28/10/2014 17:09

La FIFA "soutient inconditionnellement" les autorités russes pour l'organisation de la Coupe du monde 2018

La Fédération internationale de football (Fifa) "soutient inconditionnellement" les autorités russes pour l'organisation de la Coupe du monde 2018 et s'oppose à un éventuel boycott du Mondial motivé par la crise ukrainienne, a annoncé mardi son président Joseph Blatter.

"La Fifa soutient inconditionnellement la Coupe du monde en Russie (...) Nous faisons confiance au pays, nous faisons confiance à ses autorités", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie à Moscou qui dévoilait le logo officiel du Mondial-2018.

"Le boycott n'a jamais rien apporté de positif (...) Le football peut aider non seulement à unifier la Russie, mais également à montrer au monde entier qu'il est plus fort que n'importe quel mouvement de protestation", a lancé M. Blatter.

"Lorsque nous recevons des lettres d'Amérique du Nord (demandant de retirer le Mondial à la Russie, ndlr), nous leur répondons qu'il s'agit de football", a-t-il poursuivi.

Des sénateurs américains, dont l'ancien candidat à la présidentielle John McCain, ont demandé en mars à Sepp Blatter de retirer l'organisation de la Coupe de monde 2018 à la Russie en raison de son rôle dans la crise en Ukraine.

M. Blatter a également affiché sa satisfaction face aux progrès réalisés par la Russie dans les préparatifs du Mondial, qui doit se tenir dans 11 villes à travers toute la Russie.

"Je peux dire qu'en comparaison avec le Brésil (qui a organisé le Mondial cette année, ndlr), la Russie est très en avance sur le programme", a estimé le président de la Fifa.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gallus
2/novembre/2014 - 06h13

Je sens déjà des débordements

Portrait de bruno.13
29/octobre/2014 - 01h06

Le compte en banque suisse de la FIFA a du recevoir un beau virement de Moscou.

Blatter estime que ce n'est pas grave que la Russie annexe une partie d'un état souverain  (la Crimée), que la Russie se comporte comme un état voyou, qu'elle soit dirigée par un despote du moment que cela rapporte du fric. Le sport dans tout ca, pfffff, c'est accessoire. Et nous verrons encore les pays européens notamment, s'asseoir sur les droits de l'homme pour faire plaisir à Poutine qu'il ne faut surtout pas facher. Après le Qatar pour faire plaisir à l'émir en deplacant les dates de la compétition vu qu'aux dates normales la chaleur est trop elevée, cela commence à faire beaucoup. En soutenant inconditionnellement la Russie, la FIFA cautionne également inconditionnellement sa politique et vouloir faire croire que le sport est l'excuse pour aider la Russie a être plus démocratique est carrément du foutage de gueule