04/06 17:57

Un conseil indépendant nommé par le conseil d'administration du géant sud-africain de la télévision Multichoice "recommande" d'accepter l'offre de rachat par son premier actionnaire français Canal+

Un conseil indépendant nommé par le conseil d'administration du géant sud-africain de la télévision Multichoice "recommande" d'accepter l'offre de rachat par son premier actionnaire français Canal+, ont annoncé les deux entités dans un communiqué.

Conformément à la réglementation boursière en Afrique du Sud, le conseil d'administration de MultiChoice devait constituer un conseil indépendant pour statuer sur cette offre. Celui-ci avait nommé un expert indépendant qui l'a été jugée "juste et raisonnable", un avis repris par le conseil indépendant. "Il a donc recommandé aux actionnaires de MultiChoice d'apporter leurs actions à l'offre si les conditions suspensives sont levées", poursuit le communiqué.

Canal+, qui détient plus de 35% du capital de Multichoice, avait annoncé le 8 avril avoir fait une offre obligatoire pour en acquérir toutes les actions qu'il ne possédait pas encore.

Après le rejet en février d'une première offre jugée insuffisante, le groupe français avait relevé le 5 mars son offre à 125 rands (6,04 euros) par action, payés en numéraire, contre 105 rands (5,07 euros) précédemment, valorisant sa cible à près de 2,7 milliards d'euros.

Canal+, filiale du groupe Vivendi piloté par le milliardaire Vincent Bolloré, est présent en Afrique dans 25 pays au travers de 16 filiales et y compte 8 millions d'abonnés, selon les données du groupe français.

Sa position de premier actionnaire du géant sud-africain lui a permis de prendre pied en Afrique anglophone et lusophone, où MultiChoice compte 23,5 millions d'abonnés dans plus de 50 pays. La future entité serait cotée à la Bourse de Johannesburg.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions