27/09/2012 12:07

Des ordinateurs de magistrats examinés après la fuite d'un document confidentiel dans la presse

Le 12 septembre, le site Internet du Nouvel Observateur publiait un document confidentiel fixant la politique pénale de rupture de la garde des Sceaux. 

Selon Le Point, Christiane Taubira "a demandé à son cabinet d'effectuer des vérifications dans ses services pour savoir comment cette circulaire avait pu fuiter" avant sa présentation en Conseil des ministres. 

C'est Christian Vigouroux, directeur du cabinet de la ministre de la Justice, qui a été chargé de cette affaire. Il a ainsi demandé au responsable informatique du ministère de se rendre dans les locaux de la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces - service destinataire de la circulaire - pour examiner les ordinateurs des magistrats. 

Dix-huit ordinateurs ont été contrôlés dont celui de la directrice du service, Marie-Suzanne Le Quéau. 

"Il ne s'agit pas d'une enquête, mais de simples vérifications qui ont été effectuées a minima, et ce, en toute transparence. Les messageries électroniques n'ont pas été consultées. Madame la garde des Sceaux considère qu'il est de son devoir de savoir comment un projet destiné au conseil des ministres se retrouve diffusé dans la presse avant dans une version tronquée" a déclaré Pierre Rancé, le porte-parole du ministère de la Justice, à nos confrères. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions