03/12/2020 06:29

L'ancien président de la République de 1974 à 1981, Valéry Giscard d'Estaing, est décédé hier soir à l'âge de 94 ans "des suites du Covid-19" - Ses obsèques se dérouleront "dans la plus stricte intimité

L'ancien chef de l'Etat (1974-1981) est décédé des suites du Covid-19, selon sa famille. Valéry Giscard d'Estaing avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques. M. Giscard d'Estaing, qui séjournait depuis le début du confinement dans sa résidence de campagne à Authon, avait été admis quelques jours dans le service de cardiologie de l'hôpital de Tours du 15 au 20 novembre pour une "insuffisance cardiaque". Il avait auparavant été hospitalisé quelques jours mi-septembre à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris pour une légère infection aux poumons.

Mais les médecins avaient écarté une infection au coronavirus. Sa famille déclare désormais que le décès fait suite à une infection au nouveau coronavirus. M. Giscard d'Estaing, qui a fêté ses 94 ans le 2 février, a déjà été hospitalisé à Pompidou en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents.

Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d'un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976.

00h05: La fondation Valéry Giscard d'Estaing indique sur Twitter  que l'ancien président "s’est éteint mercredi 02/12/20 dans sa maison familiale du Loir-et-Cher.

Son état de santé s’était dégradé et il est décédé des suites du COVID19 . Conformément à sa volonté, ses obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale."

00h03: Les obsèques de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing se dérouleront "dans la plus stricte intimité familiale"

22h59: L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing est mort mercredi soir à 94 ans "entouré de sa famille" dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, a appris l'AFP auprès de son cabinet et de l'Elysée, confirmant une information d'Europe 1.

Valéry Giscard d'Estaing est mort "des suites du Covid-19", selon sa famille

L'ancien chef de l'Etat (1974-1981) avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques.

M. Giscard d'Estaing, qui séjournait depuis le début du confinement dans sa résidence de campagne à Authon, avait été admis quelques jours dans le service de cardiologie de l'hôpital de Tours du 15 au 20 novembre pour une "insuffisance cardiaque". Il avait auparavant été hospitalisé quelques jours mi-septembre à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris pour une légère infection aux poumons. Mais les médecins avaient écarté une infection au coronavirus.

M. Giscard d'Estaing, qui a fêté ses 94 ans le 2 février, a déjà été hospitalisé à Pompidou en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents. Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d'un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976. Il a aussi fait parler de lui en mai, visé par une enquête pour agression sexuelle après la plainte d'une journaliste allemande. Cette dernière l'accusait de lui avoir touché les fesses lors d'une interview plus d'un an plus tôt.

Vie Privée

Valéry René Marie Georges Giscard d'Estaing naît le 2 février 1926 à Coblence, en Allemagne.

Il est le fils d'Edmond Giscard et de May Bardoux.

Il épouse sa femme,  Anne-Aymone Sauvage de Brantes le 17 décembre 1952, avec qui il aura quatre enfants: Valérie-Anne (née en 1953), Henri (né en 1956), Louis (né en 1958) et Jacinte (née en 1960).

.

Etudes et entrée en guerre

Il fait ses études à l'école Gerson, au lycée Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand, puis au lycée Janson-de-Sailly ainsi qu'au lycée Louis-le-Grand à Paris pendant l'Occupation.

Il obtient son double baccalauréat en philosophie et mathématiques élémentaires en 1942, à 16 ans.

En août 1944, à l'âge de 18 ans, il participe à la libération de Paris.

Il refuse de retourner au lycée Louis-le-Grand pour y préparer l'École polytechnique et s'engage dans la 1re armée française.

Le 13 avril 1945, il est élevé au grade de brigadier recevant ainsi la Croix de guerre.

.

Accès à la présidence et vie politique

Diplômé de l'École polytechnique en 1944 et de l'ENA en 1951, Valéry Giscard d'Estaing intègre le corps de l'inspection générale des Finances en 1952.

D'abord élu député du Puy de Dôme en 1956, il deviendra entre 1961 et 1974 ministre des Finances et des Affaires économiques, sous les présidences du général de Gaulle et de Georges Pompidou.

Le 27 mai 1974, Valéry Giscard d'Estaing devient le troisième président de la Ve République.

Pendant son septennat des réformes d'envergure ont été adoptées, telles que la loi Veil légalisant l'interruption volontaire de grossesse, le divorce par consentement mutuel, l'abaissement de la majorité à 18 ans ou encore la généralisation de la mixité dans les écoles.

Le 1er février 1978, il fonde l'UDF, qui regroupe les différentes groupes de la majorité (Parti républicain, Centre des démocrates sociaux, Parti radical, Centre national des indépendants et paysans, Mouvement démocrate socialiste de France) et permet ainsi de limiter les candidatures à droite lors du scrutin législatif.

Il se représente à l’élection présidentielle de 1981 mais la perd face à François Mitterrand, le 10 mai.

Il prononcera un discours de fin de mandat diffusé au journal télévisé d'Antenne 2, qu'il conclura par la locution "Au revoir", avant de se lever de sa chaise et quitter le plateau en direct, une mise en scène demeurée célèbre.

Pressenti pour être candidat à l'élection présidentielle de 1988, il y renonce le 12 février 1987, déclarant:

"J'ai déjà servi. C'est à d’autres de servir à leur tour et je souhaite qu'ils réussissent."

.

L'après présidence

En 1999, il presse fortement le président de la République Jacques Chirac de ramener la durée du mandat présidentiel de sept à cinq ans et le 9 mai 2000, il dépose une proposition de loi en ce sens.

Jacques Chirac finira par accepter, annonçant un référendum sur cette question.

Le quinquennat est alors adopté le 24 septembre 2000, par 73,21 % des suffrages exprimés.

Dans les années 1990, il réfléchit sur la mise en place d'un projet européen, le fameux traité constitutionnel européen.

La construction européenne lui tient énormément à cœur, ce qui lui vaut en 2001, la médaille d'or de la Fondation Jean-Monnet pour l'Europe, et en 2002 le prix international Charlemagne d'Aix-la-Chapelle.

Valéry Giscard d'Estaing propose la Constitution européenne, en juillet 2003, et celui-ci est signé par les 25 membres de l'Union en octobre 2004.

Mais, lors d'un référendum, la France dit "non" au projet qui est abandonné.

Après sa défaite au scrutin régional de 2004, Valéry Giscard d’Estaing choisit de rejoindre le Conseil constitutionnel, dont il est membre de plein droit en sa qualité d’ancien président de la République.

Il continuera tout au long de sa vie à prendre part au débat public en publiant notamment dans Le Point des chroniques, dans lesquelles il traite des questions économiques et de la politique de l'Union européenne.

Ainsi, il n'hésite pas à critiquer le mode de gouvernance qu'il n'approuve pas.

Il exprime également son soutien au mariage entre couples de personnes de même sexe et ses réticences quant à une participation de la France à une intervention militaire en Syrie, qui visait à l'époque à renverser le régime de Bachar el-Assad.

Auteur d'essais, de romans et de mémoires, il est élu en 2003 à l'Académie française au fauteuil de Léopold Sédar Senghor, qu'il occupera jusqu'à sa disparition.

.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Poussière
3/décembre/2020 - 11h14

On est peu de chose !

Portrait de Papy Clou....
3/décembre/2020 - 09h32

Giscard à la barre smiley

Portrait de BREIZ Mike
3/décembre/2020 - 09h07
Mikhail63 a écrit :

Je me souviens de ces années Giscard(j'avais 6 ans quand il a été élu),les pires: trafics en tout genre (Bokassa 1er), enlèvements crapuleux  (Robert Boullin), regroupement familial (qui a donné par la suite ce que l'on voit actuellement).Je me souviens aussi de ces cinémas pornos ou érotiques parisiens! des films érotiques tel EMMANUELLE! des films des années 70 avec des de pardieu, Victor lanoux, jean pierre Marielle , pierre richard entre autres qui justement se moquaient des années Giscard! de la création de cette chose inutile qu'est l'anpe (ancien nom de pôle emploi) de la crise pétrolière qui a amené la fin des trente glorieuses.

Pour Bokassa,cela lui a couté sa réélection alors qu'il n'y a  pas mort d’hommes quand on voit toutes magouilles et pots de vin qu'il y a maintenant.Ceci dit dit je n'avais que 4 ans à l'époque de son élection.Pour Robert BOULIN,en effet il n'est pas très clair dans cette affaire mais on peut dire la même chose sur Mitterand pour Béregovoy,Coluche....Après bien que j'étais jeune, j'avais l'impression qu'on vivait mieux, qu'on s'amusait plus et les premières émissions de tv de caricatures c'est lui (le petit rapporteur...c'est pas sérieux,collaroshow..Et puis, même s'il y avait peut être un coté communication même si on ne disait pas comme cela à l'époque, on le voyait jouer au foot , aller diner chez les français.Enfin il avait le sens de l'humour et de l'auto dérision puisque je me souviens lui dans les enfants de la télé d'Arthur ou il était venu sur le plateau parler de la fameuse scène ou il s'en va après sa défaite et son fameux "au revoir"

Portrait de BREIZ Mike
3/décembre/2020 - 08h45
Altair44000 a écrit :

Toujours triste de voir quelqu’un partir, mais quelles économies! Il coutait une blinde à la France..

C'est un des points positifs par contre Hollande et Sarkozy sont encore jeunes.

Portrait de BREIZ Mike
3/décembre/2020 - 08h43
gros hamster a écrit :

Il est mort de vieillesse, le covid a bon dos lol

Oui à 94 ans, il a bien vécu.

Portrait de jarod.26
3/décembre/2020 - 05h55

cette fois ci on peu dire .... au revoir !

Portrait de Les morts de la nuit
3/décembre/2020 - 00h28

C'est fait...au suivant !

Portrait de gros hamster
3/décembre/2020 - 00h18

Il est mort de vieillesse, le covid a bon dos lol

Portrait de Morlock3
3/décembre/2020 - 00h12

R.I.P

Portrait de SAW puppet
2/décembre/2020 - 23h38
○Schoenauer a écrit :

Il a reconnu tardivement beaucoup d'autres erreurs mais il est clair que la pire c'est le regroupement familial. 

J'ai quelques anecdotes croustillantes sur lui mais ce n'est pas le jour de les révéler. 

 

On a l'eau à la bouche ...

Portrait de SAW puppet
2/décembre/2020 - 23h23
LeGaulois a écrit :

Certains vont crier au scandale de ne pas respecter sa mort, mais cet homme est l'un des coupables de la situation catastrophique de notre pays actuellement.

Je n'ai aucun respect pour cet individu.

smiley

Portrait de SAW puppet
2/décembre/2020 - 23h06

On va pouvoir combler une partie du deficit ... Une longue carrière depuis le Petit-Clamart.