23/07/2013 16:44

La Corée du Nord ouvre ses "Jeux olympiques" sur le thème de la guerre - Regardez

La Corée du Nord a ouvert ses traditionnels "Jeux olympiques" par un spectacle grandiose mobilisant des milliers de figurants glorifiant la Corée communiste et la dynastie des Kim qui règne depuis plus de six décennies.

Conçu sur le thème de la guerre, le festival Arirang a été inauguré lundi soir dans l'immense Stade du 1er Mai, l'une des plus grandes enceintes sportives du monde avec 150.000 places. Ces "mass-games" ("grands mouvements d'ensemble"), qui remontent au 1er mai 1946, sont devenus une spécialité, et une incarnation, de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC). Les différents tableaux de chant, danse et gymnastique ont été exécutés avec, en arrière-plan, une tribune entière occupée par des figurants qui agitent des panneaux de couleur pour composer des mosaïques complexes et forcément... patriotiques. "Des scènes spectaculaires ont été présentées, contant l'épopée de soldats héroïques pendant la Guerre de libération de la patrie", a résumé mardi l'agence officielle nord-coréenne KCNA en référence à la guerre de Corée.

KCNA a diffusé des extraits des cérémonies dont un hommage au fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-Sung, décédé en 1994, et à son fils Kim Jong-Il. L'agence n'a pas mentionné la présence éventuelle de l'actuel dirigeant, Kim Jong-Un, qui a succédé à son père Kim Jong-Il à la mort de celui-ci en décembre 2011. Le festival dure jusqu'au 9 septembre au rythme de cinq spectacles par semaine.

Lors de ses précédentes éditions les plus récentes, le festival s'achevait par un "chapitre chinois" manifestant l'amitié de la Corée du Nord envers son puissant voisin et allié. Mais leurs relations se sont tendues ces derniers mois. Pékin, qui veut éviter une déstabilisation de la péninsule coréenne, s'agace des rodomontades nucléaires de Pyongyang et de son indifférence face aux sanctions internationales. La partie du festival consacrée à la Chine "a changé un peu" cette année, a confié à l'AFP Simon Cockerell, directeur général de l'agence de voyage Koryo Tours spécialisée dans les séjours en Corée du Nord. "Elle était un peu plus internationale et mentionnait d'autres pays, dont la Russie", a-t-il souligné.

Le festival est l'un des événements devant marquer samedi le 60ème anniversaire de l'armistice signé le 27 juillet 1953 pour mettre fin à un conflit qui a fait entre deux et quatre millions de morts. Une grande parade militaire est prévue le jour-même dans la capitale.

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sarimao 79
24/juillet/2013 - 06h57

en attendant personne ne pourra dire qu'il y a eu des pots-de-vin de plusieurs millions pour l'attribution du pays organisateur, ils n'ont pas besoin d'un afflux touristique exceptionnel pour payer les cérémonies et l'organisation de leurs jeux, il ne dépense pas des millions dans les preservatifs et la sécurité des sites et des athlètes, et je suis même presque sûr qu'il n'y a aucun contrôle antidopage car celui qui se fait prendre est mort, bref un pays qui sait gérer son budget et les immigrants...!!

Portrait de Taomon
23/juillet/2013 - 17h40
ptifilou02 a écrit :

en guise de medaille , le gagnant se voit remettre une douille en or massif de 12.7 ! :)

Oui et les perdants gagnent un aller-simple pour les camps de travaux forcés à vie...

Portrait de ptifilou02
23/juillet/2013 - 16h58 - depuis l'application mobile

en guise de medaille , le gagnant se voit remettre une douille en or massif de 12.7 ! :)