03/09/2013 09:39

Un journaliste du Monde annonce qu'il quitte le journal et accuse la direction de censure

Le journaliste Hervé Kempf, qui suivait pour Le Monde les questions d'environnement depuis 1998, a annoncé lundi quitter le journal, affirmant avoir été écarté de la couverture du dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

Dans un communiqué, le journaliste explique son départ par "la crise ouverte en novembre 2012 par le refus de la direction du Monde de le laisser continuer à suivre le sujet de Notre-Dame-des-Landes".

Ce projet d'aéroport près de Nantes, vieux d'une quarantaine d'années, est contesté par une partie de la population, des ONG et les Verts. Hervé Kempf, qui dit avoir écrit 33 articles sur Notre-Dame-des-Landes entre novembre 2005 et novembre 2012, estime que la prise de contrôle du Monde en 2010 par MM. Bergé, Niel et Pigasse "a changé l'orientation du journal".

Sur son propre site internet, le journaliste, auteur d'articles remettant en cause la pertinence du projet, affirme que sa direction lui a dit qu'il était trop "marqué". Il dit avoir pu continuer à écrire sur le projet controversé de Notre-Dame-des-Landes dans sa chronique hebdomadaire sur l'écologie. Après la suppression de la parution d'une de ses chroniques en juin, M. Kempf indique avoir convenu avec la direction de son départ via une rupture conventionnelle.

Le journaliste veut continuer à développer son site "pour assurer une information libre et originale sur les questions d'environnement".

Sur Twitter, Arnaud Leparmentier, rédacteur en chef au Monde, a réagi en écrivant: "Une chronique hebdo pendant sept ans, jamais un mot de changé et Hervé Kempf crie à la censure?" Il ponctue son tweet par le hashtag: "Le Monde, paradis des journalistes".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions