04/07/2016 09:43

Manuel Valls: "Mon principal défaut dans la vie politique? La dureté"

Le Premier ministre Manuel Valls a reconnu dimanche que son "principal défaut" dans la vie politique était la "dureté", sous l'effet notamment des attentats, évoquant le "courage" comme sa qualité majeure.

"J'ai écrit que, dans la vie politique, mon principal défaut était la dureté", a déclaré M. Valls, se prêtant au jeu de l'émission de TF1 "Vie politique" consistant à demander à l'invité de définir lui-même son principal défaut et sa principale qualité.

"Pourquoi? Parce que, je le sens bien, c'est mon parcours, ce que je suis, mon goût du débat, de la discussion, parce que je crois dans mes convictions, parce que la politique c'est difficile, parce que 2015 est une année qui m'a profondément marquée avec les actes terroristes", a expliqué M. Valls.

"J'étais ministre de l'Intérieur en 2012, j'étais l'un des premiers, sinon le premier, à dire: +voilà ce qui nous attend, le terrorisme (...) l'ennemi de l'extérieur, Daesh, mais aussi l'ennemi de l'intérieur, avec ces centaines, ces milliers de jeunes radicalisés", a ajouté le locataire de Matignon.

Mais "la vie est un apprentissage, et donc forcément je change y compris sur les défauts", a complété M. Valls.

"J'apprends grâce à Anne (Gravoin, ndlr), mon épouse, j'apprends, parce que la musique vous amène dans des coins, des espaces incroyables. J'apprends de mes enfants, j'apprends de mes amis, j'apprends aussi de mes collaborateurs, de ma directrice de cabinet Véronique Bédague qui est une femme formidable, j'apprends des ministres, j'apprends tous les jours", a-t-il énuméré.

Pour sa principale qualité en politique, M. Valls a choisi "le courage".

"Je pense qu'il faut du courage aujourd'hui pour affronter les défis du monde, le regard des français, les fractures de la société française, pour affronter une extrême droite qui veut faire sortir le pays de l'histoire. Il faut être capable d'affronter et c'est comme ça aussi qu'on assume ses convictions", a-t-il développé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilounette92
20/juillet/2016 - 00h27
Saturnin a écrit :

Son défaut la dureté ? tiens donc !

Rocco Siffredi a dit la même chose mais pour lui c’était une qualité ..

On se demande pourquoi
Portrait de Lilounette92
20/juillet/2016 - 00h27
MC26 a écrit :

dureté ..je dirai "DICTATURE"...courage "fuyons"...je n 'aurai pas voulu gâcher mon dimanche avec cette émission...au bord de la piscine avec une bonne citronnade c'était parfait !!!! vivement 2017 ...

Plus que quelques mois courage
Portrait de Lilounette92
20/juillet/2016 - 00h27
Une belle tête de vainqueur
Portrait de Ca me rend dingue

Il enjolive.
Son principal défaut est sa nature colérique qui le rend vulnérable.
S'il veut devenir un adversaire de poids, il va devoir apprendre à maîtriser totalement ses rugissements.
Il le comprendra un jour, il aura le déclic.

Portrait de MC26
4/juillet/2016 - 13h22

dureté ..je dirai "DICTATURE"...courage "fuyons"...je n 'aurai pas voulu gâcher mon dimanche avec cette émission...au bord de la piscine avec une bonne citronnade c'était parfait !!!! vivement 2017 ...

Portrait de AntiH
4/juillet/2016 - 11h50

On lui demande un défaut, et il nous sort un mensonge qu'il veut faire passer pour une qualité. "Je suis dur" dit il. Là on s'attendait à un méa culpa, faisant référence à ses interventions, où au micro il cherchait à imposer ses convictions au parlement, et au peuple. Ou alors, quand il avait piqué sa petite colère, en mentant, une fois de plus, pour justifier son déplacement en avion, pour aller voir un match de foot avec ses enfants. Non, il n'en est rien, il est dur oui, mais juste envers le terrorisme. Et pourtant, c'est bien lui qui a annoncé que les Français doivent s'attendre à des attaques terroristes, comme une fatalité à laquelle le gouvernement ne peut rien. 

Faut dire, à l'image du traitement de faveur, dont bénéficie Abdeslam, que Les terroristes n'ont pas grand chose à craindre de la dureté de Manuel. Par contre, le peuple oui. 

Portrait de fleurdesel
4/juillet/2016 - 10h46

J'adore ses effets de langage, ses moulinets verbaux, parce que dans les actes envers ceux qui nous menacent et nous pourrissent la vie, son épine dorsale à la mollesse d'un flan pas cuit ! 

Portrait de taine66
4/juillet/2016 - 10h41

Quelle prétention odieuse...

Son défaut reconnu est l'incompétence totale et la nullité absolu.

Portrait de Eclipse
4/juillet/2016 - 10h18
Il n'a peur de rien ce Valls
Portrait de ajc21
4/juillet/2016 - 09h59

moi j'aurais dis la connerie, 

Portrait de stopalphabet
4/juillet/2016 - 09h54

Dur au point, qu'à la libération, la lame de la guillotine se brisera au contact de sa nuque ? J'aimerais bien voir ça.