11/06 20:43

Législatives - Jordan Bardella annonce sur France 2 que "plusieurs dizaines de députés LR seront soutenus ou investis" par le RN - Gabriel Attal sur TF1 : "C'est moi qui mènerai cette campagne"

20h42: Gabriel Attal est au 20h de TF1 : "C'est moi qui mènerai cette campagne" des élections législatives anticipées pour la majorité". Le Premier ministre affirme qu'il mènera la campagne "en tant que chef de la majorité, Premier ministre, avec l'identité qui est la [mienne] (...) c'est-à-dire toujours écouter les Français, même quand ça ne fait pas toujours plaisir ce qu'on entend, essayer de prendre des décisions concrètes, régler les problèmes", avec des "priorités" : "les grands services publics que sont la santé, l'école, le pouvoir d'achat et l'emploi, l'écologie".

.

.

20h41: « Les discussions avec Marion Maréchal n'ont pas abouti, car j'estime que les invectives et les positions très excessives d'Éric Zemmour ont rendu les conditions d'un accord caduques », a expliqué Jordan Bardella, interrogé par Anne-Sophie Lapix sur le plateau de France 2. Quelques heures plus tôt, le président de Reconquête affirmait sur CNews ne « pas savoir » pourquoi les discussions avec le Rassemblement national étaient restées vaines.

20h28: Le président du Rassemblement national a "salué" l'alliance de son parti avec les Républicains pour les législatives, alliance annoncée par Éric Ciotti. "Pour remporter ces élections législatives, je souhaite établir une majorité de projet, de redressement", a déclaré Jordan Bardella sur France 2, "je confirme qu'il y aura un accord entre le Rassemblement national et les Républicains (...) il y aura un certain nombre de députés républicains sortants ou investis qui seront soutenus par le Rassemblement national, il y en aura plusieurs dizaines."

17h01: Comme le montrent les images de Rémy Buisine, un incident a éclaté à la sortie d’Eric Ciotti du QG des Républicains, qui a été vivement pris à partie par des militants de l'Union des Etudiants Juifs de France qui dénoncent l’accord avec le Rassemblement National.

 

 

16h27: Guilhem Carayon, le président des Jeunes Républicains, soutient Eric Ciotti: "Si notre famille politique n'opère pas un changement radical, elle est condamnée"

 

 

 

15h48: Lors d'un point presse, Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, évoque l'annonce d'Eric Ciotti. "Depuis dimanche, on se retrouve face à un paysage politique qui est un véritable champ de ruines et Emmanuel Macron aura réussi à faire exploser l'ancien monde. Mis à part le RN, aucun parti n'est en mesure de gouverner la France", déclare-t-il.

"Les Républicains ne feront jamais d'alliance avec le Rassemblement national. Nous avons des divergences idéologiques profondes et nous devons préserver notre indépendance et notre intégrité".

Et d'estimer qu'Eric Ciotti commet une "double faute" en voulant une alliance avec le RN : "sur le fond et sur la manière". Il assure que son parti n'ira ni vers le macronisme, qui "a montré qu'il était laxiste", ni vers Marine Le Pen, qui a "changé d'avis sur tant de sujets".

Et d'ajouter qu'Eric Ciotti "a menti" à son parti,. "Tout cela a été mûrement réfléchi et mûrement camouflé, c'est un manque de loyauté, un manque de droiture".

"Le spectacle que nous donnons est sans doute un spectacle qui attriste nos compatriotes", regrette Bruno Retailleau.  

Pour Bruno Retailleau, Eric Ciotti "ne peut pas rester à la tête du parti, mais je sais qu'il va s'accrocher", anticipe-t-il.

15h41: François-Xavier Bellamy indique sur x: "Abandonner aujourd’hui nos couleurs serait un choix inutile pour le pays.".
Et de publier une lettre ouverte:

La crise politique que traverse le pays est le résultat direct de la confusion, des reniements et des inconséquences, de tous bords, qui ont écoeuré les Français.

Pour ma part, je n’ai jamais varié : je suis convaincu que notre vie publique ne retrouvera son sens que par la constance et la clarté. Et que la France ne se relèvera que par la reconstruction d’une famille politique de droite, assumée, exigeante, renouvelée, qui saura tirer toutes les leçons des déceptions du passé, pour proposer la seule ligne claire qui puisse sortir le pays de toutes les impasses qui le piègent.

C’est le sens de la campagne que j’ai menée lors de cette élection européenne, qui me conduit aujourd’hui à porter la voix du pays au sein de la droite européenne, qui devient la première force politique en Europe. Nous ne sommes pas condamnés à abdiquer. Je ne renierai pas aujourd’hui l’engagement que j’ai pris devant les Français. Je continuerai de travailler pour refonder la droite à laquelle je crois : déterminée sur la sécurité et la maîtrise des frontières, courageuse dans le combat pour la liberté et contre la folie budgétaire, claire dans sa défense de la souveraineté nationale et dans ses engagements internationaux.

Abandonner aujourd’hui nos couleurs serait un choix inutile pour le pays : tout prouve déjà que la majorité actuelle sera défaite, et que nos candidats reconstruiront un groupe de droite fort et cohérent à l’Assemblée nationale, qui votera ce qui ira dans le sens de nos convictions et de l’intérêt de la France, sans qu’aucun accord d’appareil ne soit nécessaire pour cela. Je comprends les incertitudes, les impatiences ; mais je sais qu’en réalité, un tel accord serait contre-productif : il accomplirait en effet ce dont rêve Emmanuel Macron depuis toujours, qui veut faire croire que rien n’existe entre lui et le RN. J’ai combattu ce faux duel pendant des années. Je crois à un débat clair. Je ne vais pas changer d’avis aujourd’hui, alors que le résultat des élections européennes montre justement que nous pouvons retrouver un élan.

Continuer à tracer cette voie n’implique pas pour autant de nier la première menace qui pèse aujourd’hui sur la France, celle d’une victoire de l’extrême-gauche. L’alliance innommable passée hier entre les partis de gauche et la France Insoumise peut conduire demain au pouvoir des élus qui pactisent avec l’islamisme, qui justifient l’antisémitisme, qui soutiennent explicitement toutes les forces du chaos. La droite n’a aucune leçon de morale à recevoir des antifascistes de comédie qui prétendent, comme ils l’ont fait hier à Paris, combattre le RN en arrachant des drapeaux français. Et je le dis avec détermination : partout où il faudra faire un choix, nous devrons toujours faire barrage à cette alliance d’extrême-gauche, et nous préoccuper d’abord de la survie de la France et des principes qui la fondent.

Comme je l’avais promis, je suis aujourd’hui au travail au Parlement européen pour y mener les combats, décisifs pour le pays et pour l’Europe, qui vont s’y jouer dès les jours qui viennent. Cela ne m’empêchera pas de prendre toute ma part à l’effort patient qui nous attend en France pour reconstruire la droite, et pour relever le pays, dans la clarté, la constance et la fidélité, qui sont plus que jamais la condition de la confiance retrouvée.

François-Xavier Bellamy"

15h33: L'ex-Première ministre Elisabeth Borne appelle "tous les républicains de droite, du centre et de gauche" à "défendre [leurs] valeurs" après qu'Eric Ciotti a annoncé son souhait de voir LR faire une alliance avec le RN.

15h23: Sur le réseau social X, le ministre de l'Economie Bruno le Maire écrit: "Faisons une place dans notre majorité à tous les élus et militants LR qui refusent la collaboration. Rassemblons "

15h13: Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines, annonce qu'il quitte Les Républicains. Dans ce département d'Ile-de-France, la sénatrice Sophie Primas annonce, elle aussi, quitter le parti.

13h52: Gabriel Attal sera ce soir l'invité du journal télévisé de 20H00 de TF1, a indiqué à l'AFP l'entourage du Premier ministre. Le chef du gouvernement répondra au questions de la chaîne après être sorti de son silence mardi devant les députés Renaissance.

"J'irai au bout de mon devoir" pour "éviter le pire" aux élections législatives anticipées, a affirmé Gabriel Attal devant les élus de son camp, considérant la dissolution comme "soudaine", voire "brutale" pour les députés.

13h47: Le point sur ce que l'on sait

Le patron de LR Eric Ciotti a provoqué mardi un coup de théâtre en annonçant que la droite avait « besoin d’une alliance » pour les législatives du 30 juin avec le Rassemblement national, un accord inédit avec l’extrême droite rejeté immédiatement par de nombreux dirigeants de son parti.

« Nous avons besoin d’une alliance, en restant nous-mêmes, (...) avec le Rassemblement national et avec ses candidats », a affirmé M. Ciotti, précisant avoir eu des discussion avec Marine Le Pen et Jordan Bardella. Si l’accord se concrétise, ce sera le premier de ce genre en France entre la droite et l’extrême droite.

Le patron de LR a estimé que la droite avait besoin de cet accord pour préserver sa représentation à l’Assemblée nationale, qui compte aujourd’hui 61 députés, dont beaucoup ne sont pas sur la ligne du président du parti. « Je souhaite que tous les députés républicains sortants qui souhaitent ne pas avoir d’adversaire du RN puissent ne pas avoir de concurrents », a-t-il ajouté, estimant « vouloir préserver un groupe » au Parlement.

Au sein de LR, de nombreuses voix se sont élevées immédiatement contre cet accord: le président LR du sénat Gérard Larcher, qui s’est toujours opposé à un accord avec l’extrême droite, a assuré qu’il « n’avalisera jamais un accord avec le RN », en s’exprimant devant les sénateurs LR.

Le président des sénateurs LR Bruno Retailleau, a dénoncé « une ligne personnelle », rejoint par le patron des députés LR Olivier Marleix pour qui M. Ciotti « n’engage que lui » et doit démissionner.

13h34: "À la suite des déclarations d’Eric Ciotti, j’estime qu’il ne peut plus présider notre mouvement et doit se démettre de son mandat de président des Républicains", déclare le président du Sénat, Gérard Larcher sur X.

.

.

13h32: Le président du Rassemblement national Jordan Bardella vient de poster un message sur X. « En répondant à cet appel au rassemblement, Éric Ciotti choisit l’intérêt des Français avant celui de nos partis. Unissons nos forces pour lutter contre le chaos migratoire, rétablir l’autorité et l’ordre, et soutenir le pouvoir d’achat des Français. L’union fait la France ».

.

.

13h23: Marine Le Pen salue "le choix courageux" d'Eric Ciotti et son "sens des responsabilités"

13h18: Le patron des députés LR Olivier Marleix appelle Eric Ciotti à "quitter la présidence" des Républicains

13h04: Le patron des Républicains Eric Ciotti s'exprime au 13h de TF1

"Je crois qu'il y a la nécessité de servir le pays qui est en danger (...) Nous avons besoin d'une alliance. Il faut une alliance avec le Rassemblement national. Une alliance à droite". "Aujourd'hui, LR est trop faible pour s'opposer", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "On n'a pas réussi à percer le mur du son, donc aujourd'hui il faut nouer une forme d'alliance".

.

.

12h17: Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, vient de s’exprimer sur X. «Alors que la folie s'empare de la politique française et que la France va traverser une période de grande instabilité, notre pays va avoir besoin d'élus solides et fidèles à leurs convictions", écrit l'homme politique sur le réseau social.

"Le devoir de la Droite républicaine est de proposer une parole claire et indépendante entre l'impuissance du « en même temps » et le saut dans l'inconnu du RN. Il n'y a aucun avenir pour les combinaisons d'appareil. C'est la voix que je porterai, sans aucune compromission, quelles que soient les circonstances", poursuit Laurent Wauquiez.

.

.

12h12: Gabriel Attal va se représenter dans sa circonscription des Hauts-de-Seine, annonce son entourage

12h08: Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, vient de s’exprimer sur son compte X. « Fidèle à une droite gaulliste et républicaine, ayant affronté en première ligne Emmanuel Macron, je n’accepterai jamais aucune compromission avec les extrêmes, dont j’ai la conviction qu’ils amèneront la France à la faillite et au chaos », écrit-elle sur le réseau social.

.

.

12h01: Le président des députés LR à l'Assemblée nationale Olivier Marleix a annoncé que les élus de son groupe seraient candidats sous leurs "couleurs", "sans arrangements", sur fond de spéculations autour d'un accord entre la droite et le RN pour les législatives anticipées

11h53: Renaud Muselier, président Renaissance de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) mais membre pendant des années des Républicains, a « solennellement » appelé mardi sur X le parti d’Eric Ciotti à renoncer à « l’infamie » d’un accord avec le Rassemblement national.

.

.

11h37: Eric Ciotti, président du parti Les Républicains, sera invité du 13h de TF1 aujourd'hui

11h30: « J’irai au bout de mon devoir » pour « éviter le pire » aux élections législatives anticipées, a affirmé mardi Gabriel Attal devant les députés Renaissance, considérant la dissolution comme « soudaine », voire « brutale » pour les députés, selon son entourage.

« J’irai au bout de mon devoir de citoyen attaché à son pays qui donnera tout pour éviter le pire » et au « bout de mon devoir de Premier ministre pour agir aux services des Français jusqu’à la dernière minute », a-t-il déclaré. C’est la première fois que le Premier ministre s’exprime depuis la défaite de son camp aux européennes dimanche après laquelle il s’est démarqué par son silence.

La dissolution est « une décision soudaine » et « je sais aussi que c’est brutal pour vous, vos collaborateurs et ceux qui repartent au combat », a admis Gabriel Attal qui n’a été informé que tardivement de la décision du président de dissoudre l’Assemblée nationale.

Pour autant « nous ne sommes pas là pour parler de nos états d’âmes, mais pour aller de l’avant. Aller de l’avant car la messe n’est pas dite » et « le combat qui commence a des enjeux très différents de ceux des européennes », a-t-il ajouté.

Cette élection « a un enjeu plus dramatique et historique que celle de 2022 » car « l’extrême droite est aux portes du pouvoir et la Nupes (alliance de gauche, ndlr) a montré un spectacle révoltant depuis deux ans », a poursuivi le chef du gouvernement.

Il a jugé notamment « révoltant » que les socialistes veuillent « construire un accord » avec la France insoumise. « Les socialistes ont dit pendant toutes les européennes que l’après se ferait sans Mélenchon, et ils n’ont pas attendu 24h pour construire un accord avec LFI, ce qui est révoltant », a-t-il dit.

« Désormais, ceux qui s’allient à LFI ne peuvent plus dire qu’ils ne savaient pas », a-t-il ajouté. Sans dire s’il conduirait la campagne, Gabriel Attal, qui est aussi à son poste le chef de la majorité, a plaidé pour « un choix clair » en faveur de son camp et pas seulement un vote « contre les extrêmes ». « D’un côté, le rejet de l’autre, et de l’autre le respect des personnes. D’un côté le choix du KO financier et social et en face le choix de la stabilité et de la construction », a-t-il dit.

« On va se mobiliser dans les 20 jours qui viennent, être offensifs, dénoncer l’accord indigne » de la gauche annoncé lundi soir, a-t-il complété, et « porter une espérance et une construction ».

11h22: Eric Zemmour, le président de Reconquête, vient de publier un message sur son compte X. "Dans ce moment crucial de la politique française, l’heure est à un grand rassemblement pour la victoire. Hier encore, la gauche rassemblée en #frontpopulaire a montré sa volonté de reprendre le pouvoir à Emmanuel Macron", déclare-t-il. 

Et d'ajouter : "Pour le moment, les modalités d’un rassemblement ne m'ont toujours pas été communiquées. Je sais que de nombreux soutiens de Reconquête s'en étonnent. Je recevrai Marion tout à l'heure pour connaître ce qu'elle cherche vraiment à obtenir. Le temps presse pour la France et pour la victoire que je souhaite et que j'ai toujours cherchée".

.

.

11h18: Jean-François Copé vient de publier un communiqué de presse. "Depuis quelques heures, des rumeurs alarmantes font état d'une possible alliance entre le Rassemblement National (RN) et Les Républicains (LR). Une telle décision, si elle était véritablement envisagée, ne peut en aucun cas être prise de manière unilatérale par un seul homme", débute-t-il dans son texte.

Et d'ajouter : "J'ai toujours soutenu appartenir à une droite décomplexée qui assume d'être une droite forte mais qui a pour condition d'être totalement étanche avec l'extrême droite. Cette question est d'une gravité extrême et mérite une discussion approfondie et un vote démocratique par l'ensemble des membres de notre bureau politique. C'est pourquoi j'exige la convocation d'un bureau politique dans les 24 heures afin que ce sujet soit débattu et tranché par la voie collégiale". 

"J'appelle tous ceux qui partagent mon avis à le faire savoir dès aujourd'hui. Nous devons nous assurer que les décisions cruciales pour l'avenir de notre parti et de notre pays soient prises de manière collective et transparente. Nous devons défendre les valeurs fondamentales de notre parti et garantir que chaque voix soit entendue dans ce processus décisif", conclut-il.

.

.

10h40: Alors que Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), tend la main aux Républicains pour un accord dans le cadre des législatives anticipées, du 30 juin et du 7 juillet prochains, Le Figaro nous apprend ce matin qu'Eric Ciotti, le président Les Républicains, sera l'invité ce soir d'un 20h pour évoquer son choix.

Sur le plateau, l'homme politique pourrait annoncer des alliances locales avec le RN, selon les circonscriptions. "Je sais qu’il y réfléchit sérieusement", indique à nos confrères un haut cadre de LR.

De son côté, Paris Match rapporte qu’Eric Ciotti aurait demandé plus d'une centaine de circonscriptions au RN. "Depuis hier, des noms de députés sortants qui pourraient trouver un terrain d’entente pour conserver leurs sièges circulent", ajoute Le Figaro.

Marine Le Pen a assuré hier que le RN était « bien sûr capable » de ne pas présenter de candidat face à des candidats LR avec lesquels un accord aurait été trouvé, afin de « faire le rassemblement » lors des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet.

« C’est ce sur quoi nous travaillons mais avec des points politiques sur lesquels chacun se met d’accord. (...) Je pense qu’avec un grand nombre d’élus, nous le sommes », a-t-elle expliqué sur TF1, évoquant « un projet fondé sur deux grands chantiers, la défense du pouvoir d’achat et le redressement de l’économie et la lutte contre l’insécurité et l’immigration ».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ocarina
12/juin/2024 - 20h48
seb2746 a écrit :

Quelle tolérance ? +60 millions de morts et la Shoah y'a une tolérance" maintenant pour ça ? aucune tolérance pour une telle idéologie.

Là en plus, on parle d'un mec qui n'a JAMAIS bossé de sa vie et même au "pouvoir", jamais 1 seul amendement, le gars glande rien H24 pour +15k/mois mais critique les "assistés" à 500 euros/mois...

Tu divagues comme d'habitude, tes 60 millions, ils proviennent de Marseille ou une truite arrive à faire 1 mètre de long?

Quant à tes 500€, rajoutes y les avantages logements, électricité, CMU, la CAF, la cantine à 1€ pour les enfants, le trafic....un smicard qui se lève le matin pour aller au boulot, il ne lui reste rien à la fin du mois une fois tout payé et en se serrant la ceinture.

 

Portrait de COLIN33
12/juin/2024 - 11h51 - depuis l'application mobile

quand va t-on connaître la liste des judas ?

Portrait de seb2746
12/juin/2024 - 11h04
Ocarina a écrit :

@seb2746 

"Ou comment justifier les défilé néo-nazis dans nos rues et le retour des ratonnades."

Comment justifier des défilés (avec un s) de l'ultra gauche avec LFI pour contester un résultat des urnes , polluer les meetings des adversaires en politique ?

Est ce la tolérance, le respect des opinions des autres, la reconnaissance d'un lien entre immigration et délinquance, etc ..?

Quelle tolérance ? +60 millions de morts et la Shoah y'a une tolérance" maintenant pour ça ? aucune tolérance pour une telle idéologie.

Là en plus, on parle d'un mec qui n'a JAMAIS bossé de sa vie et même au "pouvoir", jamais 1 seul amendement, le gars glande rien H24 pour +15k/mois mais critique les "assistés" à 500 euros/mois...

Portrait de Ocarina
12/juin/2024 - 10h44

@seb2746 

"Ou comment justifier les défilé néo-nazis dans nos rues et le retour des ratonnades."

Comment justifier des défilés (avec un s) de l'ultra gauche avec LFI pour contester un résultat des urnes , polluer les meetings des adversaires en politique ?

Est ce la tolérance, le respect des opinions des autres, la reconnaissance d'un lien entre immigration et délinquance, etc ..?

Portrait de Lotus14
12/juin/2024 - 10h24

Vous croyez que cette bagarre entre eux c'est pour le Pays !!!! 

Non  non !!! c'est pour avoir un poste car ils ne vivent que de ça   et ça les rend  agressifs  

Portrait de Le Suisse
11/juin/2024 - 22h33
seb2746 a écrit :

Ou comment justifier les défilé néo-nazis dans nos rues et le retour des ratonnades.

On voit pas beaucoup d'islamiste en bande avec des couteaux dans les rues, idem pour ceux qui vous livrent vos colis, vos éboueurs et ceux qui vous on permit de vivre pendant le covid (en risquant leur vie justement eux).

On voit que pour certain la Shoah n'est qu'un "détail de l'histoire" certainement.

vous essayez de vous convaincre ? Il faut retirer le masque de réalité virtuelle que vous avez sur les yeux smiley

Portrait de Le Suisse
11/juin/2024 - 22h28
remi2 a écrit :

chiffre fauxil suffit de chercher, et en 3 minutes, j'ai trouvé un chiffre moitié moins que celui que vous annoncez"cherchez l'erreur"

cool alors cherchez encore 10 minutes de plus et on tombera à 70 000 smiley

Portrait de seb2746
11/juin/2024 - 21h36
Koikilencoute a écrit :

Pendant que LR s'offusque (qui avec l'UMP et le RPR ont décuplé l'immigration et la dette publique depuis 40 ans), l'islamisation et le grand remplacement avancent tranquillement...

Ou comment justifier les défilé néo-nazis dans nos rues et le retour des ratonnades.

On voit pas beaucoup d'islamiste en bande avec des couteaux dans les rues, idem pour ceux qui vous livrent vos colis, vos éboueurs et ceux qui vous on permit de vivre pendant le covid (en risquant leur vie justement eux).

On voit que pour certain la Shoah n'est qu'un "détail de l'histoire" certainement.

Portrait de POSITIF +
11/juin/2024 - 21h36 - depuis l'application mobile

Et cette folle de Sandrine Rousseau, elle n'a pas HONTE!?. Elle se rallie avec des antisémites et elle OSE venir crier sur Eric Ciotti, un tour à l'hôpital psychiatrique et qu'elle y reste.

Portrait de POSITIF +
11/juin/2024 - 21h32 - depuis l'application mobile

Ciotti a bien raison de se rallier avec le RN. logique il est de la droite. Et tous les Républicains devront soutenir le RN.

On ne crie pas SCANDALE que les socialistes se rallient à l'extrême gauche!. Ces fous de LFI, eux sont des dangers pour la France.

C'est extrêmes communistes, qu'ils aillent vivre en Corée du Nord ou en Chine. Je mets ma mains au feu, et je ne donne pas une semaine pour qu'ils demandent à l'ambassade de France de venir les rapatrier en France.

Portrait de Amandecroquante
11/juin/2024 - 21h29

Vous vous souvenez de l’Europe ?

Parait que c’est l’Europe qui dicte la loi, et là d’un coup aucune analyse dans les médias ni chez les politiques…

Tout n’est que spectacle sur le dos du peuple

Portrait de YVESM
11/juin/2024 - 20h07

Le problème de la droite : il y a trop de politiciens dyslexiques.

Ciotti a raison.

 

Portrait de bruno.13
11/juin/2024 - 19h12

Vous souvenez-vous de Monsieur RAMIREZ dans le film "Papy fait de la résistance" ? Le rôle a aujourd'hui été repris par CIOTTI, mais hélas dans la vraie vie

Portrait de Koikilencoute
11/juin/2024 - 18h53

Pendant que LR s'offusque (qui avec l'UMP et le RPR ont décuplé l'immigration et la dette publique depuis 40 ans), l'islamisation et le grand remplacement avancent tranquillement...

Portrait de remi2
11/juin/2024 - 18h37
Talya a écrit :

J'ai appris aujourd'hui que sous Macron, La France a accueilli 500 000 immigrés chaque année qui veulent se loger (c'est l'équivalent de la ville de TOULOUSE chaque année à intégrer) alors qu'on ne construit que 70 000 logements sociaux par an. Cherchez l'erreur, il faut arrêter ce carnage et revoir la politique d'immigration d'urgence en France !

chiffre fauxil suffit de chercher, et en 3 minutes, j'ai trouvé un chiffre moitié moins que celui que vous annoncez"cherchez l'erreur"

Portrait de Amandecroquante
11/juin/2024 - 18h26

En même temps, c’est bien la preuve qu’il y a un vrai problème à droite.

Les français sont majoritairement de droite, et pourtant ils n’arrivent pas à se faire représenter 

Portrait de Wouhpïnaise
11/juin/2024 - 17h49

Pas sûr que Ciotti fasse le bon choix en déclarant vouloir une alliance avec le RN. Il risque de créer une profonde division chez LR et d'en faire fuir les adhérents, voire de faire couler son parti qui n'est déjà pas au mieux de sa forme. Au pire il sera seulement viré et LR poursuivront leur route. Mais ça laissera sans doute des traces.

Portrait de Greg1928
11/juin/2024 - 17h49
COLIN33 a écrit :

@Greg1928
CIOTTI retourne sa veste comme du jamais vu ! vous ne devez pas avoir chez vos proches ou famille des résistants, il y en a qui doivent se retourner dans leur tombe, nous vivons un moment historique grave après avoir commémoré la semaine dernière les 80 ans du débarquement.......

Ne dérivez pas le sens de mon commentaire ; VOUS avez réclamez une liste et je m'interrogeais sur la procédure qui rappelait des temps anciens. 

 

Portrait de Angelussauron
11/juin/2024 - 17h39
Beguin a écrit :

LR est mort depuis des annees, sarkosy a tout fait pour

 

Oui mais ils étaient pas encore enterré, on prépare la crémation smiley

En tout cas ça prouve que la politique en France c'est à vomir pas un parti pour rattraper l'autre... ils sont tous pareil seul les idées changent mais bon ils sont même capables d'effacer leurs idées par opportunisme...

Portrait de Beguin
11/juin/2024 - 17h27

Les LR sont inaudibles depuis des années, du reste  bcp sont passés  à  la macronie. 

Portrait de DK Dent
11/juin/2024 - 17h18

Le Minion du Paca a retourné son beau costard plus vite que son ombre.

Honte à lui et aux incultes qui le suivent.

Démission.

Portrait de Beguin
11/juin/2024 - 17h26

Retailleau, morano, lisnard  tous au redressement  du pays..

Portrait de Beguin
11/juin/2024 - 17h29
Super Dupont a écrit :

Au lieu de meugler à sa démission comme des vaches en rut, les membres des Républicains feraient mieux d’organiser un référendum pour savoir si leurs adhérents sont favorables ou non à cette alliance.
Ils seraient étonnés du résultat vu que c’est justement parce qu’E. Ciotti partageait des idées avec le RN (comme la lutte contre l’Islamisme) qu’il avait été élu Président. Il ne doit rien lâcher.

LR est mort depuis des annees, sarkosy a tout fait pour

Portrait de Beguin
11/juin/2024 - 17h29
Super Dupont a écrit :

Au lieu de meugler à sa démission comme des vaches en rut, les membres des Républicains feraient mieux d’organiser un référendum pour savoir si leurs adhérents sont favorables ou non à cette alliance.
Ils seraient étonnés du résultat vu que c’est justement parce qu’E. Ciotti partageait des idées avec le RN (comme la lutte contre l’Islamisme) qu’il avait été élu Président. Il ne doit rien lâcher.

 chance historique de redresser le pays

Portrait de ResterVivant
11/juin/2024 - 16h30 - depuis l'application mobile
Picapel a écrit :

Je ne suis ni pour Bardella, ni pour Ciotti et encore moins pour Macron ! La Nupes ancienne version et le pseudo front populaire du dictateur en devenir Mélenchon m'indisposent tout autant.

Mais c'est dans ces moments intenses que l'on voit dans quel camp se situent les vrais hommes qui savent se respecter et rester fidèles à leurs opinions !

S'il fallait une preuve que Ciotti tourne son cul au vent favorable, il vient de la donner ! garder son siège en reniant tous ses principes, tous ses amis politiques et en foulant le peu d'honneur qu'il lui restait !

Un petit homme, aigri, jaloux des gagnants, près à vendre son âme au diable ! L'exemple même du mec pour qui je ne pourrai jamais voter tant il est intellectuellement médiocre.

MAIS quand je vois le PS, les Verts, le PC qui ont été foulés au pieds par la LFI se compromettre une nouvelle fois avec eux, je ne peux pas avoir le moindre respect pour eux ! Comment peuvent-ils se regarder dans un miroir !

J'ai honte pour eux, pour la France et pour son peuple qui méritent mieux que ces apprentis sorciers !

D'un bord à l'autre ils sont tous abjects !

J’aime mon pays, j’ai des valeurs. La politique m’intéresse, j’adore les débats, les échanges d’idées, l’intérêt du pays doit être une priorité.. Ce qui me désole, et pire.. me dégoûte, c’est le bal des faux-culs.. Quelle honte, vous tous, les politiques.. Vous vous chiez dessus à longueur de temps, vous jurez « au grand jamais », vous vous faites des croches pattes, des coups bas, vous vous détestés et voilà que… miracle : vous vous aimez, vous vous trouvez mutuellement des qualités… uniquement pour sauver vos fesses, vos supers trains de vie, vos petites gueules… et vous tournez vos vestes… Quel dégoût, quelle minabilité.. Des alliances, ok, quand on a des affinités, mais pas quand vous vous êtes chiés dessus pendant des années.. Acceptez votre défaite Mr Ciotti, vous êtes responsable du naufrage de vitre parti… Reconstruisez-le, mais ne crachez pas dans la soupe, ne trahissez pas vos « amis » politique..

Portrait de Talya
11/juin/2024 - 16h29
Super Dupont a écrit :

Bravo à E. Ciotti pour cette volonté d’accord. Il faut à tout prix que les autres politicards de Droite oublie ce « cordon sanitaire » qui existe depuis Mitterand et s’unissent avec le RN pour enfin changer la politique migratoire de notre pays qui est absolument catastrophique.
Encore combien de morts et de femmes violées par des ressortissants OQTF car on est incapables de les renvoyer chez eux?
N’oublions pas que l’Angleterre a trouvé le moyen de s’en débarrasser en en les envoyant au Rwanda. D’autres pays Européens sont intéressés par cette méthode, donc c’est tout à fait possible. Rien n’est perdu…

J'ai appris aujourd'hui que sous Macron, La France a accueilli 500 000 immigrés chaque année qui veulent se loger (c'est l'équivalent de la ville de TOULOUSE chaque année à intégrer) alors qu'on ne construit que 70 000 logements sociaux par an. Cherchez l'erreur, il faut arrêter ce carnage et revoir la politique d'immigration d'urgence en France !

Portrait de Super Dupont
11/juin/2024 - 16h25 - depuis l'application mobile

Au lieu de meugler à sa démission comme des vaches en rut, les membres des Républicains feraient mieux d’organiser un référendum pour savoir si leurs adhérents sont favorables ou non à cette alliance.
Ils seraient étonnés du résultat vu que c’est justement parce qu’E. Ciotti partageait des idées avec le RN (comme la lutte contre l’Islamisme) qu’il avait été élu Président. Il ne doit rien lâcher.

Portrait de Alexshe
11/juin/2024 - 16h07
COLIN33 a écrit :

@Greg1928
CIOTTI retourne sa veste comme du jamais vu ! vous ne devez pas avoir chez vos proches ou famille des résistants, il y en a qui doivent se retourner dans leur tombe, nous vivons un moment historique grave après avoir commémoré la semaine dernière les 80 ans du débarquement.......

N'importe quoi... Il y'a eu plusieurs résistants dans ma famille et ce qui leur aurait fait du mal c'est le fait qu'on laisse notre identité disparaître au profit de celle des immigrés. Ils ont lutté pour que la France reste la France, et c'est ce que veulent également le RN et Reconquête. Les partis opposés œuvrent pour la destruction de notre culture et de nos acquis

Portrait de Alexshe
11/juin/2024 - 15h50

On va voir si les républicains continuent de trahir la droite en suçant renaissance ou si ils se réveillent. Bravo Ciotti en tout cas

Portrait de Picapel
11/juin/2024 - 15h50

Je ne suis ni pour Bardella, ni pour Ciotti et encore moins pour Macron ! La Nupes ancienne version et le pseudo front populaire du dictateur en devenir Mélenchon m'indisposent tout autant.

Mais c'est dans ces moments intenses que l'on voit dans quel camp se situent les vrais hommes qui savent se respecter et rester fidèles à leurs opinions !

S'il fallait une preuve que Ciotti tourne son cul au vent favorable, il vient de la donner ! garder son siège en reniant tous ses principes, tous ses amis politiques et en foulant le peu d'honneur qu'il lui restait !

Un petit homme, aigri, jaloux des gagnants, près à vendre son âme au diable ! L'exemple même du mec pour qui je ne pourrai jamais voter tant il est intellectuellement médiocre.

MAIS quand je vois le PS, les Verts, le PC qui ont été foulés au pieds par la LFI se compromettre une nouvelle fois avec eux, je ne peux pas avoir le moindre respect pour eux ! Comment peuvent-ils se regarder dans un miroir !

J'ai honte pour eux, pour la France et pour son peuple qui méritent mieux que ces apprentis sorciers !

D'un bord à l'autre ils sont tous abjects !