11/02/2014 15:45

Lagardère: Baisse de 2,1% du chiffre d'affaires de 2013, objectif opérationnel légèrement relevé

Le groupe de médias français Lagardère a publié mardi un chiffre d'affaires annuel en baisse de 2,1% à 7,2 milliards d'euros, malgré une amélioration au quatrième trimestre dans les branches Lagardère Publishing et Lagardère Services.

Lagardère a également indiqué que le résultat opérationnel pour 2013 de la branche Média, baromètre de l'activité, était attendu en hausse "très légèrement supérieure à 5%", soit au-dessus de l'objectif annoncé jusque-là. Il sera annoncé en même temps que les résultats annuels le 12 mars 2014.

D'octobre à décembre, "le groupe Lagardère a bénéficié d'une amélioration de tendances, notamment dans la Littérature générale, l'Illustré, les Fascicules et le Travel Retail, qui affichent de belles performances", souligne le groupe.

En hausse de 4,3% au quatrième trimestre, Lagardère Publishing est l'activité qui s'en tire le mieux en 2013, parvenant à contenir à 0,5% la baisse de ses ventes sur l'année, à 2 milliards.

Les activités de distribution spécialisée du groupe, Lagardère Services, affichent un repli de 1,7% à 3,7 milliards, touchées notamment par l'arrêt des ventes de tabac en Hongrie, suite à un changement de réglementation en juillet 2013.

Lagardère Active, le pôle médias qui compte la production audiovisuelle et la presse, a également vu ses ventes se contracter (1,9%, à 996 millions d'euros).

Cette contraction de l'activité provient principalement de "la baisse de la diffusion de presse magazine" (-5,4% en 2013), et par ricochet des recettes publicitaires associées. "La radio démontre son caractère défensif avec une légère hausse de son activité" (+0,3%). Mais, au total, la publicité est en baisse de 6,6%, selon Lagadère.

Ce sont les activités "Sport", regroupées dans la branche Unlimited, qui connaissent la plus forte chute avec une baisse de 13% des ventes à 409 millions d'euros.

L'activité est en légère décroissance chez Sportfive en raison d'un effet de comparaison défavorable pour l'activité d'Hospitalité de Zaechel (avec des facturations élevées en 2012 en lien avec les Jeux olympiques d'été à Londres et l'Euro 2012 de football) et du non-renouvellement des contrats avec certaines ligues de football en Europe, explique Lagardère.

Ailleurs sur le web

Vos réactions