04/02/2016 16:41

GoPro continue d'inquiéter avec une perte surprise et des prévisions décevantes

La période des fêtes a été encore plus mauvaise que prévu pour le fabricant américain de mini-caméra GoPro, qui a en outre livré mercredi des prévisions très pessimistes pour cette année, renforçant encore la méfiance des investisseurs à son égard.

L'action GoPro plongeait de près de 10% vers 00H30 GMT dans les échanges électroniques d'après séance à Wall Street.

Le groupe a dévoilé une perte nette de 34,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre, contre un bénéfice de 122,3 millions un an plus tôt, et son chiffre d'affaires a chuté de 31% pour tomber à 436,6 millions de dollars, bien en-dessous des 496,1 millions qu'espéraient en moyenne les analystes.

Sur l'ensemble de 2015, GoPro a quand même réussi à augmenter son chiffre d'affaires de 16% à 1,6 milliard de dollars, mais son bénéfice s'est effondré de 72% à 36,1 millions.

Et les perspectives ne sont pas plus engageantes: le groupe table sur un chiffre d'affaires de 160 à 180 millions de dollars sur le trimestre en cours, et de 1,35 à 1,50 milliard sur l'ensemble de l'année. Les analystes espéraient jusqu'ici le voir atteindre respectivement 298 millions et 1,6 milliard.

"La croissance a ralenti dans la deuxième partie de l'année et nous reconnaissons le besoin de développer des logiciels qui facilitent pour nos consommateurs la récupération, l'accès et l'édition de leurs contenus GoPro", a reconnu le patron-fondateur, Nicholas Woodman, cité dans le communiqué.

Le groupe avait prévenu dès mi-janvier qu'il avait souffert de ventes plus faibles que prévu de ses appareils, ainsi que des conséquences financières des baisses de prix par lesquelles il avait tenté de réveiller la demande pour sa dernière caméra Hero4 Session.

Il avait annoncé parallèlement la suppression de 7% de ses effectifs, soit une centaine de postes sur les quelque 1.500 salariés que GoPro comptait fin 2015.

Les mini-caméras de GoPro avaient été popularisées par les adeptes de sports extrêmes qui les utilisaient pour filmer leurs exploits, avant de séduire les adolescents et jeunes adultes voulant partager des vidéos sur YouTube et les réseaux sociaux.

Le groupe s'était lancé en Bourse en juin 2014, avec un prix initial de 24 dollars et s'était envolé dans les mois suivants, dépassant même en septembre-octobre 2014 la barre des 90 dollars.

Mais les investisseurs ont ensuite commencé à s'inquiéter des perspectives de croissance et d'une éventuelle saturation de son marché, et la baisse boursière s'est accélérée l'été dernier: l'action a perdu plus de 80% de sa valeur depuis le mois d'août.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Woody Zappeur
5/février/2016 - 09h13 - depuis l'application mobile
Heliwen a écrit :
le soucis, c'est surtout le prix! la caméra en elle même, les accessoires par la suite, go pro ressemble à Apple des prix exorbitants la différences c'est qu Apple s'en sort...

Pas forcement, ca demarre a 200 euros

Portrait de Ronan_Berthelot
5/février/2016 - 07h35

L'ambassadeur le plus renommé de cet appareil n'est autre que Michael Schumacher... smiley

Portrait de Heliwen
5/février/2016 - 07h01 - depuis l'application mobile

le soucis, c'est surtout le prix!

la caméra en elle même, les accessoires par la suite, go pro ressemble à Apple

des prix exorbitants la différences c'est qu Apple s'en sort...

Portrait de DADO
5/février/2016 - 00h42 - depuis l'application mobile

C'est surtout intéressant l'été dans l'eau

Portrait de Bonnet de nuit
4/février/2016 - 19h43
C'est "RIDICULOUS"...
Portrait de axl59
4/février/2016 - 17h16

Il faudrait faire une étude sur la surmortalité liée à l'usage de ce type de caméra: ski, moto, etc.   Les utilisateurs ont tendance à vouloir dépasser leurs limites au péril de leur vie et parfois celle des autres.

Les plus vus