06/07/2016 09:53

Radicalisation: Un rapport critique les regroupements d'islamistes en prison

Le principe du regroupement des détenus islamistes dans les prisons présente plus d'inconvénients que d'avantages, estime le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, dans un rapport publié mercredi.

Expérimenté depuis octobre 2014 à Fresnes (Val-de-Marne), le gouvernement a élargi en début d'année le programme à d'autres "unités dédiées" où les détenus radicalisés sont regroupés.

Cinq unités ont ainsi été ouvertes entre fin janvier et fin mars dans quatre établissements pénitentiaires.

Elles accueillent à ce jour 64 personnes, en région parisienne et à Lille.

En juin 2015, Adeline Hazan avait déjà émis un avis défavorable à la généralisation de cette structure expérimentale qui divise, en France comme à l'étranger.

Un an plus tard, "aucune démonstration n'a été faite du caractère apaisant de ce choix sur le reste de la détention", juge-t-elle dans un nouveau rapport, établi à la suite d'une mission menée de février à mai à Fresnes, Lille-Annoeullin (Nord), Osny (Val-d'Oise) et Fleury-Mérogis (Essonne).

Dans ces établissements, trois contrôleurs ont rencontré 61 des 64 personnes placées, sur un effectif théorique de 117 places.

Alors que le placement dans ces unités dédiées devait concerner des personnes incarcérées pour des faits de terrorisme et des détenus repérés pour leur radicalisation, leur population est "exclusivement composée de personnes écrouées 'en lien avec une entreprise terroriste'", choisies en fonction de critères peu clairs, regrette le rapport.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PtiGlaçon
23/juillet/2016 - 05h04
Filoû02 a écrit :

que faire alors  ? 

Va savoir
Portrait de PtiGlaçon
23/juillet/2016 - 05h04
Jarod26 a écrit :
bon sang qu'on les vire hors de notre pays et basta
Ce n'est pas gagné
Portrait de PtiGlaçon
23/juillet/2016 - 05h04
Nous somme rassuré avec la gauche
Portrait de AntiH
6/juillet/2016 - 10h20

Ils ne sont pas humains. On ne devrait donc pas s'encombrer avec les droits de l'homme, pour ce genre d'individus. Guantanamo, qui a été très largement critiqué, est pourtant la meilleure solution. Ils y entrent et n'en sortent que les pieds devant. Et ce qui s'y passe, ne concerne que ceux qui ont accès. Et jamais les corps ne doivent être remis aux familles, pour éviter la notion de martyres, qui est très chère à ce genre d'individu, et éviter que leur tombe ne devienne un lieu de pélerinage. L'enfermement pour l'oubli. 

Portrait de Micheldu17.02
6/juillet/2016 - 10h13

Les regrouper n' est pas une bonne idée, les mettre au milieu des autre détenus en leur permettant de  faire du prosélytisme n' est pas non plus une bonne idée....smiley....smiley