19/05/2012 10:41

Sean Penn a réuni plus de 1,3 million d'euros en enchères pour Haïti

L'acteur-réalisateur américain Sean Penn a récolté plus d'1,3 million d'euros juste avec la vente aux enchères d'objets ou de moments d'exception, lors de sa soirée de collecte de fonds en faveur d'Haïti organisée vendredi soir en partenariat avec le Festival de Cannes.

La soirée, présentée par le couturier Giorgio Armani, était organisée à l'Agora, à quelques dizaines de mètres des prestigieuses marches du Festival, au profit de trois associations humanitaires: celle de Sean Penn, J/P Haitian Relief Organization (J/P HRO); Artists for Peace and Justice, créée par le réalisateur canadien Paul Haggis; et Happy Heart's Fund, de la mannequin tchèque Petra Nemcova, tous trois présents à la soirée.

Les acteurs Ben Stiller, Chris Rock, David Schwimmer (ex-Friend's), Christopher Thompson, Edouard Baer et Gerard Butler, les actrices Jessica Chastain, Michelle Rodriguez, Virginie Ledoyen et Clotilde Courau, le mannequin Eva Herzigova, le producteur Harvey Weinstein et les membres du jury Jean-Paul Gaultier, Diane Kruger, Emmanuelle Devos, Hiam Abbas et Ewan McGregor étaient notamment présents. L'ambassadeur de France en Haïti, Didier Le Bret et le sénateur démocrate du Connecticut Chris Dodd était également dans l'assistance ainsi que le délégué général du Festival et co-organisateur de la soirée, Thierry Frémaux.

Le président haïtien Michel Martelly avait préparé un message vidéo dans lequel on le voit jouer du piano et chanter avant de remercier les hôtes de la soirée.

Lyle Lovett (l'ex-mari de Julia Roberts) a chanté quelques chansons avant la projection d'un bref documentaire sur Haïti.

"Je demande à toutes les femmes de la soirée de dire à l'homme assis à côté d'elle +je ne coucherais pas avec toi ce soir si tu ne payes pas un max+", a lancé Sean Penn, provoquant l'hilarité de la salle.

Parmi les prises les plus convoitées, deux places VIP pour un concert de U2 et une guitare Gretsch de Bono sont parties pour 200.000 euros, trois personnes ont déboursé chacune 100.000 euros pour passer trois jours avec Sean Penn en Haïti et deux portraits au choix peint par Shepart Fairey, le créateur de l'affiche "Hope" de Barack Obama, ont été acquis pour 100 et 110.000 euros, dont l'un par Paul Haggis. Des places VIP pour les Golden Globe ou le concert de Lady Gaga, des invitations au Grand Prix de Monaco avec une rencontre avec le Prince Albert et des places pour le défilé Victoria Secret à New York ou le défilé Armani à Milan se sont également vendues. A ces ventes aux enchères s'ajoutaient des dons, la vente de masques haïtiens et le prix d'accès à la soirée qui, selon plusieurs convives, étaient de 7.500 livres sterling par table.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pepeteroumaine
19/mai/2012 - 12h51
niféniàfaire a écrit :

j'ai l'impression qu'Haiti est un puit du mlaheur sans fond, le probleme ne serait-il pas les haitiens  (leurs elites, la classes politique) eux mêmes?

 

Pour y avoir passé 6 mois, je peux vous dire que la situation est beaucoup plus compliquée que ça entre les malheurs, les ONG envahissantes qui ne font pas grand chose sur place mais qui reviennent ici pour nous faire verser la larmichette et ouvrir le portefeuille, les casques bleus de l'ONU qui s'illustrent plus pour leurs viols sur les haïtiens que leur bravoures, les ambassades Françaises, Américaines et Canadiennes qui mènent la danse et leur président exhibitionniste (aller sur Youtube et taper "Michel Martelly en conseil des ministres, c'est édifiant), les haïtiens ne sont pas sortis d'affaire... Mais à côté, j'y ai trouvé un potentiel incroyable dans ce pays; des paysages à couper le souffle, une culture créole chaleureuse, la cuisine à tomber par terre (les langoustes à la sauce créole sont une merveille), la musique qui vous fait voyager, le potentiel artistique incroyable: allez sur google chercher des images du Village d'Artistes de Noailles, les peinture naïves (au sens artsitique du terme) très vivante, sans compter les haïtiens qui sont très accueillants quand on ne se la joue pas "colon" et surtout à voir le Carnaval (une fête qui dire près d'une semaine), bref ! Tout ça pour vous dire qu'il serait formidable si on pouvait donner une image d'Haïti moins misérabiliste que celle qu'on a l'habitude de nous donner !