23/06 17:09

Mathieu Kassovitz dénonce une manipulation après avoir été critiqué en affirmant que le RN a "peut-être sa place en France" : Il fustige "les connards qui utilisent les outils des fachos"

L'acteur-réalisateur Mathieu Kassovitz, critiqué par la gauche et la majorité pour avoir déclaré que le RN a "peut-être sa place en France" et que "c'est peut-être une expérience à essayer", a fustigé dimanche les "idiots" l'accusant selon lui de promouvoir le vote RN.

Revenant sur les réactions suscitées par un passage de son interview la veille sur LCI, le réalisateur de "La Haine", film culte sur les violences policières, en a publié un "extrait plus large" sur Instagram. "Pour tous les idiots, imbéciles, connards qui utilisent les mêmes outils de propagande que les fachos et m'accusent d'avoir déclaré de voter RN", a-t-il commenté, invitant à "voir les 25 minutes complètes sur LCI" et à "voter la semaine prochaine".

Samedi sur la chaîne d'info, l'acteur du "Bureau des Légendes" a laissé entendre qu'il n'irait pas manifester en cas de victoire du RN aux législatives des 30 juin et 7 juillet.

"Je serai avec vous de tout coeur, mais j'en ai marre (...) de manifester, c'est tout le temps le même cirque", a-t-il déclaré. "Manifester moi, je ne suis pas trop pour (...) je vais me mettre dans la merde mais je suis pour la violence face à la violence", a-t-il poursuivi.

"J'ai toujours été un petit peu dans l'attente de l'arrivée du FN (ancien nom du RN, ndlr) pour voir quelle est la vraie réaction des Français", a ajouté Mathieu Kassovitz, qui affirme ne pas voter. "Est-ce qu'on est vraiment le pays des droits de l'Homme ou est-ce qu'on est devenu autre chose ? C'est aussi intéressant, parce que peut-être qu'on est devenu autre chose, et il faut accepter ça aussi", développe le comédien.

"Peut-être que le FN a sa place en France, et peut-être qu'ils vont faire un meilleur boulot", a-t-il lancé. "En tout cas c'est peut-être une expérience à essayer. (...) On ne saura jamais vraiment qui on est si on n'est pas passé par ce stade-là", a estimé l'artiste, habitué des coups de gueule et sorties médiatiques.

Sur les réseaux sociaux, certains internautes l'ont accusé de trahir les minorités, quand d'autres ont appelé à regarder l'intégralité de l'interview. Mathieu Kassovitz y explique qu'il voterait "forcément à gauche" s'il votait et qu'il n'a "jamais compris les gens qui votent FN".

Son intervention détonne en tout cas parmi les prises de position publiques du milieu artistique.

Dimanche, plus de 800 professionnels de la culture et du cinéma (Romane Bohringer, Gilles Lellouche, Cédric Klapisch, etc.) ont appelé à voter pour faire barrage à l'extrême droite, dans une tribune publiée par le Monde.

Quelque 500 personnalités, principalement de la scène musicale (Eddy de Pretto, Clara Luciani etc.), ont également appelé vendredi à "faire obstacle" au RN et ses alliés, dans une autre tribune aux Inrocks.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
24/juin/2024 - 11h34
RODGER17 a écrit :

Et qu'est-ce qu'il avait dit à Dupont-Aignan en 2017 (raclure de bidet) lors de l'entre 2 tours ? Le discours change du tout au tout. Arrêtons d'interviewer ce genre de personnage.

Exact

Portrait de RODGER17
24/juin/2024 - 09h48

Et qu'est-ce qu'il avait dit à Dupont-Aignan en 2017 (raclure de bidet) lors de l'entre 2 tours ? Le discours change du tout au tout. Arrêtons d'interviewer ce genre de personnage.

Portrait de YVESM
23/juin/2024 - 17h16

Je vous avais dit de pas faire attention à ce type.

Il est, comme la gauche : il semble présenter des caractères de nature schizophrène.

Portrait de Archimedes
23/juin/2024 - 17h15

Le nazislamisme et le suprémacisme arabe sont infiniment plus préoccupants que le RN comme danger pour la démocratie, la république et les droits de l'homme.

Si la gauche n'avait pas trahi ses valeurs laïques on n'en serait pas là.