Rechercher

18/09/2013 11:31

Patricia Kaas à New York: Rendre hommage à Edith Piaf "sans la copier"

La chanteuse Patricia Kaas pose ses valises cette semaine à New York pour rendre hommage à Edith Piaf, 50 ans après sa mort. Mais pas question, dit-elle, de "copier" la Môme, à laquelle elle a été si souvent comparée.

Après les Francofolies jeudi au Beacon Theatre, avec une vingtaine d'artistes, elle présente son spectacle "Kaas chante Piaf" vendredi au Town Hall.

Patricia Kaas l'avait étrenné au Carnegie Hall en novembre, et elle est ravie et fière de retrouver New York, pour cet hommage mélangeant chansons, images inédites et clins d'oeil.

Certaines chansons sont connues, d'autres moins.

"Je ne savais pas qu'elle en avait plus de 400", explique Patricia Kaas à l'AFP. "J'ai découvert des chansons comme +La belle histoire d'amour+, +Avec ce soleil+, +Tu es beau, tu sais+, et cela fait partie de mon hommage, de faire découvrir ces chansons au public".

Mais n'attendez pas la petite robe noire, les mains si expressives de Piaf, c'est Kaas qui chante. "Même si je chante les chansons de Piaf, je reste moi-même, le public me retrouve aussi".

"C'était important pour moi de ne pas être une copie, je n'en voyais pas l'intérêt", explique-t-elle. "Je ne voulais pas non plus prendre un groupe de musiciens et enchaîner les chansons l'une après l'autre".

Ce spectacle qu'elle a déjà donné notamment au Royal Albert Hall de Londres et à l'Olympia, et ces derniers jours à San Franciso, Los Angeles et Montréal, se veut "contemporain et urbain", théâtral aussi. Vingt-et-une chansons, sur des arrangements d'Abel Korzienowski, trois musiciens et un danseur, "car Edith Piaf aimait les hommes". Mais ne vous étonnez pas s'il esquisse quelques pas de hip hop sur "La vie en rose".

En 25 ans de carrière, Patricia Kaas, 46 ans, a souvent été comparée à Piaf, la chanteuse française la plus célèbre aux Etats-Unis.

Enfant, elle la chantait sans savoir qui elle était. "Puis je l'ai découverte quand on m'a comparée à elle".

Elle s'en sent proche par les émotions, celles nées de vies parfois difficiles. "Je sais aussi ce que c'est de perdre quelqu'un de très proche, à un jeune âge" explique Patricia Kaas, dont la mère est décédée en 1989, au moment où elle accédait à la gloire avec l'album "Mademoiselle chante...".

"Ce sont des émotions auxquelles je n'ai pas besoin de réfléchir, je les connais".

Une chanteuse populaire

Piaf est "aussi une chanteuse populaire, il y a une espèce d'authenticité, c'est ça notre lien", ajoute la chanteuse d'origine modeste (son père était mineur de fond) tout en soulignant leurs voix très différentes. "J'ai une voix plus ronde, plus basse".

Pour rendre hommage à Piaf, Patricia Kaas a plongé dans la vie de la Môme, "la souffrance, la joie, les gens qui étaient importants pour elle", comme Marcel Cerdan ou "Jean Cocteau qui lui a écrit une pièce de théâtre, la seule dans laquelle elle a joué". Elle a aussi nourri son spectacle de "ce que m'a appris la vie dans des moments difficiles" et de ces deux dernières années, où "beaucoup de choses se sont passées" pour elle.

Après une vie consacrée à la chanson, et six Victoires de la musique, Patricia Kaas a écrit son autobiographie, "L'ombre de ma vie", "une vraie thérapie", confie-t-elle. Et tourné le téléfilm "Assassinée", récemment rediffusé en France, un défi dont elle ne se serait pas crue capable. "J'ai mis deux mois à accepter. J'avais peur. Il fallait pleurer, crier, je ne m'en sentais pas capable. Je ne fais pas ça dans la vie. Je le fais sur scène, mais toujours cachée derrière un instrument, une mélodie".

Elle note qu'elle aura 47 ans en décembre, l'âge qu'avait Piaf au moment de sa mort d'une rupture d'anévrisme le 10 octobre 1963.

Après sa tournée mondiale qui se termine fin décembre, Kaas rêve déjà d'"enchaîner un nouvel album" avec des chansons à elle et de repartir en tournée. "J'aime le contact avec les gens, j'aime le partage", explique-t-elle. Même si "cela devient plus difficile d'être toujours sur les routes avec le temps qui passe".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de spifen57
18/septembre/2013 - 15h17

La merveilleuse Elodie Frégé sera aussi de la partie . 

Portrait de meganoun
18/septembre/2013 - 11h51

Comparer Piaf et Kaas (que j'aime assez d'ailleurs , j'ai plusieurs albums et même des vidéos d'elle  !) faut quand même pas abuser .....L'une avait VRAIMENT une hauteur et une aura qui rend fade en comparaison Kaas; ce serait comme si on mettait en ligne certes  un très bon mousseux  , mais ce  face à du champagne haut de gamme ! Dont acte !smiley