27/06/2013 09:25

Michael Jackson pensait que le rythme des répétitions de son dernier spectacle allait le "tuer", selon son fils

Michael Jackson pensait que le rythme des répétitions imposé par AEG, promoteur de son dernier concert, allait le "tuer", a témoigné mercredi son fils aîné, Prince, racontant pour la première fois en public sa vie "heureuse" avec le "Roi de la pop".

Le procès opposant à Los Angeles les Jackson au producteur musical AEG est sorti de sa torpeur, mercredi, avec l'entrée en scène de Prince, plaignant au procès, au côté notamment de sa grand-mère Katherine.

Le témoignage de Prince, qui n'avait jamais évoqué en public de façon détaillée sa vie avec son père et les événements entourant sa mort, était très attendu.

L'adolescent, vêtu d'un costume et d'une cravate noire, les cheveux à hauteur des épaules ramenés derrière les oreilles, a répondu avec beaucoup d'assurance aux questions des avocats, notamment celui de sa famille, Brian Panish.

Evoquant les semaines précédant la mort de son père, il a déclaré que le chanteur passait beaucoup de temps au téléphone. "Etait-il énervé parfois au téléphone ?", lui a demandé M. Panish. "Oui, très souvent".

"Avec qui parlait-il?", a poursuivi l'avocat. "La plupart du temps, avec Randy Phillips (le patron d'AEG). Il pleurait parfois. Il disait: +Ils vont me tuer, ils vont me tuer+", a affirmé Prince, assurant que son père évoquait alors "des gens d'AEG, de Randy Phillips".

Prince a assuré que son père "était très excité à l'idée du concert (car) nous allions pouvoir le voir sur scène": "Il aurait juste voulu avoir plus de répétitions".

Les Jackson reprochent à AEG d'avoir fait preuve de négligence en embauchant le Dr Conrad Murray pour veiller sur la santé du chanteur, décédé d'une surdose de l'anesthésiant propofol, qu'il utilisait comme somnifère. Le médecin purge actuellement une peine de quatre ans de prison pour homicide involontaire.

Prince a également brièvement raconté l'enchaînement des événements le jour de la mort de son père, réussissant à ne pas fondre en larmes, contrairement aux fans réunis dans une salle de visionnage à la Cour supérieure de Los Angeles, où se tient le procès.

"Désolé les enfants, papa est mort"

"J'étais en bas, dans le salon. J'ai entendu des cris en haut", a raconté l'adolescent. La cuisinière "était nerveuse et m'a dit: +Le Dr Murray veut que tu montes+. J'ai couru là-haut et j'ai vu le Dr Murray tenter de ranimer mon père".

"Le Dr Murray criait pendant qu'il essayait de le réanimer. Ensuite, ma soeur est montée", a-t-il poursuivi. "Elle n'arrêtait pas de crier en disant qu'elle voulait son père". Ils ont ensuite suivi l'ambulance vers l'hôpital.

A ce moment, lui-même, sa soeur Paris et son frère Blanket croyaient encore que leur père allait s'en sortir. "Mon père disait toujours que les anges veillaient sur lui". Mais quelques heures plus tard, à l'hôpital, "le Dr Murray nous a dit +Désolé les enfants, papa est mort+. Et on a pleuré".

Prince --dont le nom officiel, tel qu'il l'a déclaré au moment de prêter serment, est Michael Joseph Jackson Jr-- a également raconté qu'il avait donné de l'argent liquide à plusieurs reprises au Dr Murray, à la demande de son père.

Prince, qui veut aller à l'université pour étudier le cinéma et le commerce a aussi raconté la vie "heureuse" avec son père, son frère et sa soeur, les films qu'ils regardaient, leurs voyages à travers le monde ou encore leur vie à Neverland, le ranch de Michael Jackson où, malgré le zoo et le parc d'attraction privés, la star voulait que ses enfants "restent humbles".

"Notre père voulait savoir ce qu'on apprenait, si on était bons à l'école et comment on allait utiliser notre savoir pour rendre le monde meilleur", a-t-il dit. "Il disait toujours qu'il fallait être créatif et penser avec le bon côté du cerveau, le gauche".

Aujourd'hui, Prince "a du mal à dormir" et son père lui manque. "Je ne pourrai jamais lui présenter ma première copine".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
5/juillet/2013 - 04h39
Cyrius a écrit :

Fallait l'arrêter alors ...

Trop tard smiley

Portrait de Ridley
5/juillet/2013 - 04h39

C'est bien de s'en rendre compte ..

Portrait de Hanaé
29/juin/2013 - 16h28
boyajo2 a écrit :

Michael Jackson était un millionnaire qui se prenait pour un milliardaire. Se sachant fatigué et au bord de la faillite il n'avait pas d'autres choix pour renflouer les caisses, personne ne lui a mis un couteau sous la gorge, ça faisait des années qu'il ne faisait rien,  sa démarche était vénal, lui même le disait, "Après (avoir encaissé l'argent) j'arrête". Les fans hystériques sont de vrais hypocrites, ils étaient bien content de le retrouver, ça me fait rire ceux qui accuse AEG et Murray qui ont été victime de la megalomanie et des caprices de star de jackson.

Je suis daccord avec le fait que .Jackson vivait au dessus de ses moyens, et que la tournée devait renflouer les caisses, cependant il sagissait de 10 dates a la base, et pas des 40 dates qu'on a voulu lui imposer par la suite. Et je voudrais juste ajouter que ses fameuses dettes qu'il avait accumulés durant son train de vie de milliardaires comme vous dites, il faut savoir que quelques mois apres son deces, ses dettes etaient épongés...Aujourd'hui ses enfants ne doivent plus rien, le benefice de sa mort a largement suffit a combler ce vide. Donc ca m'etonne pas qu'il se sentait oppréssé, il valait plus mort que vivant, et ces requins le savaient tres bien.smiley

Portrait de ugatsu
27/juin/2013 - 16h10
boyajo2 a écrit :

Michael Jackson était un millionnaire qui se prenait pour un milliardaire. Se sachant fatigué et au bord de la faillite il n'avait pas d'autres choix pour renflouer les caisses, personne ne lui a mis un couteau sous la gorge, ça faisait des années qu'il ne faisait rien,  sa démarche était vénal, lui même le disait, "Après (avoir encaissé l'argent) j'arrête". Les fans hystériques sont de vrais hypocrites, ils étaient bien content de le retrouver, ça me fait rire ceux qui accuse AEG et Murray qui ont été victime de la megalomanie et des caprices de star de jackson.

faux! A l'origine il etait convenu seulement de 10 dates... voyant l'ampleur de la demande (toutes les places ont été vendu en qq heures) AEG a alors annoncé 40 dates supplémentaires!! Et ce sans le consentement de MJ (qui savait probablement qu'il ne pourrait assurer 50 dates) donc oui on peut dire qu'on lui a bien mis le couteau sous la gorge!

Quand à sa démarche "vénale": tu as l'habitude de travailler gratuitement toi?!

Portrait de boyajo2
27/juin/2013 - 15h12

Michael Jackson était un millionnaire qui se prenait pour un milliardaire. Se sachant fatigué et au bord de la faillite il n'avait pas d'autres choix pour renflouer les caisses, personne ne lui a mis un couteau sous la gorge, ça faisait des années qu'il ne faisait rien,  sa démarche était vénal, lui même le disait, "Après (avoir encaissé l'argent) j'arrête". Les fans hystériques sont de vrais hypocrites, ils étaient bien content de le retrouver, ça me fait rire ceux qui accuse AEG et Murray qui ont été victime de la megalomanie et des caprices de star de jackson.