08/12/2014 13:53

Selon un sondage, l’image de Nicolas Sarkozy s’est dégradée au cours de la campagne pour la présidence de l’UMP

L’image de Nicolas Sarkozy s’est dégradée au cours de la campagne pour la présidence de l’UMP, d’après les résultats d’un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd’hui en France.

61% des Français considèrent que son retour est «une mauvaise chose» pour la vie politique française, en hausse de sept points par rapport à un sondage du 22 septembre, réalisé donc quelques jours après l’annonce officielle de son retour.

A l’inverse, seuls 39% des Français pensent que «c’est une bonne chose».

D’ailleurs, 66% (+5) des personnes interrogées ne souhaitent pas qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2017, contre 33% (-4) qui le souhaitent.

58% des sondés ont une «mauvaise opinion» du nouveau patron de l’UMP, dont 32% de «très mauvaise opinion», 41% «une bonne opinion» dont 6% de «très bonne opinion».

83% (=) des sondés le jugent dynamique, 64% (-4) courageux, 60% (+3) disent qu’il «a fait son temps», 51% (-2) l’estiment compétent, 55% ne le trouvent pas rassembleur (+3), 64% (+4) ne l’estiment pas sympathique. Seuls 26% (-5) pensent qu’il «dit la vérité aux Français» tandis que 21% (-5) le jugent «honnête».

59% (+4 par rapport au sondage de septembre) des sondés pensent que l’UMP ne peut pas «présenter Nicolas Sarkozy comme candidat» en 2017 à cause des «affaires en cours».

73% (+6) des personnes interrogées estiment que Nicolas Sarkozy revient en politique «parce qu’il est animé par un désir de revanche», contre 26% (-7) «parce qu’il a un vrai projet pour la France». Même chez les sympathisants de droite, cette idée de revanche est --légèrement-- majoritaire (51%).

Son idée d’un comité d’anciens Premiers ministres, jetée aux oubliettes, était pour 71% des sondés une volonté de Nicolas Sarkozy de «piéger Alain Juppé et François Fillon en les présentant comme des +anciens+», tandis que 28% pensent qu’il «voulait sincèrement tendre la main» à ses deux principaux rivaux pour représenter l’UMP en 2017.

Seul point positif, une majorité de sondés (55%) jugent que sa victoire à la présidence de l’UMP, avec 64,5% des voix contre les anciens ministres Bruno Le Maire et Hervé Mariton constitue une «bonne performance». 44% qualifient ce résultat de «performance décevante».

Sondage Odoxa pour Le Parisien et Aujourd’hui en France réalisé sur Internet les 4 et 5 décembre auprès d’un échantillon de 999 personnes «représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus». Méthode des quotas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jsneo
9/décembre/2014 - 13h52

Le plus grand cadeau qu'il pouvait faire à Hollande c'était de revenir.

Maintenant ils peuvent se partager les animosités, Hollande n'est plus le seul en ligne de mire.

Portrait de Festina92
8/décembre/2014 - 18h06 - depuis l'application mobile

Avant de juger, attendons de voir son projet pour la France.

Portrait de SOUKY
8/décembre/2014 - 16h22
COLIN33 a écrit :
Quelques militants UMP souhaitent que Sarko soit président, mais il reste une grande majorité de francais, lucides, ne veulent plus de cet escroc et sa clique Balkany...... en taule il faut du sang neuf!!!

si comme vous le dites il faut du sang neuf, les termes de vos commentaires eux (escroc,en taule), ne changent pas !!!

Portrait de Knarf
8/décembre/2014 - 14h11 - depuis l'application mobile

La réalité des chiffres
On ne veut plus de vous... Dehors l'escroc !!