22/08/2012 14:46

François Fillon plaide pour des "réformes radicales"

Fin des 35 heures par la négociation, indemnisation chômage liée à la formation, fusion départements-régions, le candidat à la présidence de l'UMP François Fillon estime dans Le Point à paraître jeudi que l'opposition doit porter un projet avec "des réformes radicales".

"Ce qui m'a déterminé" à briguer la présidence de l'UMP lors du congrès de novembre, "c'est la gravité de la situation, qui appelle au rassemblement le plus large possible des Français autour d'un projet radical de réformes (...) C'est ça ou le déclin", explique l'ancien Premier ministre (2007-2012), qui insiste sur le "déclassement" de la France et de l'Europe.

Sur la suppression des 35 h, François Fillon estime qu'"il faut maintenant poser la question sans tabou", en donnant "la possibilité de négocier le temps de travail entreprise par entreprise, dans la limite de la législation européenne" qui fixe le maximum à 48 h, heures supplémentaires incluses.

Autre chantier, "l'augmentation du temps de travail dans les fonctions publiques", avec un "geste sur les salaires". François Fillon juge qu'"il faut poser la question du temps de travail des enseignants, trop faible".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
30/août/2012 - 15h06
Celya30 a écrit :

Même pour les animateurs de tf1

Tu penses surement à Bodin et Benji smiley

Portrait de Koro
30/août/2012 - 15h06
Celya30 a écrit :

Il avait qu'a faire ça quand il était au gouvernement

+5

Portrait de dojoy
22/août/2012 - 23h42

Il est bon pour les commentaires, mais qu'est-ce qu'il a foutu pendant 5 ans ce gros naze !

Portrait de Laurent93
22/août/2012 - 23h37 - depuis l'application mobile

Mais pourquoi ne l ont ils pas fait quand ils étaient au pouvoir. L hôpital se moque de qui ????

Portrait de snoopy10
22/août/2012 - 16h06

C'est vrai qu'avec l'immobilisme actuelle, les cadeaux fait aux immigrés et cas sociaux payés par tout les travailleurs n'apporteront que découragement et "déclassement" de la France".