03/06 07:31

Empêtré dans une série d’incidents qui ont révélé des failles dans le contrôle de sa chaîne de production, le constructeur américain Boeing a annoncé qu’il ne prévoyait plus de dégager de trésorerie

Empêtré dans une série d’incidents qui ont révélé des failles dans le contrôle de sa chaîne de production, le constructeur américain Boeing a annoncé qu’il ne prévoyait plus de dégager de trésorerie lors de son exercice 2024.

En réaction, l’action de l’avionneur américain a décroché à Wall Street. Vers 15h45 GMT, le titre cédait 5,25%. Empêtré dans une série de difficultés, notamment un incident en vol le 5 janvier, le groupe a effacé plus de 32% de sa capitalisation boursière depuis le début de l'année.

Le directeur financier de Boeing a déclaré jeudi que l'avionneur américain, confronté à une crise généralisée qui pèse sur la production de ses avions les plus vendus, brûlera des liquidités plutôt que d'en générer en 2024 et que les livraisons n'augmenteront pas au deuxième trimestre.

Le directeur financier Brian West a déclaré à la Wolfe Research Global Transportation and Industrials Conference qu'il s'attendait à ce que le flux de trésorerie disponible de Boeing pour l'ensemble de l'année soit négatif, alors qu'il prévoyait en mars une génération de trésorerie positive de l'ordre de quelques milliards à un chiffre.

La production d'avions à réaction de Boeing a considérablement ralenti face à la surveillance accrue des autorités de réglementation, des compagnies aériennes et des législateurs à la suite d'un incident survenu en janvier, lorsqu'un bouchon de porte s'est détaché d'un avion de ligne d'Alaska Airlines alors qu'il était en plein vol.

Les livraisons d'avions commerciaux n'augmenteront pas au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'année, a déclaré M. West, ajoutant que "nous avons frustré et déçu" des clients en raison de la chaîne d'approvisionnement et des problèmes de production.

"Si vous êtes à l'intérieur de l'entreprise, vous voyez des progrès", a déclaré M. West, tout en ajoutant que "tout le monde aimerait que les choses aillent plus vite".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions