18/02/2016 18:08

Canal Plus annonce officiellement son accord de distribution exclusive avec BeIn Sports: Voici les détails

Canal+ va pouvoir conclure un accord de distribution exclusive avec la chaine sportive BeIn Sports, a annoncé jeudi Vivendi, la maison mère de la chaîne cryptée.

Le conseil de surveillance de Vivendi "a autorisé le directoire à conclure un accord de distribution exclusive de BeIn Sports", indique le groupe dans un communiqué.

Cela permettrait à la chaîne sportive qatarie "de bénéficier de la force de la distribution de Canal+ et à l'ensemble des clients des deux sociétés de disposer d'une offre complète".

Canal Plus écrit dans un communiqué avoir "engagé des discussions afin de nouer un partenariat sous la forme d’un accord de distribution exclusive. Ce dernier prévoit que l’ensemble des chaînes beIN SPORTS en France seraient disponibles en exclusivité dans les offres du Groupe CANAL+. Cet accord porterait sur une durée de 5 ans.

Le secteur de l’audiovisuel est marqué par l’émergence de nouveaux acteurs puissants et mondialisés qui génèrent une nouvelle donne concurrentielle pour les chaînes CANAL+ et beIN SPORTS. Cet accord permettrait aux deux chaînes d’offrir à leurs clients une offre améliorée tout en assurant une meilleure promotion aux sports.

L’opération permettrait à Groupe CANAL+ de proposer une offre sportive complète et cohérente. beIN SPORTS bénéficierait de l’expertise et la puissance de distribution du Groupe CANAL+ afin de séduire ensemble un plus grand nombre d’abonnés.

CANAL+ et beIN SPORTS, dont l’identité, la marque et l’autonomie éditoriale seraient préservées, continueraient à répondre en toute indépendance aux appels d’offre portant sur les droits sportifs. Il est en effet de l’intérêt de tous les acteurs (fédérations, clubs, diffuseurs, etc.) que les compétitions sportives soient le mieux financées possible afin de proposer le meilleur spectacle aux foyers français.

Ce partenariat serait également bénéfique et créateur de valeur pour le secteur de la création audiovisuelle et du cinéma, dont CANAL+ est le premier soutien en France. 

L’accord sera soumis à l’approbation des autorités compétentes, en particulier l’Autorité de la Concurrence."

QUESTION: Que recherche BeIn Sports avec un accord d'exclusivité?

REPONSE: Malgré 2,5 millions d'abonnés environ, BeIn Sports subit des pertes très lourdes, estimées à 250 millions d'euros par an et devenues impossibles à absorber par sa maison mère, le groupe audiovisuel qatari Al Jazeera.

"Il y avait deux options pour BeIn: soit un accord de distribution exclusif ce qui était un moindre mal, soit une alliance avec Canal+, en réalité un rachat qui n'aurait pas dit son nom", assure Julien Pillot, directeur des synthèses de Precepta (groupe Xerfi).

Q: Quel intérêt pour Canal+?

R: L'annonce de cet accord intervient alors que Canal+ doit publier des résultats globalement négatifs en 2015.

En difficulté sur ses deux piliers que sont le sport et le cinéma, le groupe a vécu de nombreuses secousses depuis la reprise en main par Vincent Bolloré, notamment la perte des droits du championnat anglais de football raflés par Altice/Numéricable.

C'est cet échec cinglant qui a poussé Canal+ à engager rapidement des discussions avec BeIn Sports, la chaîne qui l'a pourtant affaibli en faisant exploser les enchères des droits sportifs depuis 2012.

Q: Les abonnés BeIn vont-ils tous accepter de rejoindre le giron de Canal+?

R: "C'est toute la question, qui est plus complexe qu'il n'y paraît", souligne Julien Pillot.

En l'état, pour s'abonner à Bein, il faudrait d'abord s'abonner à CanalSat (25 euros minimum par mois) et donc cumuler deux abonnements.

L'incertitude repose sur les tarifs pratiqués. Or, les abonnés à BeIn, plutôt jeunes, ne paient que 13 euros par mois et sont habitués à pouvoir se désabonner à tout moment sans contrainte.

La politique d'abonnement de Canal+ limite la possibilité de résilier seulement à la date d'échéance tous les ans.

Afin d'éviter une trop grande déperdition, le groupe sera peut-être tenté d'organiser la transition avant l'Euro de foot en juin dont BeIn a obtenu les droits de tous les matches.

Q: Pour contourner ces difficultés, les spectateurs ne seront-ils pas tentés par les sites de streaming gratuits?

R: Déjà en plein essor avec la démocratisation du très haut débit qui assure une bonne fluidité de l'image, le recours à des sites pirates a de beaux jours devant lui. Canal+ est déjà confronté à ce phénomène sur le cinéma et les séries avec en plus la concurrence de Netflix et de la VOD.

"Pour regarder à la fois la Liga et la Premier League, il sera nécessaire d'avoir chez soi deux box différentes si Altice décide par exemple de faire jouer l'exclusivité de ses droits anglais pour les abonnés SFR-Numericable", explique un expert des médias.

"En réponse, des fournisseurs d'accès pourraient tenter de bloquer la bande passante de ces sites, mais s'il s'agit de concurrents de Canal+, en auront-ils l'intérêt?", s'interroge-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BandB
19/février/2016 - 10h48

et donc le Conseil Superieur de l'Audiovisuel baisse son pantalon

et va se laisser ..................... par canal

 

bravo

la mesure sera tarabiscotée, légiférée, acceptée et glorifiée

Portrait de Aboum
18/février/2016 - 19h22

Cette nouvelle ne me touche guère... je continuerai le visionnage en streaming smiley

Portrait de flonco
18/février/2016 - 18h40 - depuis l'application mobile

Malgré le contrat d’exclusivité avec Canal , BeIN Sports resterait accessible depuis la Freebox dans un pack à 13€

Ainsi que l’ont annoncé Le Figaro et Le Monde mercredi soir, Canal et beIN Sports devraient annoncer un contrat d’exclusivité. Une mauvaise nouvelle, a priori, pour ceux qui ne souhaitent s’abonner qu’aux chaînes beIN Sports, sans avoir besoin de Canalsat ou Canal .

Mais les choses pourraient cependant être différentes. Selon une source proche du dossier citée par le Monde aujourd’hui « il restera une offre à BeIN Sports seule pour treize euros par mois ». C’est le montant que payent actuellement les abonnés via la Freebox (12,99€ exactement) pour les 3 chaînes beIN ainsi que les 7 canaux beIN Sports Max.

Il n’y aurait donc pas besoin de s’abonner à Canalsat ou Canal pour bénéficier de beIN Sports, que ce soit via la Freebox ou les autres box. Le groupe Canal choisirait de garder ce tarif bas pour conserver la base d’abonnés à beIN Sports (2,5 millions) dont la moitié n’est pas abonnée à Canalsat ou Canal , selon Le Figaro. Selon un proche du dossier, une forte évolution du prix « serait totalement contre-productive par rapport à la clientèle jeune et pas toujours aisée que BeIN Sports a su conquérir ».

Les contours de ce « pack » beIN Sports ne sont pas encore connus, mais si l’abonnement doit se passer comme pour Canal et Canalsat, les conditions ne seront plus les mêmes qu’actuellement puisqu’il s’agit d’un contrat avec tacite reconduction. Or jusqu’à présent, sur la Freebox, il est possible de s’abonner et se désabonner quand on le souhaite avec sa télécommande. De même, est ce que les chaînes beIN Sports resteraient-elles accessibles depuis l’Univers Freebox TV, comme Canal , ou bien uniquement via l’interface Canal, comme Canalsat. (source. Universfreebox)