23/08/2012 09:25

Un conseiller régional de la Sarthe et sa famille violemment agressés en Tunisie

A Bizerte, en Tunisie, alors qu'il se promenait en famille, Jamel Gharbi, 62 ans, conseiller régional PS de la Sarthe depuis 2010 et chargé de mission insertion à la Ville du Mans a été roué de coups par des salafistes venus manifester contre un festival.

Selon Le Maine Libre, l'élu, victime de nombreuses contusions est «très choqué psychologiquement».

Pris en charge par l'Ambassade de France à Tunis, il a reçu des soins sur place, avant de rentrer en France.

«Si j'étais tombé, ils m'auraient lynché» «J'ai vu qu'ils regardaient mon épouse et ma fille d'une façon haineuse en raison de vêtements d'été qui n'avaient pourtant rien de provoquant», raconte le conseiller régional, lui-même Tunisien d'origine, au quotidien régional.

«Ils nous disaient qu'on était dans un pays islamiste et j'ai vite compris que ça allait dégénérer. J'ai crié à ma fille et ma femme de s'enfuir et les agresseurs se sont rués sur moi pour me frapper à coups de poings, de pieds et de bâtons. Si j'étais tombé à terre, je pense qu'ils m'auraient lynché», explique-t-il.

Victime de nombreuses contusions et choqué, ainsi que ses proches, Jamel Gharbi, qui s’est vu prescrire 15 jours d’ITT (incapacité totale de travail), est rentré en urgence en France avec sa famille, après avoir porté plainte et avoir été pris en charge par l’ambassade de France.

Le ministre des Affaires étrangères « Laurent Fabius m’a appelé pour me soutenir », a précisé Jamel Gharbi.

Le président du conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette (PS), a dans un communiqué condamné « fermement cette agression violente et gratuite de la part d’une minorité d’activistes religieux ».

« En relation étroite avec le Quai d’Orsay et l’ambassade de France à Tunis […], la collectivité régionale restera informée et attentive aux suites données à la plainte déposée par son élu », est-il souligné.

Dans un communiqué, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë dénonce « un acte indigne et lâche, perpétré par une minorité extrémiste » et qui « porte atteinte aux valeurs de la Tunisie ».

« Le peuple tunisien, dont je connais l’attachement à la tolérance, à la démocratie, au pluralisme et aux droits de l’homme, constitue le meilleur rempart face à l’obscurantisme et à l’extrémisme », écrit-il, avant d’exprimer à Jamel Gharbi, sa « solidarité » et sa « profonde sympathie ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de La matraque
23/août/2012 - 22h46 - depuis l'application mobile

Les faits ne se sont pas passé en France, la diversité n'a rien a voir avec ça.

Portrait de Sallyforever
23/août/2012 - 11h04

Pauvre Tunisie ! j'ai eu la chance d'aller là-bas en vacances il y a qq années. Je suis sûre de ne pas y retourner si on doit rester parqués dans l'hôtel pour pouvoir vivre comme on aime.

Et pauvres tunisiennes ... comme je les plains ! elles doivent souffrir de la différence.

Portrait de Volques
23/août/2012 - 10h31

Il n'a qu'à passer ses vacances en France !

Portrait de wang67
23/août/2012 - 09h39 - depuis l'application mobile

Les salafistes veulent faire la loi partout ou ils sont , ils n'ont aucun respects pour personnes , seul compte leurs interprétation du coran et ils se trompent totalement , mais un âne ne sera jamais un cheval de course , la Tunisie va devenir une antenne de l'Iran avec le temps et les autres pays qui ont subit la révolution , ils veulent créer des lois alors qu'ils n'en comprennent même pas le sens , une grande partie sont illettrés et se fie sur ce qu'elle entend , dans les années à venir , les occidentaux regretteront les anciens régimes , car les salafistes ne faisaient pas leurs lois , la boite de Pandore à été ouverte maintenant il faut assumer !!!

Portrait de Pinp
23/août/2012 - 09h37

La femme complémentarité de l'homme, tabassage pour une tenue d'été trop voyante à leurs yeux. Les salafistes ont encore frappé de leur fanatisme religieux.

Voir ça au 21 ème siècle, montre le manque de clairvoyance de ces fous habités par la haine et l'intolérance envers les autres. Même si dans cette religion il est interdit de représenter Dieu, je pense que la pire offense est de se prendre pour lui. Mais ce ne sont que des petits scarabées nées dans l'ignorance et l'endoctriment religieux, qui parleur geste déservent plus leur Dieu qu'autre chose."Les cons ca ose tout, c'est même à ca qu'on les reconnait".