13/07/2014 16:03

L'enseignement du langage informatique proposé en primaire dès la rentrée prochaine

L'enseignement du langage informatique sera proposé en primaire dès la rentrée de manière facultative, annonce dans une interview au Journal du dimanche le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, qui prévoit également de relier au haut débit hertzien 9000 écoles dès septembre.

La priorité de l'Education nationale porte "sur les apprentissages fondamentaux" ("lire, écrire, parler correctement la langue française, compter, calculer, composer et décomposer les nombres en mathématiques"), mais "l'école ne peut ignorer l'importance du numérique qui intervient aujourd'hui dans toutes les disciplines", explique Benoît Hamon.

Selon lui, "la question n'est plus de savoir s'il faut apprendre l'informatique et son langage, mais de savoir comment, pour quels usages, et à quelle étape du cursus le faire". Il annonce que "dès septembre", il favorisera "en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire. Nous avons lancé le 19 juin un appel aux associations pour structurer une offre nationale", ajoute-t-il. 

"Cette initiation devrait être inscrite dans les programmes du second degré", précise le ministre, qui considère que "certains professeurs pourraient, plus naturellement que d'autres, être des pédagogues du code : les professeurs de technologie et de mathématiques".

Le ministre annonce également que "dès septembre, nous relierons au haut débit par voie hertzienne 9000 écoles situées dans les zones non reliées à la fibre". Il rappelle que "16.000 écoles, sur les 54.000, n'ont pas accès à l'Internet haut débit". 

"Nous lançons par ailleurs, avec Arnaud Montebourg, un grand programme en faveur de la filière industrielle française du numérique éducatif", ajoute-t-il, précisant que 70 % des élèves du primaire et de collège et 100% des enseignants" seront équipés "à l'horizon 2020 en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bertrandd bertrandd
14/juillet/2014 - 16h56

Qui va enseigner ??? Les profs ne le connaissent pas...

Portrait de Sheeka Gohome
13/juillet/2014 - 21h56

moouah ah ah ! le grand n"importe quoi  de la com électoraliste trois ans avant la date fatale ! La gabegie totale !

Les mômes naissent avec un  (I) smartphone et une tablette dans les chromosomes... le plus serieux est de leur apprendre du vocabulaire et le goût de lire et comprendre

Complètement à l'ouest ce ministre qui pensent toujours que rallonger le temps scolaire repose les enfants et que transformer l'école en garderie gratuite leur donnera le goût d'apprendre et de savoir !La féodalité est en marche !

Portrait de MattBellevue
13/juillet/2014 - 18h32

Mais quelle connerie, "le langage informatique" ça ne veut strictement rien dire. Faudrait juste dire aux ministres que la programmation se fait par différents langages de programmation, qui ne sont pas à la portée de tout le monde. On ne fait pas des études, pour rien. Encore une belle annonce sans rien derrière. On ferait mieux de faire de l information sur l utilisation d internet et des réseaux sociaux que de passer un an pour savoir créer un bouton au milieu d une page pour afficher "Coucou c est moi". Si Montebourg pense concurrencer Google, Facebook .... Avec ça ... Les américains peuvent dormir tranquilles.

Portrait de Capville
13/juillet/2014 - 18h18

Le retour du truc qui ne sert à rien... Le retour parce que ça a déjà été tenté. Je suis née en 1979, et en CM2, j'ai eu des cours (obligatoires) de code. Idem pour mon mari né en 1974. On apprenait le langage pascal sur des TO7..., on faisait des lignes de code. Je me souviens avoir programmé un pseudo-motus comme ça (bon à l'époque, je ne connaissais pas les bases de données, donc le jeu était bien bien basique)... Enfin bref, c'était bien marrant, mais ce qu'il manque, ce n'est pas une heure de code par semaine, c'est une heure de lecture.

Portrait de Taomon
13/juillet/2014 - 16h34

Que les enseignants fassent déjà leur boulot initial : apprendre aux gosses les bases : parler, écrire et compter. Si on avait des résultats probants dans ce domaines, on pourrait se permettre ce genre de "caprice" ministériel.

De plus, je trouve ça inadapté. Tous les enfants n'ont pas forcément la vocation à programmer. Ni même l'envie. Je dis ça et je suis informaticien, ce n'est donc pas du parti pris.

 

En revanche, je serai plus d'accord pour qu'on apprenne aux enfants (dès la primaire, pourquoi pas) à bien se servir d'internet et d'en éviter les piège. Ce serait, à mon avis, bien plus utile pour l'ensemble des élèves. Que ceux qui veulent devenir développeur apprennent le langage de leur choix peut être un peu plus tard... Chaque chose en son temps.

Portrait de Tex Azerty
13/juillet/2014 - 16h32

Belle initiative. Et quelle chance pour les écoliers moi il a fallu attendre la terminale pour découvrir ce passionnant milieu de l'informatique.