28/10/2013 09:58

Tempête: 75.000 foyers sans électricité dans l'Ouest et le Nord

La première tempête d'automne a balayé toute la nuit de dimanche à lundi la Bretagne et un grand quart nord-ouest de la France, sans faire de victime mais laissant 75.000 foyers sans électricité, alors que lundi matin sept départements demeuraient en vigilance orange.

Le trafic des ferries entre Calais et Douvres était interrompu depuis 07H00 lundi, par précaution en raison des vents violents et de la mer démontée, a indiqué à l'AFP le sous-préfet de Lens Pierre Clavreuil.

"Par précaution, les bateaux restent à quai. Les ports ne sont pas fermés, mais les ferries ne prennent pas la mer, en attendant que ça se calme", a indiqué le sous-préfet. En revanche, le trafic se poursuivait dans le tunnel sous la Manche, a précisé le sous-préfet.

Selon les premiers bilans, la tempête qui s'est déplacée à l'intérieur des terres n'a fait aucune victime.

Quelque 75.000 foyers étaient privés d'électricité lundi matin, en Bretagne, Normandie, et dans le Nord en raison des dégâts provoqués sur les lignes par la tempête qui souffle sur l'ouest et le nord depuis dimanche, a-t-on appris auprès d'ERDF.

Selon un pointage réalisé à 4h00 du matin par le gestionnaire du réseau électrique de proximité, 35.000 foyers n'étaient plus alimentés en Normandie, 30.000 en Bretagne et 10.000 dans le Nord-Pas-de-Calais.

Les vents ont soufflé jusqu'à 139 km/h dans le Finistère, à Camaret, à 115 km/h sur l'île de Groix (Morbihan), 105 à Rennes, selon un responsable de Météo France. En Loire-Atlantique, les vents ont atteint 115 kms/h. En Seine-Maritime, des rafales de 129 km/h ont été enregistrées au Havre par Météo-France qui a indiqué que la dépression se dirigeait vers la mer du Nord.

Initialement douze départements du Nord-Ouest de la France avaient été placés en vigilance orange jusqu'à lundi matin. Météo France a levé lundi matin dans cinq départements (Bretagne et Loire-Atlantique) l'alerte orange qui est maintenue dans sept départements du Nord-Ouest.

Les pompiers mobilisés toute la nuit

En Bretagne, 150 agents ERDF attendaient le renfort d'équipes des régions voisines et d'entreprises extérieures.

Les pompiers sont intervenus toute la nuit après des chutes d'arbres, de branches, de lignes téléphoniques et de lignes électriques, balayés par les vents. Mais aucune victime n'était à déplorer dans aucun des quatre départements de la Bretagne.

Le suivi de Météo France a donc été levé en Bretagne (départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, d'Ille-et-Vilaine et du Morbihan) et dans le département de la Loire-Atlantique, annonce Météo-France dans son dernier bulletin. Il est maintenu jusqu'à lundi à midi en Haute-Normandie (département de l'Eure et de Seine-Maritime), dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais, du Calvados, de la Manche et de la Somme, selon la même source.

Outre des coupures de courant elle a provoqué un peu partout des chutes d'arbres et des dégâts matériels mais pas de victime connue.

Après avoir balayé la Bretagne, la tempête s'est enfoncée dans l'intérieur des terres, se déplaçant vers la Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais, le Calvados, la Loire-Atlantique, la Manche et la Somme, en seconde partie de nuit.

En tout début de matinée de fortes précipitations accompagnées de vent fort se sont abattues sur l'Ile-de-France

L'alerte avait été déclenchée en raison "de la première tempête automnale d'intensité habituelle pour la saison", mais qui "nécessite une vigilance particulière en raison d'un feuillage encore dense". "L'épisode" devant prendre "fin en début de matinée sur la Bretagne et en milieu de journée sur le Nord-Pas-de-Calais", avait précisé le communiqué de Météo-France.

Dans l'ensemble de la région menacée, les autorités ont invité la population à ne pas se promener sur le littoral ni en forêt en cette période de vacances scolaires. A l'approche de la tempête, Bison Fûté a appelé les automobilistes à être "extrêmement vigilants lors du dépassement des poids lourds ainsi qu’en entrant ou sortant d’une zone abritée (tunnel, forêts, masques végétaux)".

En mer, la compagnie CondorFerries a annulé les traversées entre Poole ou Weymouth et les îles anglo-normandes dimanche et lundi en raison des "très mauvaises conditions météorologiques" prévues, les vents menaçant aussi les îles britanniques qui redoutaient leur pire tempête depuis 10 ans. La compagnie a aussi annulé ses traversées de lundi entre Saint-Malo et Jersey ou Guernesey.

En Normandie, la compagnie DFDS Seaways a annulé jusqu'à lundi matin ses liaisons prévues avec l'Angleterre au départ du Havre et de Dieppe.

Plusieurs compagnies de transports ferroviaires de Londres ont prévenu dimanche soir qu'elles suspendaient leurs services jusqu'à 9h00 locales et GMT. Les aéroports autour de la capitale ont annoncé des perturbations du trafic et celui de Londres-Heathrow a prévu une trentaine d'annulations de vols.

Le Royaume uni a essuyé, lui, sa tempête la plus forte depuis dix ans, un garçon de 14 ans étant porté disparu dans le Sussex.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
5/novembre/2013 - 04h34
Milie01 a écrit :

Chez moi aucun soucis :)

Dans le nord beaucoup de vent mais sans plus

Portrait de DarkAngel
5/novembre/2013 - 04h33
karyne75 a écrit :

Ils en auront besoin

smiley

Portrait de DarkAngel
5/novembre/2013 - 04h33

Heureusement qu'EDF est la