31/12/2012 14:05

Des producteurs et des réalisateurs réagissent après la polémique sur le salaire des acteurs

Samedi dernier, le producteur Vincent Maraval jetait un énorme pavé dans la mare avec une tribune parue dans Le Monde. Dans son texte, il dénonce les acteurs français qui seraient largement trop payés et qui bénéficieraient ainsi d'un incroyable système de subventions publiques qui en ferait les acteurs les mieux payés du monde.

Très vite, de nombreux professionnels ont réagi aux propos du producteur. Comme nous le rapporte le site Première

Pour le directeur général de la Cinémathèque française, "l'attaque de Vincent Maraval est facile. En affirmant que les acteurs français sont trop payés, exemples à l’appui (Dany Boon, Daniel Auteuil, parmi d’autres), il est sur de taper fort et de toucher large". 

Serge Toubiana ajoute : "Certes, les films français sont trop chers. Le coût moyen d’un film (5,4 millions d’euros) devient exorbitant, mais cela n’est pas seulement dû aux cachets des acteurs. Pourquoi ne pas parler de celui des producteurs, par exemple des 10% d’imprévus qui pèsent sur chaque film, calculés sur la totalité du budget, salaires des acteurs inclus ? S’il y a inflation des prix, elle se répartit logiquement sur tous les postes de production des films".

Autre réaction : celle du réalisateur Sam Karmann. "Le titre de cet article est si maladroit qu’il va une fois de plus conforter l’idée fausse que les acteurs sont des nantis et mettre en péril le statut si fragile mais si indispensable des intermittents perçus comme des enfants gâtés, explique-t-il. Ne cassons pas ce système extraordinaire qu’est l’intermittence, la redistribution du CNC et l’obligation des diffuseurs de financer le cinéma". 

Pour l'acteur, il fallait titrer sur "Les vedettes françaises sont trop payées" : "C’est vrai. Les 50 vedettes ? Les 30 vedettes ? Les 10 vedettes ? Leur nombre n’est pas le plus important au regard du fait qu’ils sont incontournables. C’est ça qui pose problème, qu’on ne puisse (ou très difficilement) monter un film sans qu’il y ait au moins un "bancable" [sic] dans la liste. Combien sont-ils ces bancables ? Entre 3 et 5 par génération. Car les autres, tous les autres, les acteurs pas vedettes, les petits, les moyens, les sans grade à l’échelle du box-office, les 20.000 autres, intermittents, qu’ils soient inconnus ou même un peu connus voire reconnus du grand public (comme votre serviteur par exemple), savons que nos cachets ont été divisés pas 2 depuis les années 2000. Et je ne parle pas de l’écrasante majorité des acteurs qui composent les listes artistiques des films et qui sont payés moins de 1000€/jour".

Pour Jean-Michel Frodon, la tribune de Vincent Maraval est  "une description globalement exacte, mais par moment biaisée ou incorrecte, de la situation économique du cinéma français".

"Les acteurs gagnent la plus grosse cagnotte, dans des conditions et selon des mécanismes qu’explique très bien Maraval. Mais les producteurs, les réalisateurs, les chefs de postes techniques aussi. Pourquoi ? Parce que l’essentiel de la stratégie des pouvoirs publics depuis le milieu des années 90 a fait de l’augmentation des financements son objectif central. A nouveau : pourquoi ? Parce que le nécessaire équilibre de pouvoir entre professionnels et politiques a été rompus au profit des premiers. Avec succès, il faut le reconnaître, au sens où de fait les investissements dans la production de films français n’a cessé d’augmenter, grâce encore une fois à des dispositifs réglementaires toujours plus nombreux, récemment la taxation des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI), et pas grâce à des ponctions sur le budget de l’Etat" décrit le journaliste et critique.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
2/janvier/2013 - 02h55
Buddy Holly a écrit :

Faites comme moi je ne regarde plus ni les films ni les séries françaises&gtsmiley

smiley

Portrait de Ridley
2/janvier/2013 - 02h54
Dramard a écrit :

La France devient le pays ou gagner de l'argent est une faute grave! Minable vous avez dit minable comme c'est minable....

On est vraiment coincé smiley

Portrait de Punketteska
31/décembre/2012 - 18h03

Il gagnent à hauteur de ce qu'ils font rapporter aux producteurs, moi ça ne me choque pas, au contraire, tant mieux pour eux, ils ont souvent essuyé plusieurs années de galère avant d'arriver là où ils sont.

Portrait de nina24
31/décembre/2012 - 15h17
Clochette76 a écrit :

20 a 30 jours par ans??? quand ils les font, ce qui ne donne pas droit au assedics !!

çà fait entre 20 000 et 30 000 euro par an pour 20- 30 jours de travail, c'est beaucoup plus que le Smic. Moi, je ne trouve pas qu'ils sont à plaindre.

Portrait de nina24
31/décembre/2012 - 15h13

Donc en fait, ils réagissent tout en disant que Maraval dit globalement la vérité. Le problème n'est pas le financement du cinéma français, le problème est qu'on finance des films de merde avec des acteurs qui se prennent plus pour des people que pour des acteurs. je suis désolée mais Dany Boon est loin d'être De Niro...

Portrait de caramelus
31/décembre/2012 - 15h10

Ce sont nos impots qui payent l'aide au cinema à la " culture" on va dire cela ..  donc les salaires des acteurs  , une honte quand on voit maintenant le prix des places de cinéma

L'exception Française elle a bon dos!!

Portrait de gerflex
31/décembre/2012 - 15h09
Colossus a écrit :

Au sixième paragraphe: "Et je ne parle pas de l'écrasant majorité des acteurs qui composent les listes artistiques des films et sont payés moins de 1000 € par jour".

 

Oh, le pauvre p'tit chat, c'est qu'on verserait presque une larme sur leur prauvre sort.  smiley Bande de baltringues va ! smiley 

bin en fait tu verses plus qu'une petite larme : le régime des intermittents est payé par le régime général du chomage.smiley

En clair, c'est sur ton salaire qu'est prélevé de quoi financer  cette magnifique institution qu'est le Cinéma Français... Ah vivement le prochain navet de vanessa paradis à 1 million le cachet ou le prochain four d'antoine de caunes..... qui continue d'aligner les mauvais résultats mais continue a tourner....

Portrait de petit lascar
31/décembre/2012 - 14h43

1000 euros par jour ? quelle honte, on va presque les plaindre. pitoyables ces nantis

Portrait de jpsocrate
31/décembre/2012 - 14h22 - depuis l'application mobile

Ne faites pas de raccourci excessifs. Les acteurs dont il parle ne travaille que quelques jours par an...

Portrait de fed35
31/décembre/2012 - 14h21

Et dire que ces acteurs qui touchent leur fortune avec nos impots viennent nous faire la morale pour voter à gauche et nous dire d'être proche des gens etc etc etc.

Peux de films francais sont rentables chaques années, ils devraient être payés avec un fixe bas et toucher des primes sur les entrées. (ca éviterait qu'ils jouent dans des navets pour se faire juste du fric sur notre dos)