06/03/2015 16:11

EN DIRECT - Sivens: Les gendarmes ont mis fin à l'occupation des zadistes - 21 individus interpellés pour faits de violence ou attroupement interdit

16h11: Cazeneuve : "Dans la république il n'y a pas d'autres chemins possible que le respect de la justice"

16h10: Cazeneuve "21 individus interpellés pour faits de violence ou attroupement interdit. Il n'y a eu aucun blessé"

16h06: Cazeneuve : "je félicite les forces de l'ordre pour cette évacuation sans heurts"

15h12: 12 zadistes ont été interpellés et placés en garde à vue

14h57: les gendarmes mettent fin à l'occupation des zadistes

14h21: Selon Ladepeche.fr une vingtaine d'opposants seraient encerclés par les gendarmes

14h00: Europe Ecologie-Les Verts a estimé que le choix du conseil général du Tarn, qui a accepté aujourd'hui de réduire le projet de retenue d'eau à Sivens, "ne règle rien sur le fond".
"En l'absence d'études complémentaires, rien ne dit que les doutes juridiques sur le respect de l'environnement seront levés", déclarent les porte-parole du parti Julien Bayou et Sandrine Rousseau dans un communiqué, tout en se "félicitant" de l'abandon définitif du projet de barrage initial.

13h28: Face à la presse, Manuel Valls s'est exprimé après la décision du Conseil général du Tarn.

"L’heure doit être à l’apaisement et à la responsabilité", a déclaré le Prémier ministre en précisant "qu]il faut que maintenant la vie normale reprenne ses droits". 

13h13: La FNSEA a salué aujourd'hui le "courage" manifesté, "dans un contexte tendu", par le Conseil général du Tarn, qui a accepté de réduire le projet de retenue d'eau à Sivens, comme le souhaitait la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.
Le premier syndicat agricole se félicite dans un communiqué du "retour à la légalité" sur le site de Sivens et d'un nouveau projet tenant "compte des besoins en eau pour l'agriculture, le tourisme, l'étiage des cours d'eau". 

Il ajoute vouloir "le respect de la loi, l'évacuation des zadistes et le début des travaux sans délai".
13h10: Selon des journalistes présents sur place, les derniers occupants du site se sont regroupés au moment de l'intervention des gendarmes.

13h09: Selon le site du Monde, c'est Bernard Cazeneuve qui a ordonné l'évacuation des zadistes.

12h38: 300 CRS et 500 gendarmes sont mobilisés sur le site

12h36: Une partie de la quarantaine de zadistes occupant le site de Sivens ont quitté le site depuis ce matin et d'autre replient leurs tentes, indique une journaliste de l'AFP. La préfecture fait état de discussion avec le collectif des zadistes, en vue d'une évacuation générale du site sans violence.

12h35: Les gendarmes postés autour du site de Sivens (Tarn) sont entrés sur le site à la rencontre des zadistes opposés au projet de barrage en vue de les expulser.
Peu avant cette intervention, le conseil général du Tarn avait voté pour la réalisation d'un barrage réduit et exigé l'expulsion sans délai des occupants du site.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Falaba
6/mars/2015 - 18h24

la faschosphère du site s'auto-congratule  !   smiley  

Portrait de Barbidou
6/mars/2015 - 16h37

Pourquoi le gouvernement n’emploie-t-il pas un tel zèle pour dégager la délinquance dans les cités ?

 

Le peuple vaut-il moins qu’une poignée de propriétaires terriens ?

 

Je ne suis pas fan de la mansuétude dont font preuve les médias à l’égard des punks à chien mêlé à des antifa et quelques écolos. En effet, leurs exactions sont trop souvent minorées. Le chef des ravageurs du cimetière juif a été évoqué de manière perfide sur le fait qu’il s’agissait d’un français de souche, mais bien peu sur le fait de son appartenance à l’extrême gauche/antifa.

Portrait de Bacchusss
6/mars/2015 - 14h12
Patrick Shay a écrit :

Mdr, encore ces punk à chiens, ils font vraiment pitié.

Il faudrait que quelqu'un lui dise que c'est le doigt du milieu qu'il faut levé pas l'index.