18/10/2015 15:29

Le réalisateur de "Drive", Nicolas Winding Refn, présente sa collection d'affiches de cinéma érotique à Lyon

Le réalisateur danois de "Drive", Nicolas Winding Refn, a présenté à Lyon sa collection d'affiches de cinéma érotique et violent des années 1960 et 70, regroupées dans un livre et exposées pour certaines dans le cadre du Festival Lumière.

Le cinéaste a rassemblé dans "L'Art du regard", ouvrage tiré en édition limitée (1.500 exemplaires), paru mercredi et présenté par son auteur à Lyon, 316 affiches de films oubliés appartenant au genre du "cinéma d'exploitation", séries B ayant généralement pour thème le sexe et la violence.

Parmi ceux-ci, "Les Négriers", faux documentaire de 1971 sur la traite des esclaves qui a été projeté mercredi, dont l'affiche montre un homme enchaîné sur une grille, ou encore "The Love Pirates", "Repulsion", "The Demons"...

Quelques unes de ces affiches graphiques, au trait souvent épuré et aux titres percutants ou évocateurs, nourrissent aussi une exposition à l'Institut Lumière à Lyon pendant le Festival dédié aux classiques du 7e Art, qui dure jusqu'à dimanche.

L'idée de faire le livre "m'est venue il y a environ cinq ans, quand j'ai fait l'acquisition de la collection d'affiches d'un ami", a raconté le cinéaste jeudi à l'AFP.

"Il y avait un millier d'affiches, toutes de films dont je n'avais jamais entendu parler", a-t-il ajouté. "Mais la plupart d'entre eux avaient une histoire extravagante, parce qu'ils étaient issus de la pré-pornographie, c'est-à-dire qu'ils avaient pour objectif de vendre le péché, sans pouvoir en parler."

"C'est une partie de notre histoire qui a disparu depuis longtemps", a expliqué le cinéaste, qui a eu le sentiment d'avoir acquis avec ces affiches "une machine à remonter le temps", car la plupart des films sont aujourd'hui perdus.

"Ces affiches ont une approche très pure de ce qu'elles vendent, qui est le péché. Mais à cause de la censure, elles devaient être très créatives dans la manière de le faire. Je trouve cela fascinant", explique-t-il encore, soulignant avoir aimé "transformer en art" quelque chose qui "était à l'origine considéré comme bon pour la poubelle".

Parallèlement à la sortie du livre, Nicolas Winding Refn travaille actuellement à son nouveau film, "The Neon Demon", en cours de montage.

Le cinéaste de 45 ans s'est fait connaître avec la trilogie "Pusher". Il a reçu le prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 2011 pour "Drive", polar à cent à l'heure dans les rues de Los Angeles.

Il est également l'auteur d'"Only God Forgives", film sanglant jugé ultra-violent, mais affirme "ne pas apprécier la violence". "Mais je pense que l'art est toujours un acte de violence", dit-il.

Voici quelques unes des affiches érotiques du livre "L'Art du regard"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Eclipse
25/octobre/2015 - 10h21
Tant mieux pour lui