11/06 18:01

Brésil: Juan Darthés, un acteur argentino-brésilien connu pour des séries TV, a été condamné à six ans de prison pour le viol, il y a 15 ans, d'une actrice alors mineure

Un acteur argentino-brésilien connu pour des séries TV a été condamné à six ans de prison pour le viol, il y a 15 ans, d'une actrice alors mineure, dans un cas devenu emblématique du #MeToo en Argentine, ont annoncé les avocats de la victime.

Juan Darthés, 59 ans, a été condamné au Brésil, où il est né et demeure, pour l'agression de l'Argentine Thelma Fardin, des faits survenus en 2009 dans un hôtel de Managua, au Nicaragua, où il se trouvait avec l'actrice alors âgée de 16 ans en tournée de promotion d'une série à succès, "Patito feo" (Vilain petit canard).

La condamnation, par un tribunal de Sao Paulo, a été annoncée en conférence de presse à Buenos Aires par les avocats de l'actrice, Carla Junqueira et Martin Arias Duval, au siège d'Amnesty International Argentine, qui s'était mobilisée sur le cas. L'avocat a salué une sentence "ferme et robuste", mais rappelé que Darthés demeure pour l'heure en liberté, pouvant faire appel de ce jugement, avant un éventuel recours devant une instance supérieure.

Thelma Fardin a exprimé son "soulagement", assurant qu'elle "ne cherchait ni vengeance ni représailles, mais offrir une forme de réparation à cette enfant de 16 que j'étais". Et "ouvrir un avenir plus juste pour les filles et adolescentes". L'acteur avait alors 44 ans, 28 de plus que Fardin. Elle n'avait porté plainte que neuf ans plus tard, fin 2018, encouragée par la dynamique du mouvement #MeToo aux Etats-Unis, en particulier dans le cinéma avec les multiples accusations contre le producteur Harvey Weinstein.

Le cas, complexe, avait vu la coopération des justices nicaraguayenne, brésilienne et argentine. Les faits étant prescrits en Argentine, Thelma Ferdin avait déposé plainte au Nicaragua. Le Brésil n'extradant pas ses ressortissants, une procédure avait été engagée à Sao Paulo, juqu'au procès, un temps suspendu en 2022 avant de reprendre. Juan Darthés, à l'état-civil Juan Pacifico Dabul, niait les faits, qualifiant son accusatrice de "manipulatrice".

En Argentine, l'affaire avait suscité une forte émotion, notamment en raison de la notoriété de M. Darthés, acteur à succès de séries TV, et avait engendré la mobilisation d'actrices argentines pour dénoncer harcèlement et agressions sexuelles dans le milieu artistique.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions