27/08/2014 15:45

Le patron de TF1 écrit au gouvernement pour demander un allégement de la réglementation française audiovisuelle

Cet été, Nonce Paolini a adressé au gouvernement français une longue lettre, que le site Internet des Echos vient de dévoiler.

Dans celle-ci, le patron de TF1 demande un allégement de la réglementation française pour permettre aux groupes audiovisuels français de se développer.

"Pardonnez-moi d’être si direct, mais nous sommes tous en grand danger et il y a urgence à débloquer la situation. A ce stade, je ne suis même plus sûr qu’une médiation permette de sortir rapidement, car le temps presse, de l’impasse économique dans laquelle nous nous trouvons désormais enfermés", a-t-il ainsi écrit.

Nonce Paolini a également évoqué l'exception culturelle française. "Nous sommes à un moment où se joue l’avenir de notre secteur et du coup en grande partie celui de notre exception culturelle. Partout les diffuseurs (groupes de télévision, NDLR) développent leur chiffre d'affaires de moins en moins sur leur métier de base et de plus en plus sur la production et la distribution des contenus".

Pour le patron de TF1, la loi limitant les opérations de concentration horizontale et verticale "empêche les groupes français de croître et de nouer des alliances utiles, et d'affronter la concurrence de groupes beaucoup plus puissants".

"Pendant que Comcast, ITV, Prosieben, RTL, Mediaset et tant d’autres créent ou achètent des entreprises, conquièrent de nouveaux territoires, développent de nouveaux métiers, les acteurs français s’écharpent sur une réglementation qui les divise et dont les fondements datent de plus de 20 ans", a-t-il précisé.
La réglementation française entraîne ainsi, selon lui, "l'émiettement de la production, l'impossibilité de bâtir des groupes de taille internationale, une exportation dérisoire et l'expansion sans contrainte d’acteurs étrangers sur-puissants et dérégulés qui opèrent dans une situation de concurrence déloyale".

Ailleurs sur le web

Vos réactions