10/10/2012 15:57

Plus de cinquante ans après sa mort, deux nouveaux livres sur Marilyn Monroe

Plus de cinquante ans après sa mort, Marilyn Monroe suscite toujours les passions, celles de deux journalistes-écrivains, Henry-Jean Servat, auteur de "Marilyn, la légende", et Jannick Alimi, qui raconte les débuts de la star d'Hollywood dans "Marilyn Monroe à 20 ans".
"Marilyn, la légende", aux éditions Hors Collection, est un ouvrage grand format, préfacé par un autre mythe du cinéma, Brigitte Bardot.
L'actrice française raconte n'avoir rencontré Marilyn qu'une seule fois, (en octobre 1956, à Londres, selon Henry-Jean Servat). Mais "elle m'a séduite en 30 secondes. Il émanait d'elle une fragilité gracieuse, une douceur espiègle, je ne l'oublierai jamais", écrit Brigitte Bardot.
Henry-Jean Servat, qui fit de la star américaine son sujet de thèse universitaire, a écrit son livre d'une plume passionnée.
L'ouvrage, abondamment illustré de photos de l'actrice, se présente sous forme de cent questions-réponses: "Marilyn a-t-elle subi des opérations de chirurgie esthétique?" (seulement "une légère opération du nez et du menton"), "Marilyn portait-elle des soutiens-gorges?" (non), "Marilyn a-t-elle rencontré la reine d'Angleterre? (oui)...
L'auteur a également recueilli les confidences de Carole Amiel, la dernière compagne d'Yves Montand, qui fut l'amant de Marilyn. Même après leur aventure et le retour de Montand en France auprès de Simone Signoret, Marilyn et lui se sont revus, affirme Carole Amiel.
"Marilyn lui a écrit des lettres que je garde et qui se terminaient par +je t'aime" et "lorsqu'il est parti tourner au Japon (...) Montand s'est arrêté à Los Angeles. Marilyn l'attendait dans une limousine avec du caviar (...) mais pour lui, il n'était pas question de repartir. Il avait retrouvé Simone", poursuit-elle.
Jannick Alimi, journaliste au Parisien/Aujourd'hui en France, s'est elle penchée sur "les secrets" des débuts de Marilyn. "Marilyn Monroe à 20 ans" (Au Diable Vauvert), raconte les débuts très difficiles d'une starlette prénommée Norma Jeane. Sans père, violée par un voisin à 13 ans, violentée par sa grand-mère, abandonnée par sa mère enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle se marie à 16 ans pour échapper à l'orphelinat.
Mais la jeune Norma "ne renonce pas" et continue, malgré les vicissitudes, à afficher "le sourire et l'optimisme de la jeunesse", écrit Jannick Alimi.
Fondé sur des confessions intimes, des fragments d'oeuvres peu connues et de grandes interviews de l'actrice, ce portrait montre une personnalité complexe, loin de la caricature qui en est souvent faite.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
18/octobre/2012 - 04h15
Lola Taré a écrit :

Qu'elle repose en paix, ce n'est pas moi qui acheterais ces livres !

Idem pour moi

Portrait de Flivia44
18/octobre/2012 - 04h14
Patrick83 a écrit :

Qu'est ce qu'elle était belle Maryline :)

ha ça y est les mecs bavent smiley

Portrait de Flivia44
18/octobre/2012 - 04h14

Magnifique Maryline

Portrait de Rimlax
11/octobre/2012 - 00h46 - depuis l'application mobile
paulmin a écrit :
Encore elle !

Marylin est un sujet passionnant de par sa personnalité, son destin, sa mort... J'ai déjà lu plusieurs pavés la concernant et lirait volontiers ces 2 là aussi

Les plus vus