25/06 17:31

Stellantis indique que le réseau Citroën va accélérer la réparation d’airbags défectueux cet été sur des modèles C3 et DS3, alors que le groupe a été mis en demeure par UFC-Que Choisir de présenter des "solutions concrètes" pour ses clients

Stellantis a indiqué lundi que le réseau Citroën allait accélérer la réparation d’airbags défectueux cet été sur des modèles C3 et DS3, alors que le groupe été mis en demeure par l’UFC-Que Choisir de présenter des « solutions concrètes » pour ses clients. Le constructeur automobile a répondu à l’association que la capacité de réparation du réseau serait « multipliée par deux d’ici à fin juillet », dans un courrier consulté par l’AFP.

Critiqué pour la lenteur des prises en charge, alors que les clients ne peuvent plus utiliser leur voiture, le groupe va également mettre en place un programme de réparation à domicile. Lancées à la mi-juillet à Marseille, ces réparations s’étendront ensuite à l’ensemble de la zone concernée par le rappel, soit la moitié sud de la France, et pourraient à terme traiter jusqu’à 50.000 voitures.

530.000 véhicules Citroën C3 et DS3 sont en cours de rappel - dont 240.000 en France - pour de possibles défauts de leurs coussins gonflables de sécurité fournis par l’entreprise Takata, qui a fait faillite depuis. Stellantis a appelé ses clients à ne plus utiliser leur véhicule tant qu’il n’est pas réparé.

Ces airbags sont responsables de plusieurs accidents graves en raison de la détérioration d’un gaz les rendant potentiellement dangereux au moment du gonflement, notamment dans les régions à climat chaud et humide. Au 24 juin, en France, près de 22.000 airbags de Citroën C3 et DS 3 ont été réparés et 7.000 le seront « prochainement », soit 29.000 voitures au total, selon Stellantis.

L’UFC-Que Choisir a dénoncé lundi « l’incurie » dont a fait preuve, selon elle, le géant automobile jusqu’ici. "À défaut de réponse et d’engagements satisfaisants dans le délai d’un mois, l’UFC-Que Choisir engagera toutes actions judiciaires utiles afin de préserver les droits des consommateurs et de défendre l’intérêt collectif de ces derniers », a prévenu l’association dans un communiqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ocarina
25/juin/2024 - 17h54

Ils les cumulent, avec le scandale sur leur système ADBLUE qui est  une vraie daube.