18/04/2014 07:15

Le prix Nobel colombien de Littérature Gabriel Garcia Marquez, un des plus grands écrivains de langue espagnole, est mort

Le prix Nobel colombien de Littérature Gabriel Garcia Marquez, considéré comme un des plus grands écrivains de langue espagnole, est mort jeudi à son domicile de Mexico des suites d'une pneumonie.

"Mille ans de solitude et de tristesse pour la mort du plus grand Colombien de tous les temps", a annoncé le président colombien Juan Manuel Santos sur son compte Twitter en référence à son chef d'oeuvre "Cent ans de solitude".

"Les géants ne meurent jamais", a ajouté le président colombien.

Quelques minutes plus tôt, le journaliste de la chaîne mexicaine Televisa Joaquin Lopez-Doriga avait annoncé -également sur Twitter - que l'écrivain âgé de 87 ans était "décédé à son domicile de Mexico" aux côtés de son épouse et de ses deux fils.

Installé au Mexique depuis 1961, avec des périodes de séjour alternées à Cartagena (Colombie), Barcelone (Espagne) et La Havane, Garcia Marquez vivait depuis plusieurs années retiré de la vie publique et, lors de ses rares apparitions, ne faisait aucune déclaration à la presse. Sa dernière apparition publique remonte au 6 mars lorsqu'il était venu à la porte de sa résidence du sud de Mexico, où il vit depuis plus de 30 ans, pour recevoir des journalistes venus lui rendre visite pour son anniversaire.

Le Colombien est considéré comme l'un des plus grands écrivains de l'histoire de la littérature de langue espagnole.

L'oeuvre qui lui a valu la célébrité est "Cent ans de solitude", roman publié en 1967, traduit depuis en 35 langues et vendu à plus de 30 millions d'exemplaires.

Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1982.

La célèbre académie avait alors salué une oeuvre "où s'allient le fantastique et le réel dans la complexité riche d'un univers poétique reflétant la vie et les conflits d'un continent". Sa dernière oeuvre, "Mémoire de mes putains tristes", est parue en 2004.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Laïa 2
18/avril/2014 - 07h16

Gabo,el Mago ... littérature foisonnante,luxuriante.... il est immortel !!!!