16/01/2015 10:06

Enregistrée à son insu, une enseignante de Bobigny suspendue pour des propos complotistes sur les attentats devant ses élèves

Un centre de formation professionnelle de Bobigny a suspendu une professeur de droit et d'économie qui avait tenu des propos complotistes sur les attentats de Paris devant ses élèves de bac pro, a-t-on appris vendredi auprès de sa direction.

Lundi, cette femme "d'une quarantaine d'années", a été enregistrée à son insu par l'une des seize élèves de sa classe de bac professionnel, alors qu'elle mettait en doute la mort de certaines des victimes des attentats des 7 et 8 janvier à Paris, a relaté le président de ce Campus des métiers et de l'entreprise, Patrick Toulmet, confirmant une information du Monde.

Selon M. Toulmet, qui, comme le Monde, a pu écouter l'enregistrement, l'enseignante y évoque un "flic soit disant mort" , en parlant d'Ahmed Merabet, le policier tué après l'attaque de Charlie Hebdo.

"C'est un business, un coup d'État pour supprimer la religion musulmane (...) ils ont eu le temps de monter un sketch", poursuit la bande sonore. "La religion musulmane autorise de tuer pour défendre (sa) religion", affirme encore l'enseignante, selon le quotidien.

"C'est des propos stupides", a déclaré à l'AFP M. Toulmet, qui a convoqué l'enseignante jeudi et a été lui-même convoqué au commissariat pour témoigner.

L'enseignante a nié, avant d'apprendre qu'elle avait été enregistrée, et d'expliquer qu'elle ne faisait que "reprendre des propos lus sur internet", a-t-il précisé. Cette femme, en CDI depuis environ sept ans dans l'établissement a été mise à pied en attendant un conseil de discipline, a-t-il ajouté.

M. Toulmet assure que "les bras (lui) en sont tombés" lorsqu'il a appris l'affaire, s'agissant d'une enseignante "sans problème particulier" jusqu'alors.

Outre cette affaire, "aucun autre incident grave" lié aux attentats de Paris n'a été recensé dans cet établissement, qui accueille quelque 1.500 élèves, de 16 à 25 ans, selon M. Toulmet, qui préside par ailleurs la Chambre des métiers locale, l'organisme de tutelle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bouli
16/janvier/2015 - 17h36

peu a peu il font voir leur vrai visage

 

Portrait de Miss Toulouse
16/janvier/2015 - 13h01 - depuis l'application mobile

Donc la prof est mise à pied mais la soeur au terroriste merah n'avait pas été poursuivi quand m6 l'a enregistré à son insue et qu'elle se réjouissait de ce qu'avait fais son monstre de frère.

Portrait de Deutschland
16/janvier/2015 - 12h04

Et est belle votre liberté d'expression. Elle n'a ni queue ni tête! On a quand même le droit de penser ce qu'on veut non? Ah non j'oubliais, on a le droit de dire ce qu'on veut des musulmans, mais pour le reste, on doit fermer sa gueule et penser comme le gouvernement!! Pffffffffff pitoyable vraiment

Portrait de paac2a
16/janvier/2015 - 10h25
jarod26 a écrit :

il est sympa cet élève ça mérite une médaille =)

C'est clair, il a fait son devoir de citoyen, de là à lui donner une médaille, faut pas exagérer ..

Portrait de paac2a
16/janvier/2015 - 10h25
♪Blacklist♪♪♫ a écrit :

Et combien de non enregistré qui vont nier ?

Oui sans doute, mais là on ne peut rien faire . 

Portrait de paac2a
16/janvier/2015 - 10h24

Drole de prof si elle ne sait que relater ce qu'elle a vu sur Internet .. si elle n'a meme pas ses propres convictions ... Elle mérite tout simplement la radiation.

Portrait de parisino
16/janvier/2015 - 10h17

alors elle est prof et considère que tout ce qu'on lit sur le net est fiable???