27/08/2014 13:53

La 71ème Mostra de Venise, le plus vieux festival de cinéma du monde, ouvre aujourd'hui

Guerres, crise économique et questions existentielles traversent la sélection de la 71ème Mostra de Venise, le plus vieux festival de cinéma du monde, qui s’ouvre mercredi, et dont Al Pacino, Willem Dafoe, Naomi Watts ou Michael Keaton seront les têtes d’affiche.

C’est au film «Birdman», du Mexicain Alejandro Gonzales Inarritu, que reviendra le privilège d’ouvrir la compétition, mercredi, avec Michael Keaton dans le rôle d’un acteur célèbre pour avoir incarné un super-héros mais aujourd’hui sur le déclin et décidé à renouer avec sa gloire passée en montant un spectacle à Broadway.

Sur la cinquantaine de longs-métrages qui seront projetés jusqu’au 6 septembre, vingt concourront pour le Lion d’or qui sera décerné par un jury présidé cette année par le compositeur français de musiques de films Alexandre Desplat («Le discours d’un roi», «Philomena»), premier président à n’être ni réalisateur, ni acteur depuis la création de la Mostra en 1932.

«Les films qui évoquent des conflits étaient nombreux dès les sélections, cela m’a surpris, et ils le sont restés dans le choix final. La crise est elle aussi présente mais en sourdine», avait déclaré Alberto Barbera, le directeur de la Mostra, en présentant cette nouvelle édition fin juillet.

Parmi les films abordant la guerre, «Good Kill», de Andrew Niccol, raconte les dilemmes éthiques et moraux d’un père de famille, joué par Ethan Hawke, qui combat les talibans à distance en pilotant des drones.

«Fire on the plain», du Japonais Shinya Tsukamoto, revient sur les conséquences de la Seconde Guerre mondiale alors que «99 homes», de Ramin Bahrani, nous replonge dans la crise immobilière américaine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions