11/06 14:01

La justice britannique examinera les 9 et 10 juillet le recours de Julian Assange contre son extradition vers les Etats-Unis, qui veulent juger le fondateur de Wikileaks pour une fuite massive de documents

La justice britannique examinera les 9 et 10 juillet le recours de Julian Assange contre son extradition vers les Etats-Unis, qui veulent juger le fondateur de Wikileaks pour une fuite massive de documents.

L'Australien de 52 ans est détenu depuis 2019 dans une prison de haute sécurité de Londres. Il se bat pour ne pas être remis à la justice américaine, qui le poursuit pour avoir rendu publics à partir de 2010 plus de 700.000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan. Il risque en théorie jusqu'à 175 ans de prison en vertu de la loi sur l'espionnage.

Dernier rebondissement dans cette affaire au long cours devenue un symbole pour ses partisans des menaces pesant sur la liberté de la presse, deux juges ont accordé à Julian Assange le droit de faire appel contre son extradition. Cet appel doit notamment porter sur la question de savoir s'il bénéficiera de la protection de la liberté d'expression en tant qu'étranger dans le système juridique américain.

Le fondateur de WikiLeaks avait été arrêté par la police britannique en avril 2019 après sept ans passés dans l'ambassade d'Equateur à Londres, afin d'éviter son extradition vers la Suède dans une enquête pour viol, classée sans suite la même année.

Depuis, les appels se sont multipliés pour que le président américain Joe Biden abandonne les charges retenues contre lui. L'Australie a fait une demande officielle en ce sens début 2024, que le président américain a dit examiner, suscitant l'espoir chez ses soutiens.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions