05/06 17:01

Des affiches appelant les Français à "ne pas répéter les erreurs de (leurs) ancêtres" en combattant contre la Russie en Ukraine sont apparues à proximité de l'ambassade de France à Moscou

Des affiches appelant les Français à "ne pas répéter les erreurs de (leurs) ancêtres" en combattant contre la Russie en Ukraine sont apparues à proximité de l'ambassade de France à Moscou, a constaté mardi l'AFP. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a aussi fait référence à ces posters anti-français lors d'une visite mardi au Congo.

"Français, ne répétez pas les erreurs de vos ancêtres, leur sort est connu", peut-on lire sur les affiches, visibles sur l'avenue de l'ambassade, notamment sur un arrêt de bus. Une photo en noir et blanc accompagne cet appel, montrant un homme en béret et pull noirs, écusson tricolore au bras. Il est présenté comme faisant partie des "Français (qui) ont déjà combattu contre la Russie aux côtés des nazis".

L'affiche appelle aussi les soldats français à se rendre à l'armée russe, en appelant une fréquence spéciale mise en place à l'été 2023 par les autorités russes pour appeler les soldats ukrainiens à se constituer prisonniers. Un message qu'a résumé Sergueï Lavrov lors d'un point presse à Oyo, au Congo.

"Pendant que je vous répondais, est arrivée une autre nouvelle", a-t-il déclaré aux journalistes. "Près de l'ambassade de France à Moscou sont apparues des affiches avec un appel aux soldats français à se constituer prisonniers". Contactée, l'ambassade de France n'a fait aucun commentaire.

Ces affiches surviennent en plein regain de tensions franco-russes autour de l'envoi possible d'instructeurs militaires français en Ukraine. La semaine dernière, le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Oleksandre Syrsky, a affirmé que la France allait envoyer "prochainement" des instructeurs. Le ministère ukrainien de la Défense avait cependant précisé peu après que l'envoi d'instructeurs était "toujours en discussion" avec la France et d'autres pays.

Le président français Emmanuel Macron a aussi plusieurs fois évoqué la possibilité d'envoyer des troupes occidentales pour aider Kiev. Depuis, la Russie a multiplié les avertissements à l'égard de la France. Mardi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, n'a pas exclu que les forces russes puissent frapper les instructeurs français. Fin avril, des têtes de mort et un "Z" symbolisant le soutien à l'armée russe en Ukraine étaient apparues directement sur les murs de l'ambassade.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
6/juin/2024 - 06h34

Non à la co-belligérance

Portrait de Orwell2024
5/juin/2024 - 17h33

Surtout que les Ukrainiens furent les plus grands résistants face à la barbarie Nationale-Socialiste de tonton Adolf ,c'est bien connu de tous !