnellement pas industriellement.