05/07/2016 16:30

La chaîne Boomerang s'associe avec la SPA et s'engage contre l'abandon des animaux de compagnie

La chaîne pour enfant Boomerang s'associe avec la SPA et s'engage contre l'abandon des animaux de compagnie.

Jusqu’au 31 août, les enfants et leur famille sont invités à créer le passeport vacances  de leur compagnon à poils sur le site.
Une fois validé, le passeport apparaît sur une carte de France actualisée en temps réel: une manière originale et ludique de visualiser les destinations de vacances de nos chers animaux.

Boomerang s’engage également pour la cause animale : pour chaque passeport créé, Boomerang offre un repas à un animal en refuge de la SPA !

Cette campagne, portée par Scooby-Doo et réalisée en partenariat avec Wamiz, la SPA, Hellokids et Allofamille permet de rappeler que de nombreuses solutions de garde existent en France pour lutter contre l’abandon de nos animaux.

Retrouvez chaque jour sur l’antenne et sur le site de Boomerang de nombreux conseils en vidéo proposés par Wamiz, le site spécialiste des animaux de compagnie.
Et pour permettre à tous d’envisager la solution idéale pour que les animaux passent un bel été, le site fournit des informations sur tous les modes de garde existants via un annuaire détaillé.

Chaque été, plus de 60 000 animaux sont abandonnés par leurs maîtres lors des départs en vacances.

Le phénomène d’abandon continue de croître : en 2015, 10% de chats et 15% de chiens supplémentaires ont été laissés pour compte, par rapport à la même période en 2014.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de shansa
5/juillet/2016 - 20h36

Je ne peux pas comprendre comment un humain peut abandonner son animal  A quoi pense-t-il le soir sous sa couette ???   SON chien est dans un refuge, dans une cage en se demandant ce qu'il fait là ??? Pourquoi on l'a abandonné ??? Où est son maître ???  Quand va-t-il revenir le chercher ????

Comment passer de bonnes vacances dans cette culpabilité ???

  

 

Portrait de titgreg
5/juillet/2016 - 20h04

Plus de 60 000 animaux abandonnés = beaucoup plus de 60 000 humains dégueulasses.

Et on ne parle pas là, non plus, de ceux, maltraités, qui restent avec leurs "maitres"...

Heureux les rares qui sont bien tombés. On ne voudrait pas être réincarné en animal.