21/05 16:31

Procès du prince Harry contre The Sun: La justice britannique a rejeté la demande de plusieurs personnalités d'inclure personnellement Rupert Murdoch dans la procédure

La justice britannique a rejeté mardi la demande de plusieurs personnalités, dont le prince Harry, d'inclure personnellement Rupert Murdoch dans la procédure qu'ils ont intenté contre l'éditeur du tabloïd The Sun, propriété du magnat des médias, pour collecte illégale d'information.

Dans cette affaire, le fils du roi Charles III accuse notamment NGN d'avoir eu recours à des détectives privés pour obtenir des informations sur sa vie privée. L'éditeur a rejeté ces accusations et un procès est prévu en janvier prochain.

Dans une décision rendue publique mardi, le juge devait se prononcer sur une demande des plaignants d'intégrer de nouveaux éléments à la procédure en cours. Ils réclamaient notamment que Rupert Murdoch soit inclus personnellement parmi les personnes visées par la procédure, arguant qu'il était au courant des activités prétendument illégales du Sun.

S'il a accepté certaines demandes, le juge a en revanche rejeté celle visant le magnat australien naturalisé américain, estimant qu'il "ne voit pas ce que cela apporte aux allégations" déjà formulées. "Même s'il est sans doute tentant pour (les plaignants) de tenter d'inculper l'homme au sommet, cela n'ajoutera rien à la conclusion selon laquelle (...) d'autres cadres supérieurs étaient au courant et étaient impliqués, si cela s'avère être le cas", a indiqué le juge Timothy Francourt dans sa décision écrite.

Dans cette affaire contre NGN, le juge a déjà écarté les accusations de piratage de messageries téléphoniques invoquées par le prince. En avril, il a rejeté un recours de NGN qui risquait de retarder la tenue du procès. Dans le cadre de cette procédure, l'acteur Hugh Grant a annoncé fin avril avoir conclu un accord financier avec le groupe de médias, mettant fin aux poursuites le concernant. Parmi les autres plaignants figurent notamment le réalisateur Guy Ritchie et plusieurs anciens responsables politiques.

Le prince Harry a déjà fait condamner en décembre dernier un autre groupe de médias, MGN, éditeur du Daily Mirror, pour piratage de messageries téléphoniques. Il a ensuite signé en février un accord financier mettant fin à d'autres poursuites de collecte illicite d'informations contre ce même éditeur. Le duc de Sussex, qui a quitté le Royaume-Uni en 2020 avec son épouse Meghan Markle, a également lancé des procédures contre l'éditeur du Daily Mail.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions