27/05 13:51

EN DIRECT - Guerre contre le Hamas : Au moins 40 morts cette nuit dans des bombardements près de Rafah dans la bande de Gaza - "Ces opérations doivent cesser", déclare Emmanuel Macron, "indigné"

13h50: Le point sur la situation

La Défense civile de Gaza a fait état lundi de 40 morts à la suite d’une frappe israélienne nocturne qui a mis le feu à des tentes occupées par des Palestiniens déplacés dans un camp à Rafah, une attaque qui a provoqué des condamnations à l’étranger. L’armée israélienne a dit avoir mené une frappe aérienne ciblant deux hauts responsables du Hamas tard dimanche, et qu’elle enquêtait sur les informations faisant état de civils tués dans un incendie.

L’attaque à Rafah, où Israël a lancé des opérations au sol le 7 mai en dépit des inquiétudes exprimées au sein de la communauté internationale par crainte pour la population civile, a été dénoncée notamment par l’Egypte et le Qatar, médiateurs dans les efforts diplomatiques pour parvenir à un cessez-le-feu dans la guerre dévastatrice déclenchée il y a bientôt huit mois.

Après la frappe, la Défense civile palestinienne a fait état de nombreux corps « carbonisés » dans un incendie qui a ravagé le camp de déplacés de Barkasat, géré par l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), dans le nord-ouest de Rafah. « Le massacre commis par l’armée d’occupation israélienne dans les tentes de réfugiés (...) a fait 40 "martyrs" et 65 blessés », a déclaré à l’AFP Mohammed al-Mughayyir, un responsable de la Défense civile dans la bande de Gaza.

« Nous avons vu des corps carbonisés, démembrés... Nous avons également vu des cas d’amputations, des enfants blessés, des femmes et des personnes âgées », a-t-il ajouté. Des images du Croissant-Rouge palestinien ont montré des scènes de chaos, des ambulances toutes sirènes hurlantes et des secouristes en pleine nuit sur un site en feu, évacuant les blessés parmi lesquels des enfants.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué qu’un de ses hôpitaux de campagne recevait un « afflux de blessés venus se soigner pour des brûlures » et que « nos équipes font de leur mieux pour sauver des vies ». Des images de l’AFP au petit matin montrent les restes carbonisés de tentes de fortune et de véhicules, des familles constatant un paysage noirci autour d’elles.

12h33: Le président Emmanuel Macron vient de s'exprimer sur son compte X. "Indigné par les frappes israéliennes qui ont fait de nombreuses victimes parmi les déplacés à Rafah. Ces opérations doivent cesser. Il n'y a pas de zones sûres à Rafah pour les civils palestiniens. J'appelle au plein respect du droit international et au cessez-le-feu immédiat", déclare le président français sur le réseau social.

.

.

11h03: Les frappes israéliennes dans la ville palestinienne de Rafah pourraient « entraver » les pourparlers de trêve à Gaza, a mis en garde lundi le Qatar, pays médiateur entre Israël et le Hamas.

Le pays du Golfe s’inquiète du fait que « les bombardements vont compliquer les efforts de médiation en cours et entraver les efforts visant à parvenir à un accord pour un cessez-le-feu immédiat et durable dans la bande de Gaza », selon un communiqué du ministère qatari des Affaires Etrangères.

Le Qatar, les Etats-Unis et l’Egypte sont engagés depuis des mois dans des pourparlers visant à obtenir une trêve dans le territoire palestinien dévasté par près de huit mois de guerre.

Doha, qui accueille le bureau politique du Hamas depuis 2012, « condamne fermement les raids israéliens qui ont visé un camp de réfugiés à Rafah et fait des dizaines morts » dans cette ville surpeuplée du sud de la bande de Gaza, affirme le communiqué en dénonçant une « dangereuse violation du droit international ».

Le Qatar appelle « la communauté internationale à agir de toute urgence pour empêcher un génocide et protéger les civils », a-t-il ajouté.

Autre pays du Golfe, le Koweït a également a également dénoncé des « crimes de guerre flagrants » et appelé à une « intervention immédiate et ferme de la communauté internationale ».

10h09: Des responsables palestiniens ont accusé lundi Israël d’avoir bombardé un centre pour personnes déplacées près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant au moins 35 personnes, l’armée israélienne disant pour sa part avoir frappé un complexe du Hamas dans lequel opéraient « d’importants terroristes ».

« Cet atroce massacre perpétré par les forces d’occupation israéliennes est un défi à toutes les résolutions internationales », a écrit la présidence palestinienne dans un communiqué. Elle a accusé Israël d’avoir « délibérément visé » le camp de personnes déplacées de Barkasat, géré par l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) au nord-ouest de Rafah. Selon les autorités du Hamas, au moins 35 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans ce bombardement dimanche soir.

« Nous appelons les masses de notre peuple en Cisjordanie, à Jérusalem, dans les territoires occupés et à l’étranger à se lever et à marcher avec colère », a écrit le mouvement islamiste dans un communiqué, dénonçant un « horrible massacre ». Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que ses ambulances avaient transporté « un grand nombre » de personnes tuées ou blessées lors de l’attaque.

07h58: L'armée israélienne a affirmé qu'un de ses avions avait "frappé un complexe du Hamas à Rafah dans lequel opéraient d'importants terroristes", dont deux responsables du mouvement en Cisjordanie, Yacine Rabia et Khaled Nagar. "La frappe a été menée contre des cibles légitimes au regard du droit international, grâce à l'utilisation de munitions précises et sur la base de renseignements précis indiquant l'utilisation de la zone par le Hamas", a-t-elle dit dans un communiqué.

07h34: La présidence palestinienne a accusé Israël d'avoir bombardé un centre pour personnes déplacées près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant au moins 35 personnes et accuse Israël d'un «massacre».

Dimanche, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s'est dit «fermement opposé» à la fin de la guerre dans la bande de Gaza, toujours sous les bombes, alors qu'une réunion de son cabinet de guerre se tient dans un contexte d'intenses tractations diplomatiques pour parvenir à une trêve. Le Figaro fait le point sur la situation.

Dans la soirée de dimanche, le bureau des médias du gouvernement du Hamas à Gaza a indiqué qu'au moins 35 personnes avaient été tuées et des dizaines d'autres blessées dans des frappes israéliennes sur un centre pour déplacés près de Rafah.

.

.

07h03: "Demain un rassemblement doit se tenir devant l’ambassade d’Israël et nulle part ailleurs", écrit sur X la candidate aux élections européennes pour La France insoumise Rima Hassan. Plus tôt sur le même réseau social, elle a dénoncé les "criminels génocidaires" israéliens qui ont mené une frappe dans le nord-ouest de Rafah. Selon un dernier bilan, au moins 35 personnes ont été tuées.

06h43: Le leader de La France insoumise appelle à la "rupture de la coopération avec le gouvernement Netanyahu et son économie", un "embargo sur les armes", et à la reconnaissance de l'État de Palestine.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Archimedes
27/mai/2024 - 16h51

Que les palestimerdes, les nazislamistes et les suprémacistes arabes FOUTENT LA PAIX A L'OCCIDENT ou alors qu'ils crèvent !

Rendez les otages, déposez les armes, vite ! 

Portrait de Le Suisse
27/mai/2024 - 16h41
8Gako8 a écrit :

Tu sais même pas de quoi tu parles... perroquet du HAMAS qui n'a jamais foutu un pied à Gaza... smiley

d'ailleurs si tu remarques je ne parle justement pas de Gaza.... débile.

Portrait de 8Gako8
27/mai/2024 - 14h15
Le Suisse a écrit :

"Et les russes tués depuis 2014 dans le Donbas, on en parle ?

Tu sais même pas de quoi tu parles... perroquet de Poutine qui n'a jamais foutu un pied en Russie...

Tu sais même pas de quoi tu parles... perroquet du HAMAS qui n'a jamais foutu un pied à Gaza... smiley

Portrait de Le Suisse
27/mai/2024 - 14h04
maudav a écrit :

Et les russes tués depuis 2014 dans le Donbas, on en parle ?

Ce type est cynique level EXPERT, il va critiquer Israël pour que nos banlieues se tiennent tranquilles, c'est tout !

 

"Et les russes tués depuis 2014 dans le Donbas, on en parle ?

Tu sais même pas de quoi tu parles... perroquet de Poutine qui n'a jamais foutu un pied en Russie...

Portrait de maudav
27/mai/2024 - 13h36
lumelec a écrit :

C'est bien beau de s'indigner , mais les otages ,on en parle ? 

Et le supermarché bombardé à Karkiv par Poutine , ça l'indigne ? 

Et les victimes du Soudan ça l'indigne ? 

Et les russes tués depuis 2014 dans le Donbas, on en parle ?

Ce type est cynique level EXPERT, il va critiquer Israël pour que nos banlieues se tiennent tranquilles, c'est tout !

 

Portrait de maudav
27/mai/2024 - 13h33

Par contre quand le hamas ou les autres arabes autour envoient des roquettes, violent des juives ou tuent des bébés là, ça va pour macron !!!

Mais putain qu'il se taise !!!!

Portrait de lumelec
27/mai/2024 - 13h32

C'est bien beau de s'indigner , mais les otages ,on en parle ? 

Et le supermarché bombardé à Karkiv par Poutine , ça l'indigne ? 

Et les victimes du Soudan ça l'indigne ?